Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Analyse médicale au dragoport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Analyse médicale au dragoport   Jeu 21 Mar - 0:46

(Nous venons de la )

Un ZIIIIIP sonore se fit et dans un nuage de fumée mauve, Sir et, dans sa main, Faustine Billig, pénétrèrent dans le dragoport.
Le lieu était inhabituel car avec la bulle magique couvrant le ciel de l'île, les dragons le désertaient.
L'essentiel des créatures magiques n'étaient plus là, volant en d'autres contées en attendant que l'île leur soit à nouveau accessible. Toutefois, il restait encore des dragons.
Quelques uns, plus sédentaires en profitaient pour prendre un repos largement mérité, comme des vacances offertes par les évènements. Mais celles qui restaient surtout étaient les mères ou les futures mères dragonnes.
Certaines protégeaient leurs petits tout justes nés et encore maladroits et inexpérimentés qui venaient dangereusement titiller le mur magique pour voir si réellement on ne pouvait le franchir.
D'autres couvaient les oeufs qui écloraient bientôt...


"Chère madame, je n'ai pas de question sur vos diplômes mais j'ai un phénomène bien plus concret à vous présenter, qu'une spécialiste en créature magique pourrait m'aider à résoudre..."

Il parla en s'avançant vers l'un des nids et fut accueilli par des grognements méfiants. Les dragonnes étaient particulièrement agressives quand il s'agissait d'approcher trop près leurs oeufs. Mais celle-ci l'était d'avantage car ses oeufs présentaient une étrange maladie.

Leur coquille quasi translucide présentait un unique phénomène. Sur la coquille, une foule d'étranges pustules avait prit vie. Ils formaient un décor à la fois incroyable et effrayant. Ce n'était absolument pas normal et la dragonne en premier lieu avait cherché à détruire ces écrins maudits. Sir avait pu empêcher ceci et avait commencé diverses analyses sans parvenir à une conclusion claire.

Faustine Billig saurait, il l'espérait en tout cas, découvrir de quoi il s'agissait, si les conséquences seraient dangereuses, neutres ou au contraire merveilleuses..
.


[hj: Je n'ai rien de précis en tête, j'improvise et je te laisse faire de même en espérant que la situation t'inspire ^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Faustine Billig

avatar

Age : 45

MessageSujet: Re: Analyse médicale au dragoport   Mer 27 Mar - 23:03

[hrp: bon ben je n'ai été inspirée que pour un truc, j'espère que ce choix d'analyse te plaira Smile]


Faustine sentit la main du directeur se refermer sur la sienne, tandis qu'il se contentât d'un simple ah ah énigmatique pour toute réponse à sa question. Cependant, la jeune femme n'eut pas à attendre longtemps pour connaître le lieu où ils se rendaient. Dans une charmante fumée couleur mauve, le couple improbable fit irruption dans le Dragoport de l'île. Faustine lâcha rapidement du directeur, afin de mettre fin rapidement à de mauvaises rumeurs si un élève venait à les apercevoir de loi et fit quelque pas pour observer le Dragoport. Elle avait déjà eu l’occasion, petite, de voir ce lieu étonnant lorsque la tortue plongeait au coeur de l'océan. Pourtant, ce spectacle la fascinait toujours autant, elle, l'ancienne moldue devenue sorcière... La plupart des dragons étaient absents lors de cette période, rendant le lieu plus calme que l'accoutumé. D'ailleurs, à chaque fois, Faustine ne pouvait s'empêcher de penser aux aquariums... Elle avait à chaque fois l'impression d'être un petit poisson, avec toute cette eau autour.

Cependant, Faustine était persuadé que ce n'était pas uniquement pour admirer la beauté du paysage, ni pour une balade romantique que le directeur l'avait amener en ce lieu. L'endroit était gardé par des dragonnes quelque peu méfiantes et pour cause, certaines couvaient et d'autre protégeaient leur petits à peine éclot. Un dragonneau était-il malade? Une dragonne avait-elle du mal à pondre? Quelques questions s’immiscèrent dans son esprit, mais elle savait que le directeur lui dirait rapidement la raison de sa présence en ce lieu. D'ailleurs, il lui confia rapidement qu'il avait du concret à lui proposer. Une mise en situation pour une spécialiste des créatures magiques... Faustine le suivit, curieuse de connaitre le problème à résoudre et aperçut alors un nid protégé par une dragonne à l'air peu amicale. Elle les accueillit d'un grognement plus sévère qui étonna la jeune femme. Bien sûr, rare était les futures mères qui aimaient voir des hommes à proximité de sa future progéniture, mais il lui semblait que le grognement tenait plus de l'effroi que d'une tentative d'éloignement. D'ailleurs, loin de les agresser à coup de flammes, la dragonne les laissaient finalement apercevoir ses oeufs. Le directeur ne dit rien, laissant la jeune femme observer la situation. Et puis, la scène ne demandait pas d'explication. Faustine ne pouvait ignorer l'anomalie qui couvrait les oeufs de la dragonne. Pratiquement translucides, ils étaient couvert de répugnantes pustules qui semblaient vivantes. La professeur plissa des yeux, stupéfaite devant ce phénomène qui ne l'inspirait guère. Aucune maladie capable de donner une telle apparence à des oeufs ne lui vint à l'esprit et elle ôta son chapeau qu'elle tendit au directeur de l'île.

«Tenez-le moi un instant, s'il vous plait dit-elle avant de se rapprocher avec douceur des oeufs pour mieux les observer. Tout doux ma belle, je vais juste les regarder» lança-t-elle à l'intention de la dragonne pour apaiser sa crainte. Elle tendit une main qu'elle posa délicatement sur le museau de l'animal, puis lui caressa doucement les écailles. Lentement, elle se pencha vers les oeufs sans quitter la dragonne des yeux. Lorsque la dragonne sembla la laisser faire, la jeune femme se concentra sur les oeufs, touchant du bout des doigts les pustules qui couvrait leur coquille. Blanchâtres, les pustules étaient gluantes et visqueuses au point que la jeune femme eut l'impression de toucher une méduse échouée sur la plage. La jeune femme chercha dans ses souvenirs ce qui pouvait provoquer un tel phénomène, laissant le directeur observer au choix, les oeufs ou son dos dénué qu'elle lui offrait presque avec indécence. Le dragon gardien du dos soufflait de temps en temps des flammes et, à côté de lui, des fleurs grimpantes laissaient découvrir leurs pétales colorés dans un rythme régulier et presque envoûtant. C'était comme le tic-tac d'une horloge, à la troisième fleur ouverte, un papillon apparaissait pour butiner ladite fleur aux pétales chaleureux, surgissant mystérieusement du bas du dos de la jeune femme. Lorsque la dernière fleur s'ouvraient, les autres se refermaient les une après les autre et le papillon disparaissait aussi subitement qu'il était apparu, se réfugiant dans le creux des reins de la belle, à nouveau masqué par le tissu de la robe. Soudain, interrompant ce spectacle répétitif et interminable, Faustine se redressa et se retourna vers le directeur. Son inspection des oeufs venait de prendre fin et elle avait le sourire aux lèvres. Elle ressemblait presque à une écolière que l'on venait d'inviter à un bal de fin d'année.

«Vous avez devant vous un phénomène très rare! déclara-t-elle joyeuse, avant de se retourner vers la jeune dragonne. Petite coquine!» lui lança-t-elle alors avant de prendre sa baguette magique.

« A ces pustules gluants et vilains
Que l'eau salée leur fasse du bien
Pour aider ses oeufs de dragon
Que ce nid devienne lagon
»

Elle fit tournoyer sa baguette magique avant de la pointer vers le nid de la dragonne. De l'eau s'échappa alors de la baguette pour en remplir le nid et recouvrir les oeufs à la coquille diaphane et aux pustules peu séduisants. Elle invita le directeur à regarder alors l'étrange phénomène qui ne tarderait guère à se dévoiler sous leurs yeux ainsi que sous ceux intriguée de la dragonne. Les oeufs se mirent alors lentement à scintiller et prendre une couleur bleue azurée, digne des plus belles pierres précieuses. Les pustules qui se mouvaient jusque là avec peine sur les oeufs, se mirent presque à danser et à s'ouvrir tel des fleurs. De fins filaments s’échappèrent ondulant avec grâce sous l'eau et les pustules prirent même quelques couleurs. Cette fois, loin de leurs répugnantes apparences de méduses échouées, elles révélaient enfin leurs véritables identités: des anémones de mer. Faustine observa le spectacle avec un ravissement certains, les oeufs se portaient bien malgré leur manque d'eau qu'ils avaient subi. Il faut dire que les oeufs de dragon, c'était résistant! Elle se retourna finalement vers le directeur afin de lui expliquer ce qui venait de se passer.

« Votre chère dragonne de bronze ici présente à tout simplement croisée le chemin d'un dragon de l'océan. Les dragons de bronze aiment beaucoup plonger dans les eaux profondes, mais généralement, ces dragons ne se croisent qu'en de rare occasion... sauf sur une île où l'eau et la terre se touchent. Les oeufs issu de tels croisements ont peu de chance de survivre sans l'aide humaine, car ils possèdent la particularité lié à la race mâle. Une dragonne de l'océan croisée à un dragon de bronze devra donc couver ses oeufs à la surface, tandis qu'une dragonne de bronze devra couver ses oeufs dans de l'eau... Comme je viens de le faire», dit-elle en montrant les oeufs qui scintillaient au fond de leur petit nid aquatique. « Maintenant que les oeufs ont belles allures, elle ne le fera plus rien et en prendra soin... Vous aurez donc la joie de voir éclore des dragons hybrides. On les appelle les dragons Bronzocéan, ils ressembleront à des dragons de l'océan, avec des pattes palmées, mais avec une belle couleur bronze comme leur maman... Cependant, n'essayez pas de les faire se reproduire, les dragons hybrides sont stériles. Comme toutes créatures hybrides en générale, les moldus aussi ont leurs hybrides comme les zébrânes, les zébrules, les mulets et autres croisements d'équidé... Mais j'avoue, des dragons hybrides c'est tout de même plus impressionnant à voir qu'un cheval avec des rayures...» termina-t-elle dans un petit rire en ne se lassant de la vue des magnifiques oeufs hybrides.

C'était très rare d'en voir et finalement, il n'y avait que sur une île que ce croisement pouvait exister. Bien sûr, le territoire de certains dragons débordant sur d'autre, certaines espèces étaient coutumières de ses croisements. Cependant, cela restait moins impression qu'un dragon terrestre et un dragon aquatique. Et Faustine n'était pas peu fière d'avoir pu redonner leurs belles couleurs à ses oeufs si rares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Re: Analyse médicale au dragoport   Dim 31 Mar - 15:14

(c'est parfait)

Sir attrapa le chapeau de plumes pour aider Faustine à son analyse. Le futur professeur de l'île prit ses précautions pour approcher la dragonne qui était dans un état nerveux des plus sensibles. Sir, lui même, avec quelques mots, quelques souffles apaisants, tâchait de garder la dragonne en contrôle, apaisant l'ambiance lourde.

Il fut certes distrait par le magnifique et subtile spectacle offert par le dos de Faustine. Les tatouages semblaient l'envoûter. Les fleurs s'ouvraient et se refermaient, comme autant de délices empoisonnés qui l'entraineraient vers le délit. Sa main le démangeait d'aller caresser les pétales de ces adorables fleurs quitte à se faire mordre...

Il ne perdait toutefois pas de vue les oeufs et la dragonne. Il était hors de question que la sublime Faustine finisse en pâté pour dragon... Quand elle se redressa il le fit également, légèrement troublé comme un enfant prit en faute. Il lui offrit un sourire un peu trop large, son visage rendu encore plus étrange par le fait que le chapeau de Faustine avait finalement prit place sur sa propre tête, placé là instinctivement.

Le professeur se mit alors à lui expliquer ce qu'il en était, plongeant les oeufs "malades" dans un bain d'eau salée magique.


"Oh, je comprends mieux!" dit-il, passionné.
Plus un regard à ce moment vers les tatouages ou les longues jambes de la jeune femme. Son attention était entière pour ces œufs qui prenaient une nouvelle forme sous l'eau. Des pustules naissaient des plantes aquatiques aux couleurs vives et avec cette découverte, une dragonne soulagée reprenait confiance et protégeait avec une plus forte vigueur encore les fruits de son amour particulier.


"C'est magnifique.." chuchota-t-il..." tu vas avoir des petits très spéciaux, ils seront superbes, je les protègerai..."

Il était sincèrement ému et emporté par cette vision nouvelle et unique. Il croyait avoir tout vu et pourtant jamais encore il n'avait pu connaître cette union et cette naissance hybride. Qu'il avait hâte de voir naître ces créatures et de pouvoir les compter parmi ses protégés! Cette île était réellement un trésors à protéger encore et toujours.

Il se redressa, troublé toujours mais sentant aussi que la dragonne n'accepterait plus longtemps leur inquisition poussée et que le moment était venu de la laisser à sa maternité.

Il s'éloigna, toujours paré du chapeau de Faustine qui prenait l'air marin du dragoport, les plumes voletant légèrement sur la tête du directeur qui avait oublié qu'il l'avait placé ici. Sir rejoint l'entrée de la zone d'arrivée et se tourna vers Faustine, l'air satisfait, mais surtout exalté de cette magnifique découverte.


"Madame, vous n'auriez pu me convaincre mieux que votre place en tant que professeur était bien ici. Je ne saurais me passer de vos talents. Vous venez de sauvez une espère hybride rarissime, et la rareté et la survie des espèces est mon principal but avec l'entretient de cette île. Considérez-vous chez vous ici. Je mettrai à disposition ce que vous désirez pour votre installation et je vous invite à débuter vos cours dès que vous le pourrez. Cette rencontre n'aurait pu me laisser indifférents, mais elle me laisse entièrement conquis. "

Il fut une courbette et les plumes du chapeau de Faustine vinrent devant ses yeux. Réalisant l'ensemble de sa tenue il lui tendit le couvre chef avec un petit rire.


"Oups... je crois que ce chapeau a eu un pouvoir sur moi, je ne pouvais rester plus longtemps sans l'essayer... et... l'essayer c'est l'adopter..."

Il glissa un subtil sous-entendu dans cette dernière remarque mais son talent de séducteur était toutefois amoindri par les derniers évènements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Faustine Billig

avatar

Age : 45

MessageSujet: Re: Analyse médicale au dragoport   Mar 30 Avr - 16:24

Faustine regarda le directeur, levant les yeux vers le chapeau qui portait sur la tête. Ou plus exactement, son chapeau à plume! La quarantenaire eut dû mal à retenir un petit rire amusé devant les longues plumes colorés qu'arborait à présent le directeur. Ce dernier ne semblait pas s'être rendu compte qu'il avait déposé le chapeau de la jeune femme sur la tête, car il ne le lui rendit pas immédiatement... A moins qu'il ne fût trop ému par la situation des bébés dragons hybrides au point d'en avoir oublié ledit chapeau? C'était tout aussi probable et Faustine se demanda combien de temps il lui faudrait pour s'en rendre compte. Aussi, elle se contenta de l'écouter et de lui sourire dévoilant ainsi une dentition nacré correctement aligné.

Le directeur et la professeur ne restèrent pas plus longtemps à proximité de la dragonne donc l'instinct de protection se réveillait doucement à la vue de ses oeufs ravissants. La jeune femme suivit l'homme au chapeau à plume, comptant mentalement le temps qu'il mettait pour réaliser que d'étranges plumes dansaient dans son dos au rythme du vent. C'était vraiment un très étrange personnage, ce Sir Madlington! C'était à ce demander comment il avait un jour pu obtenir le titre de sir...

Un fois qu'ils se furent éloignés des futures maman dragonnes, le directeur repris la parole déclarant qu'elle n'aurait pu mieux le convaincre de ces talents et donc, de sa qualité en tant que professeur. Faustine était ravie, mais elle n'avait jamais imaginé le contraire un seul instant. Pas par fierté, mais parce qu'elle avait beaucoup voyagé et que la fortune de son époux lui permettait de côtoyer bien des maîtres dans le domaine des créatures, voire dans tout autre domaine. Elle avait été une excellente camériste, un excellent traiteur magique, elle serait à présent une excellente professeur de soin aux créatures magiques. Du moins, elle l'espérait... Cela dépendait aussi des énergumènes qu'elle aurait dans sa futurs classe de cours. Les élèves, c'était comme les créatures magiques... l'on trouvait de tout!

«Ravie de vous avoir conquis cher directeur » glissa-t-elle à la fin du discours de Sir Frederic Madlington, non sans un sourire volontairement charmeur.

Le directeur fit alors une courbette qui ramena les plumes du chapeau devant ses yeux et lui fit prendre conscience de la présence du couvre-chef. Il lui tendit alors son chapeau que Faustine récupéra avec plaisir. Il lui confia alors qu'essayer ce chapeau, c'était l'adopter.

«Et bien, si vous le souhaitez, je peux vous donner l'adresse où je me fournis en chapeau, répondit-elle dans un fin sourire amusé. Et en bien d'autres vêtements» rajouta-t-elle dans un murmure malicieux. Faustine aimait bien jouer au chat à la souris et elle était bien assez majeur pour jouer au jeu de la séduction. Tant que ce n'était un échange de regard et de sous-entendu, cela lui plaisait. Cela faisait toujours plaisir de se sentir désirable, même en étant marié. Faustine agita sa baguette magique et dans un jet d'étincelle, une petit papier cartonné apparu. Elle tendit ce dernier au directeur avec un sourire provocateur en ajoutant:

« Vous verrez, c'est fou tout ce que l'on peut faire avec des plumes »

Citation :
M on T ruc en P lumes
Chapeaux, vêtements, lingeries, chaussures, bijoux...

Des plumes en folies à prix légers
Pour hommes ou pour femmes


Traversez le mur de la cour de la Taverne "Au Phoenix Cramé"
ou servez-vous de la poudre de cheminette




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Re: Analyse médicale au dragoport   Mar 16 Juil - 0:26

(pardon pour le temps passé... j'adore la carte de visite! tu es géniale! lol)

Comble de la conquête pour Faustine, ce fut cet instant où elle lui transmis la carte de visite du magasin où elle se fournissait en chapeaux. Le directeur ne cacha pas sa joie, battant des cils devant la promesse d'un shopping délicieux. Il voyait déjà les tenues plumesques superbes qui complèterait ses boas, ses vestes et chemises. Il sourit largement, rangeant prestement la petite carte dans la poche interne de sa veste et tapotant d'une main enthousiasme ce trésors à travers le tissu.

"Merveilleux!! Je ne vais pas attendre pour aller visiter cette boutique! Merci, vraiment!"

Ils arrivèrent bientôt à la sortie du dragoport et le directeur soupira légèrement, sentant son moment avec la belle Faustine s'achever.


"Je n'ai plus qu'à vous laisser vous installer sur l'île désormais. Dîtes-moi, quelles seraient vos demandes en la matière? Nous avons une île offrant mille possibilités pour votre logement et l'installation de vos locaux. Vous n'avez qu'à me dire ce que vous désirez et ce seront des ordres que le personnel de l'île satisfera en quelques temps..."

Il se montrait particulièrement avenant, impressionné encore par la découverte dans le dragoport, la beauté envoutante de la femme, et le clin d’œil inestimable en cette bonne adresse d'accessoires et fanfreluches. Une autre personne aurait peut-être déjà vu l'homme transplaner et confier l'installation aux bons elfes d'Anietta. Si au final ce serait bien eux qui se chargeraient de tout, il profitait des dernières minutes à admirer pleinement son nouveau professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Faustine Billig

avatar

Age : 45

MessageSujet: Re: Analyse médicale au dragoport   Jeu 20 Fév - 22:41


Le directeur sembla ravi de la petite carte, promettant de ne pas attendre pour aller visiter ce lieux "plumesque" et ne peut d'ailleurs qui l'inviter à le faire dès que son emploi du temps le lui permettrait. Il y avait des réductions très intéressantes actuellement et les plumes de pesant pas lourdes, l'on pouvait sortir de la boutique avait de nombreux sac rempli sans risquer un tour de rein. Et puis, la magie aidant, il n'était pas rare de pouvoir se faire livrer par hibou postal. Très pratique également.  

« Dites-leur que vous venez de ma part. Vous verrez, ils prendront grand soin de vous », lui dit-elle avec un petit clin d’œil.

Faustine était une cliente habituée et surtout, une client au portefeuille bien fournie. Dans le monde de la sorcellerie et en particulier dans celui de la mode, le nom de Madame de Cabreyrolle de Laborie-Daubière était prononcé sans faute et sans bafouillage. Elle pouvait dévaliser une boutique en un clin d’œil pour le plus grand bonheur du responsable et ses amies proches, même s'ils n'avaient pas les mêmes moyens financiers, étaient toujours accueillis avec courbettes et larges sourires. Il faut dire que Faustine pouvait avoir le bras long lorsqu'elle le souhaitait et son mécontentement face à une boutique pouvait s'avérer fatale pour celle-ci. Il fallait cependant beaucoup pour la décevoir... Car les gérants sorciers n'étaient guère différents des gérants moldus, ils affectionnaient surtout les portefeuilles bien remplis et faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour ne pas décevoir le propriétaire de ce dernier.

Arrivée près de la sortie du dragoport, Faustine entendit le fin soupir que laissa échapper le directeur et ne put s'empêcher de lui répondre par un sourire réconfortant. En tant que directeur et professeur, ils seraient certainement amené à se revoir et la quadragénaire s'assurerait de provoquer une nouvelle rencontre. La compagnie du directeur ne lui déplaisait pas et puis, elle avait hâte de savoir ce qu'il pourrait bien acheter dans la boutique "Mon Truc en Plume". Sir Frederic déclara alors qu'il la laisserait s'installer sur l'île et l'interrogea sur ses desiderata, rajoutant que l'île offrait mille possibilités de logement. Il lui suffisait d'émettre ses désires en la matière pour que ceux-ci soient exhaussés.

«Vraiment... Mille possibilités?, répéta-t-elle non sans un sourire mutin aux lèvres. Une cabane sans fond, serait-ce possible pour mon logement? »

Lors de ses nombreux voyages à travers le monde pour rencontrer des maîtres sorciers, Faustine avait fait la découverte de ce fabuleux tour de passe-passe. De nombreux ermites faisaient croire aux jeunes sorciers venus apprendre à leur côté qu'il fallait vivre en harmonie avec la nature pour en connaître et maîtriser tous les éléments. Argumentant que leur cabanon était trop étroit pour les accueillir, ils leur demandaient de construire le leur. Ils se cachaient bien de leur dévoiler que leur modeste maison cachait bien souvent un luxurieux intérieur avec tout le confort nécessaire à une longue vie d'errance. Les sorciers ermites n'étaient pas tellement ermite... Faustine avait eu la chance d'obtenir la confiance de ses derniers et de se voir invitée à l'intérieur de ces étranges cabanes. D'apparence rudimentaire et parfois très petite, l'intérieur du bâtiment se comportait comme un sac sans fond. Certains ermites parvenaient même à créer un étage à leur maisonnette! Faustine avait toujours trouver les sac sans fond extrêmement pratiques, petits et légers, l'on pouvait tout mettre dedans même les choses les plus encombrantes et volumineuses. Les cabanes sans fond faisait partie de cette même magie et pour les ermites, cela s'avérait très pratique. D'ailleurs, si les moldus en connaissaient l’existence, cela résoudrait le problème de nombreuses villes étouffées entre de minuscules maisons bâties l'une contre l'autre pour rentabiliser le moindre centimètre d'espace. Elle adorerait pouvoir continuer à profiter du luxe d'un château sans en avoir l'apparence. L'avantage de ce type de cabane, c'était qu'elles ne prenaient guère de place car elles pouvaient être aussi petite et étroite que des toilettes moldus publiques! Elle était assurer d'avoir tout le confort voulu sans attirer le regard des gens. Vraiment, ce serait bien sympathique. Aussi, elle attendait la réponse du directeur, curieuse de savoir s'il pouvait réaliser son envie.

«Quant à mes locaux, une classe normale me suffira pour les cours théoriques. Pour étudier les créatures magiques, rien ne vaut les cours pratiques. »

[Pour la cabane sans fond, tu me dis si c'est faisable^^ Théoriquement, il y aurait un fond, bien sûr, mais grosso-modo, ça aurait l'apparence d'une simple cabane tout à fait rustique et une fois à l'intérieur, c'est comme dans un palace, avec chambre, cuisine, salle de bain, dressing et tout ultra confort, avec à la rigueur une salle de classe pour des cours particuliers (de rattrapages ou de spécialisation dans un domaine^^)
Pour son logement et la classe, c'est possible de les avoir dans la singeraie embaumée? Vu que j'ai un compagnon moitié singe, ça ce serait sympa  cat   ]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Analyse médicale au dragoport   

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse médicale au dragoport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» [Flashback] Une visite médicale en prison [Hayley & Ardwyk]
» Preval poursuivi pour GENOCIDE: $1.5 Milliards de dommages aux Victimes
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: Zone Côtière :: Votre arrivée sur l'île :: Dragoport-
Sauter vers: