Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sigfried (Cigüe) Critischtein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cigüe Critischtein
Centaure
avatar

Age : 14

MessageSujet: Sigfried (Cigüe) Critischtein   Jeu 21 Jan - 10:32

Nom : Critischtein

Prénom : Ciguë (baptisé Siegfried)

Age : 13 ans

Histoire: C'est dans la riche famille Critischtein que naquit Siegfried « Ciguë » Critischtein, une journée d'automne, pendant que les dernières feuilles des cerisiers du jardin s'écroulaient, jaunâtres et lasses, vidées de vie, allant rejoindre leur congénères.

Pourquoi Ciguë ? Cela remonte le jour de ses 2 ans. Ses parents, tous deux moldus, avaient invité un sorcier, sans qu’ils le sachent, qui était ami proche. Celui-ci avait pour habitude d’être accompagné d’un chat noir. Lorsqu’il arriva, il laissa le chat se balader dans la maison. Il tomba nez à nez avec Siegfried, qui lui était en pleine exploration de l'armoire à produits ménagers...l'enfant prit le chat par une grosse touffe de poils et le secoua. Le chat se débattit et le griffa, puis réussit à s’éloigner de quelques pas. L’enfant hurla de colère, alorsun petit bocal plein de ciguë, destinée aux rats, posé sur l’étagère du dessus se déplaça et son contenu fut renversé sur le chat. Le sorcier et les parents, prévenus par les derniers miaulements du chat, se précipitèrent et virent Siegfried couvert de griffures, et le chat allongé sur le dos, mort. Le sorcier prit l’enfant dans ses bras, et l’examina. Il reconnut bel et bien un sorcier en lui. D’après lui, l’enfant serait doté d’un pouvoir peu commun, celui de contrôler le poison, ou tout du moins, la ciguë... Ainsi le surnomma-t-on.

Forts surpris de ces nouvelles, les parents tâchèrent de suivre néanmoins les conseils du sorcier, à savoir de l’éloigner le plus possible de tout ce qui contenait de la ciguë, et éviter les moments de grande colère et de hurlement. Aussi élevèrent-ils leur fils en lui donnant ce qu’il voulait, veillant à ce qu’il ne manque de rien, devenant un véritable enfant gâté. Aucune des gouvernantes ne restait plus de quelques semaines. Et quand elles partaient, elles étaient traumatisées par l’incroyable énergie déployée par le bambin, que ce soit au niveau des bêtises, de la méchanceté ou de la méprise.

A l’école, tout le monde voulait être son ami, et il avait l’attention de toutes les filles, d’une part, car c’était une vraie terreur, d’une grande cruauté, qui n’hésitait pas à humilier quiconque oserait le contrarier ; d’autre part, car c’était le seul élève qui faisait peur aux profs. Cela lui donna une grande popularité, ce qui lui permit d’apprendre quels étaient les meilleurs moyens de manipuler les gens, que ce soit au niveau physique, ou que ce soit au niveau mental. Les garçons devaient faire tout ce qu’ils voulaient, et les filles étaient obligées de lui faire des bisous. (^3^) Cela lui permit aussi de finir sa scolarité avec des notes parmi les plus élevées.

Comme activité extrascolaire, il s’amusait à passer ses peluches au scalpel, les vidant de leur coton, et s’amusant au médecin. Il essaya même plusieurs fois avec une Barbie et un Ken, que ses « copines » lui avaient « volontiers » prêté. Il fut cependant déçu du résultat. Ca ne bougeait pas...ça ne criait même pas!!! Il voulut donc essayer avec des animaux, comme un chat, ou un poisson, mais ses parents refusèrent catégoriquement. Il passa alors une bonne partie de son temps à la chasse, près de l’étang, tentant de capturer une grenouille par ci, ou de pêcher un poisson par là. Nous ne décrirons pas ici ce qu'il faisait les rares fois où il parvenait à en attraper un...

Le temps passa, et Ciguë devint, en surface, quelqu’un de sage et rangé dans la maison. Cela ne l’empêchait pas toutefois d’être renvoyé de l’école quelques jours ou d’être ramené chez lui par la police moldue.

Mais la famille alors accueillit un nouvel être sous son toit. Le nouveau-né fut appelé Abel. L’aîné se fichait complètement de son frère cadet, tant qu’il pouvait faire ce qu’il voulait. Mais il vit alors l’affection de ses parents grandir pour, au détriment de la sienne. Ce fut à Noël que tout bascula. Après que le père Noël soit tombé en trébuchant sur une corde judicieusement placée par Ciguë, et eut distribué les cadeaux...Ciguë en recomptant, s'aperçut que le bébé avait eut beaucoup plus de cadeaux que lui!!! D'abord un incrédule il recompta et alors cela l'amena vers un hurlement de colère, qui eut pour effet de faire voler tous les couverts disposés sur la table dans tous les sens, et casser une bonne partie du mobilier. Ses parents, effrayés, lui promirent de faire tout ce qu’il voulait, à condition qu’il les laisse, eux et le bébé, tranquilles.

Ainsi l’autorité de Ciguë atteignit son paroxysme durant les quatre dernières années où il resta chez lui. Il avait beaucoup plus de choses que son petit frère, dont un balais Etoile de feu sur lequel il apprit parfaitement à voler, une autorité incontestable, et pu faire enfin ce qu’il attendait depuis des années : des expériences sur les animaux domestiques. Il scruta l’intérieur de nombre d’entre eux, essaya d’apprendre aux chats de nager, aux oiseaux de voler avec une seule aile, aux chiens de rapporter d’énormes pétards avant que ceux-ci n’explosent dans leur gueules, voulut savoir , du hamster ou du chat, lequel était le plus fort, en les enfermant dans une pièce, etc.…

Les Critischtein étaient désemparés. Ils voyaient l’enfer passer tous les jours. Mais pour le onzième anniversaire de leur progéniture, ils reçurent une lettre, donnée par un hibou, comme quoi leur fils était inscrit à l’école de magie Elementia. Aussitôt, ils lui firent lire la lettre, et l’aidèrent à préparer ses bagages pour le moment venu. Il fut d’abord surpris, puis commença à se contrarier quand il pensa à tout ce qu’il allait laisser tomber. Cependant, l’idée lui vint très vite que contrôler ses pouvoirs et en acquérir de nouveaux lui permettraient de contrôler des personnes autres que sa famille. Et c’est avec une grande lueur de malveillance qu’il attendit son dragon noir arriver, pour aller au château Elementia, dans la demeure des Terros.

Physique : Cigüe est un garçon grand et mince, aux cheveux blonds coupé « au bol ». Il a un physique très agréable et lâche souvent un sourire charmeur et courtois, voir un clin d’œil, son dernier « truc ».. Le charme oui...c'est sa plus grande arme. Si Cigüe est mince, on ne peut pas nier son côté athlétique. Musclé par de longues marches en forêt, par des explorations physiquement éprouvantes, il sera un atout certain dans n’importe quel sport sorcier. C'est donc animé d'un aimable sourire qu'il vous parlera...mais dans ses prunelles dorées se jouent souvent toute sa fine réflexion....a quoi donc allez-vous pouvoir lui servir....Ses cheveux blonds lui fournissent une assez grande tignasse et c'est souvent cachée derrière celle-ci qu'il vous épie...

Caractère: De la même façon Ciguë est un garçon très poli et très droit. Il ne manquera pas de faire respecter le règlement de l'établissement à ses camarades et de signaler aux professeurs tout débordement, comme un élève discipliné doit le faire. Il a une certaine tendance à dévisager les gens quand on lui parle, les scannant d’un regard vide d’expression. On peut parfois le trouver installé dans un coin, les yeux dans le vagues, visiblement en proie à une intense réfléxion, mais sans qu’un pli ne se forme sur son front…ne vous en faites pas, vous vous y ferez...
Cigüe se montre gentil, serviable, aimable, et avec son expérience à Elementia, il a appris à ne plus rien montrer de son double jeu. Il est calculateur, il réfléchit sans cesse au meilleur moyen d’arriver à ses fins, en se fichant bien des conséquences de chacun de ses actes. Il a en grandissant acquis un plus grand charme encore et aime à le lancer au nez des autres, par un sourire ou un rire contenu.

Sa vie à Elementia :

On peut dénoter de sa vie dans l’école d’Elementia quelques petits coups pendables mais au final, qui s’en souviendra vraiment…

- Ayant surpris les élèves Lyserg et Lyna en train de fouiller dans la chambre de Lalwende, il profita de la situation pour faire faire son devoir d’élémentarisation à Lyna. (HJ : Ce qui ne fut jamais joué parce que Lyserg considéra que Cigüe n’avait pas à faire ça et qu’en fait, ils ne s’étaient jamais croisés.)

- Ayant eu vent de la relation privilégiée entre Kal et Margoth, Cigüe trouva très drôle de s’entraîner à imiter l’écriture de Kal et de poser une petite annonce sur le tableau d’affichage :
Spoiler:
 

- Pour l’échange de cadeau de noël, Cigüe devait offrir un cadeau à Ulrich, le préfet Aqua. Il lui offrit une magnifique petite balle toute douce, grise. Ulrich ne su jamais que cette balle était directement confectionnée avec une souris chassée au détour d’un couloir.

- Lors de l’achat de sa baguette, Cigüe trouva tout à faire drôle de donner une chocogrenouille au piment à Endymion qui trouva l’acte…réchauffant !

- Profitant de l’innocence effarente de Tsiouwi, une Amérindienne débarquant sur Ele, Cigüe fit avec elle une « cérémonie du reflet ». Il lui expliqua qu’elle ne pouvait pas se regarder dans le miroir sans que l’esprit de son reflet soit d’abord emprisonné. Du coup, il prit Tsiouwi en Photo et espéra en faire une vente

- Ayant fait connaissance de la pauvre et innocente petite fille aveugle de l’école : Vassili, il lui proposa un petit boulot tout à fait…malhonnête. Travaillant comme apprenti dans la boutique de farces et attrapes, il lui proposa pour un salaire de misère de la faire devenir « goûteuse de farces et attrapes », celles qu’il essaierait d’inventer (à ses risques et périls)

- Lors du cours d’Astronomie d’Elfa Mini, Cigüe s’amusa , en venant prendre un chocolat parmi ceux que le professeur distribuait pour les bonnes réponses, à en poser un discrètement dans le tas : un bonbon de la boutique de farces et attrape, inventé par lui, dont il ignorait les conséquences. Ce fut Thomas qui le mangea, et qui partit à l’infirmerie prit de nausés et couverts de plaques et de boutons…

- Cigüe se trouva quelqu’un à apprécier dans l’école : Le surveillant et ses manières affreuses. Du coup, quand des élèves décidèrent de faire une fête improvisée dans la salle de musique, le surveillant pu avoir un message anonyme lui révélant tout…

- Une nuit, deux fantômes de l’école, Tenshi et Takuma, ont voulu s’amuser de Cigüe. Trouvant une certaine complicité avec Eleanora, dans le coin à ce moment là, elle lui proposa de lui montrer ce dont il était capable. Cigüe alla donc dénoncer les fantômes au surveillant, jouant la comédie d’une nuit hantée et affreuse pour un gentil garçon. Son jeu fut si bon que le surveillant lui proposa son filet « attrape-fantôme » pour qu’il puisse attraper les deux fantômes à punir…

- Après avoir piégé le chocolat du cours d’astronomie, la directrice et le professeur annoncèrent que le coupable serait repéré. Elles avaient jeté un sortilège qui couvrirait le coupable de pustules (ce qui était faux, uniquement annoncé dans le but d’une dénonciation volontaire !). Cigüe ne voulant pas se faire repérer, décida de se cacher et de faire apparaître des pustules sur quelqu’un d’autre. Sa proie, ce fut Malicia Braid. Il l’invita donc pour un goûter, ayant passé le mot aux elfes de flisser une poudre dans son verre. Il avait dit que c’était une poudre divinatoire, pour savoir si Malicia était amoureuse de lui, étant trop timide pour le demander lui-même. Les elfes acceptèrent attendris, et Malicia bu le breuvage… elle fut donc couverte de pustules, deux jours après son rendez-vous avec Cigüe.

- En allant chercher quelques fournitures à la librairie, Cigüe tomba sur Alice Merry qui achetait ses fournitures. Il se proposa de ramener le lourd paquet à l’école pour la soulager pendant le reste de ses achats. Il lui vola de l’encre bleu et noire, ainsi que son livre de sortilège et d’histoire de la magie. Il lui fit ensuite croire qu’il s’était fait attaquer dans la forêt et qu’on avait volé les affaires.

- Lors du bal de Noël, une bataille de nourriture ayant lieu suite à un baiser incongru entre Elisabeth Eidos et l’elfe de maison, Cigüe y participa en cherchant à ne pas se faire pincer, voulant faire accuser Maelle et Kazuki à sa place. Il voulait voir aussi Mélissandre glisser sur un tas de gelé placé là exprès par ses soins, ce fut Narcisse Chanterune qui y tomba. Très drôle.

- Après la grande battue contre la chimère, Cigüe se rendit sur le champ de bataille et récupéra ce qu’il espérait être des cendres de la grande créature, voir celle de Lalwende. Il ramassa aussi une pointe de flèche, un morceau de tissu tâché de sang, et une espère de corne.



Particularité :

-d’après Tsiouwi, une Terro fort originale, venant d’une tribu sauvage, Cigüe aurait pour esprit protecteur le « Carcajou » ou le « glouton » (pour les Européenns ), si Tsiouwi sembla juste dire que Cigüe serait un grand courageux, le carcajou a la signification dans les tribu, d’être un « esprit maléfique » mais quelqu’un possédant un tel gardien serait un être d’exception.

Baguette : Bois ??? contient une griffe de Haut Gobelin.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Braid
Dragon Féerique
avatar

Baguette : Bois de chêne et plume de Colombe de la Paix.
Age : 14
Localisation : Bien dans ses baskets.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Super bonne humeur.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne mentionne plus Elémentia.

MessageSujet: Re: Sigfried (Cigüe) Critischtein   Ven 22 Jan - 21:58

( Ah tu nous auras fait attendre toi... VALIDE ! J'oubliais, il faudra rajouter un petit bout pour les évènement d'Elé et puis éventuellement ce que tu as fait entre temps.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sansespace.canalblog.com
 
Sigfried (Cigüe) Critischtein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: HORS JEU :: Présentation des personnages :: Personnages élèves-
Sauter vers: