Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Julia Zoë Dres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Julia Zoë Dres   Dim 17 Jan - 22:26

Nom : Julia Zoë Samantha Dres

Age : 14 ans

Histoire

C’est par une matinée pluvieuse d’octobre que naquit Julia Zoë Dres… ou plutôt Julian Alexander Thomas Dres, car c’est ainsi que commença la vie de Julia, dans le corps d’un garçon.

Sa mère, Deana Dres étais une sorcière californienne qui exerçait le métier d’artiste.
Elle était une sorcière, mais n’avais pas été dans une école de magie
Très rapidement elle se rendit compte que Julia ne semblait pas être comme les autres enfants ; elle détestait les jeux violents, préférant plutôt dessiner ou se faire lire des livres. La plupart de ses amis étaient des filles.
Lui serait t’il venu a l’esprit que son fils puisse être en réalité sa fille ? Non, ce n’était pas le genre de chose qui venait à l’esprit des gens… Julia avait une autre sensibilité, voilà tout !

A l’age de six ans, sa meilleure amie étais une petite fille de son age avec de longs cheveux noirs et de yeux bleu glacier, et quand il fallut déménager ce fut un drame pour Julia qui ne l’oublia jamais. Deana avait eu d’ailleurs une drôle d’impression, comme si sa magie lui disais que elle allais revoir un jour cette petite fille.
Une petite Kira agrandis sa famille quelques semaines plus tard et elle reporta son affection sur sa petite sœur. C’est a cette époque la, que Julia commença a fréquenter une école de peinture, car elle « voulait faire des beaux dessins comme ceux de maman ! »

A l’age de dix ans, Julia commença a comprendre qu’elle n’était pas exactement comme les autres et que c’était peut être pour ça que ses camarades d’école se moquaient tout le temps d’elle. Elle commença à se demander si elle n’était pas une fille plutôt que un garçon ?
L’idée fis du chemin dans sa tête, et un jour ne sachant plus qu’en penser, elle alla demander conseil a sa mère, lui expliquant ce qu’elle ressentait et lui demandant si tout le monde ressentais ce genre de choses étranges.

Deana l’écouta attentivement, puis se renseigna auprès d’amis plus au fait de ce genre de choses ; elle reçut des réponses et accepta que Julia fasses u test durant les grandes vacances.
Elle allait les passer en ne portant que des vêtements de fille et en portant un prénom féminin, ainsi elle verrait si c’était ce qu’elle voulait.
Les vacances passèrent et Julia fut fixée…. Elle était bien une fille ! Elle resta donc en fille et changea d’école ou elle se fit aisément des amis

Alors qu’elle approchait de ses douze ans, Vladimir reparut…. L’ancien amant de sa mère et potentiellement le géniteur de Julia. Un homme superficiel et juste intéresse par l’argent.
Dans ce cas ci, celui que Deana devait recevoir de ses parents.
Deana elle n’apprécia pas le retour de Vladimir qui s’était enfui en apprenant qu’elle était enceinte.

Vladimir ne voulait pas abandonner, rêvant de la vie de luxe qu’il pourrait mener avec l’argent de la famille Dres.
Il fit des recherches et découvrit une chose très intéressante : la fille de Deana était en réalité un garçon.
Il se dit que son silence devait valoir une belle somme et essaya de faire chanter la sorcière… malheureusement ce n’était pas une bonne idée quand soi-même on est dépourvu du moindre pouvoir. Il ne se rappelait pas grand chose de ce qui s’était passé, sinon des insultes très fleuries de l’américaine.

Il décida alors d’essayer un autre plan et vint faire un esclandre dans l’école de Julia a la sortie des cours en jouant le rôle du pauvre père que l’on spolie de ses droits. En faisant bien attention a ne pas parler de Julia au féminin….
Son plan était que Deana allait sans doute céder de cette manière la et lui donner de l’argent pour qu’il se taise… mais ce n’étais définitivement pas une bonne idée.

Deana lui fit remarquer qu’il n’était pas le père de Julia – ce qui était vrai car elle était déclarée née de père inconnu.
Vladimir qui était rancunier sentais qu’il n’aurait pas le moindre argent et décida qu’il ne serait pas le seul perdant dans l’histoire
Il arbora un grand sourire sarcastique et déclara qu’il ne voyait pas pourquoi il parlait de Julia alors que lui parlais de son fils Julian.

Julia sentis les regards peser sur elle et évaluer sa silhouette un peu trop masculine, elle entendis les murmures des autres personnes. Tout semblait être fini pour elle, tout le monde savait qu’elle était un garçon !
La colère monta en elle, comme une lame de fond et elle se mit a crier sur Vladimir, tandis que des étincelles bleues jaillissaient de ses doigts

« TAIS TOI ! TU N’ES QU’UN MONSTRE ! SI SEULEMENT TU POUVAIS DISPARAITRE LOIN DE MOI ! »

Dans un éclair aveuglant Vladimir disparut soudain et il y eut de très longues secondes d’un silence surréaliste avant que les hommes du ministère de la magie arrivent pour arranger le problème.
Deana leur parla un moment, puis repartis avec Julia a la maison. Arrivées, elle lui expliqua qu’elle était une sorcière et qu’elle venait de faire de la magie et que ces pouvoirs, elle les avait hérites d’elle.

Julia eut alors un choix. Elle pouvait aller dans une école de magie si elle le désirait afin de devenir une sorcière confirmée. Elle accepta, car a son avis elle était grillée dans son école moldue, tout le monde savant que elle étais une sorte de transsexuelle.
Apres quelques recherches et formulaires d’inscriptions envoyés dans diverses écoles de magie, Julia reçut une réponse positive de l’école de magie d’Elementia. Elle était acceptée et entrerait dans la maison Aqua


A Elementia

Une semaine plus tard, elle monta sur un dragon qui l’emmena au château d’Elementia et Julia entra de plein pied dans sa nouvelle vie de sorcière.
Une vie remplie de merveilles et de choses ahurissantes –la naissance de bébés dragons, la création d’un golem de neige ou une vision d’elle-même dans un univers parallèle- qu’elle n’aurait ose imaginer possible auparavant, mais aussi de larmes et de tristesse quand une de ses professeur étais décédée en se battant contre des monstres
.
Une des choses qu’elle n’oublierait jamais étais la manière fabuleuse dont Mlle Eidos la directrice l’avais traitée. Bien qu’elle sache que Julia n’étais pas exactement une fille au sens biologique du terme, elle lui avait permis néanmoins de partager une chambre avec d’autres filles, a condition qu’elle fasse très attention a dissimuler son identité.
De toute façon, ce n’était pas dans ses idées de crier à qui veut bien l’entendre qu’elle était transsexuelle

Julia n’était pas une très bonne élève et avait beaucoup de mal avec certaines matières comme les sortilèges, mais pour d’autres elle se montra un réel talent comme la divination ou les arts magiques.
Si elle avait plus confiance en elle-même sans nul doute qu’elle aurait fait des miracles, mais ce n’était pas vraiment le point fort de l’Aqua.

Elle s’y fit de nombreux amis comme Toron un dragon polymorphe, Malicia la préfète des Aeris, Minako une fille-chat japonaise et plein d’autres encore.
Elle s’y fit aussi quelques ennemis comme Arnold Von Bretzel, le fils répugnant d’un ministre qui eut un jour la mauvaise idée de vomir sur elle.

Mais c’est surtout la qu’elle rencontra Cassandra qui était dans la maison Flammen, une gothique toujours de noir vêtu et accompagnée d’un chat noir.
Leur première rencontre ne fut d’ailleurs pas sans quelques incident…. En effet, sous l’effet d’une boulle de gui enchantée, elles se sont embrassées lors du bal de Noël… ce qui lui valut d’ailleurs une gifle peu après.

C’est un peu plus tard que Julia se rendit compte que Cassandra étais la petite fille de son enfance avec qui elle jouais toujours et dont elle étais toujours amoureuse.
Elle aurais bien déclare son attirance a la Flammen, mais pouvais t’elle vraiment lui déclarer son amour alors que elle ne savais pas que d’un point de vue purement technique, elle étais… un garçon ?.

Au cours de sa première année lui est née une nouvelle petite sœur Jadzia –en fait comme Kira, c’est sa demi-sœur, mais ça ne fais pas de différence pour elle.
Peu de temps après, Kira a démontré qu’elle aussi étais une sorcière en réparant une tasse qu’elle avait brisée par accident.
C’est a ce moment la que les choses se sont emballées et qu’en moins de deux ans, cinq de ses cousines ont révélé qu’elles aussi avaient des pouvoirs magiques ; intriguée, Julia a fais des recherches a la bibliothèque de son école et a découvert que elle portais le même nom de famille que une sorcière qui vivait en Ecosse au Moyen-age… est ce une simple coïncidence dans les noms ou bien descends t’elle vraiment de cette sorcière ?



A Elementia

Une semaine plus tard, elle monta sur un dragon qui l’emmena au château d’Elementia et Julia entra de plein pied dans sa nouvelle vie de sorcière.
Une vie remplie de merveilles et de choses ahurissantes –la naissance de bébés dragons, la création d’un golem de neige ou une vision d’elle-même dans un univers parallèle- qu’elle n’aurait ose imaginer possible auparavant, mais aussi de larmes et de tristesse quand une de ses professeur étais décédée en se battant contre des monstres
.
Une des choses qu’elle n’oublierait jamais étais la manière fabuleuse dont Mlle Eidos la directrice l’avais traitée. Bien qu’elle sache que Julia n’étais pas exactement une fille au sens biologique du terme, elle lui avait permis néanmoins de partager une chambre avec d’autres filles, a condition qu’elle fasse très attention a dissimuler son identité.
De toute façon, ce n’était pas dans ses idées de crier à qui veut bien l’entendre qu’elle était transsexuelle

Julia n’était pas une très bonne élève et avait beaucoup de mal avec certaines matières comme les sortilèges, mais pour d’autres elle se montra un réel talent comme la divination ou les arts magiques.
Si elle avait plus confiance en elle-même sans nul doute qu’elle aurait fait des miracles, mais ce n’était pas vraiment le point fort de l’Aqua.

Elle s’y fit de nombreux amis comme Toron un dragon polymorphe, Malicia la préfète des Aeris, Minako une fille-chat japonaise et plein d’autres encore.
Elle s’y fit aussi quelques ennemis comme Arnold Von Bretzel, le fils répugnant d’un ministre qui eut un jour la mauvaise idée de vomir sur elle.

Mais c’est surtout la qu’elle rencontra Cassandra qui était dans la maison Flammen, une gothique toujours de noir vêtu et accompagnée d’un chat noir.
Leur première rencontre ne fut d’ailleurs pas sans quelques incident…. En effet, sous l’effet d’une boulle de gui enchantée, elles se sont embrassées lors du bal de Noël… ce qui lui valut d’ailleurs une gifle peu après.

C’est un peu plus tard que Julia se rendit compte que Cassandra étais la petite fille de son enfance avec qui elle jouais toujours et dont elle étais toujours amoureuse.
Elle aurais bien déclare son attirance a la Flammen, mais pouvais t’elle vraiment lui déclarer son amour alors que elle ne savais pas que d’un point de vue purement technique, elle étais… un garçon ?.

Au cours de sa première année lui est née une nouvelle petite sœur Jadzia –en fait comme Kira, c’est sa demi-sœur, mais ça ne fais pas de différence pour elle.
Peu de temps après, Kira a démontré qu’elle aussi étais une sorcière en réparant une tasse qu’elle avait brisée par accident.
C’est a ce moment la que les choses se sont emballées et qu’en moins de deux ans, cinq de ses cousines ont révélé qu’elles aussi avaient des pouvoirs magiques ; intriguée, Julia a fais des recherches a la bibliothèque de son école et a découvert que elle portais le même nom de famille que une sorcière qui vivait en Ecosse au Moyen-age… est ce une simple coïncidence dans les noms ou bien descends t’elle vraiment de cette sorcière ?


Dernière édition par Julia Dres le Lun 18 Jan - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Dim 17 Jan - 22:31

Apparence de Julia

Comment décrire Julia… elle ressemble a la plupart des jeunes filles de quatorze ans, si ce n’est qu’elle est très grande, dépassant en taille la plupart des élèves de son age –la dernière fois que elle s’étais mesurée, elle atteignais le mètre septante-trois.
Elle a une carrure plutôt athlétique avec des épaules un peu larges et sa taille n’est pas très creusée… en fait sa silhouette est un peu masculine, mais sans pour autant laisser croire qu’elle en est réellement un. On a plus tendance a penser qu’elle a été bâtie sur le modèle robuste en en bonne santé que le modèle gracile et délicat
Sans doute aussi par ce que sa démarche et sa manière de parler sont très féminines et aussi qu’elle a tout de même de la poitrine… quelque chose qui dois se trouver entre un petit B et un grand A

Elle de longs cheveux roux qui lui tombent sur les hanches et qui ont tendance a un peu s’entortiller, des yeux verts en amande et une très forte tendance a bronzer des qu’elle prend un peu le soleil

En dehors des cours, elle porte le plus souvent une jupe en jeans, une paire de ballerines et un t-shirt dans les tons bleus, blancs ou lilas
Quand elle va a la plage, elle porte un maillot de bain une pièce qu’elle accompagne d’une jupe de bain et d’un t-shirt court afin que ses mensurations –ou autre chose- ne la trahissent pas.
En hiver, elle revêt une longue robe bleue et épaisse qui la tiens bien au chaud
Bien qu’on ne le voie pas souvent, mais il arrive a Julia de porter une jupe et un t-shirt noir…

Par contre, le plus souvent, elle a un sac a main avec un motif de tartan… il ressemble a n’importe quel sac, mais c’est en réalité un sac sans fond qui peut contenir autant de choses qu’elle désire dans son espace infini…
Il possède même un sortilège qui met a porté de main ce qu’elle recherche…. Heureusement, vu la quantité de choses qu’elle y a entreposée !


Personnalité

Julia est assez ouverte et sociable avec les autres, mais elle a tendance à plus facilement s’entendre avec les filles qu’avec les garçons.
Elle est toujours optimiste et de bonne humeur, et a parfois tendance a trop parler.
Quand elle se sent un peu mal et que ça ne va pas, elle a tendance s'embrouiller les pinceaux et a parler avec des mots d'anglais dans ses phrases; de même son accent de Californie a tendance a être plus prononce
Elle est parfois un peu soupe au lait... surtout quand on met en doute ses capacités magiques!

Et elle s'entraînes beaucoup pour essayer de réussir ses sorts.... non pas que elle veuilles être premier de sa classe, mais plutôt que elle a assez de mal a maîtriser la magie comme les autres élèves. Et elle essaye de prouver (surtout a elle-même) qu’elle n'est pas une mauvaise sorcière ou une Cracmol.

Ses médiocres résultats en sortilèges et ses devoirs qu’elle oublie de faire font que sa moyenne est très basse –en moyenne 60%.
Heureusement pour elle qu’elle excelle en lecture des cartes et en arts magiques, ce qui fais monter sa moyenne

Le gros soucis de Julia est que elle ne sais pas nager, étant donne que elle n’a jamais eu de cours de natations a l’école, puis que elle en étais dispensée. Elle sait tout de même flotter et faire la planche, mais c’est tout
Elle a tendance a penser que c’est une chose assez ridicule pour une Hydromancienne.
Elle n'est pas pour autant hydrophobe, car elle peut passer des heures dans le bain ou sous la douche (au grand dam de ses camarades qui se retrouvent parfois sans eau chaude ^^)
Quand elle vas a la piscine ou a la mer, elle y entres, mais ne vas jamais très loin, tout au plus, elle laisses l’eau monter jusque a ses hanches, pas plus

Elle aime beaucoup lire, surtout des livres de fantasy et de science-fiction ainsi que des Shojo Manga. Les jeux vidéos sont une autre de ses passions, d’ailleurs elle a une console portable dans son sac

Julia est une artiste et le plus clair de son temps, elle le passe a peindre des toiles a l’huile et a l’acrylique. Ses œuvres sont souvent dans le style fantastique, des paysages fabuleux avec des tours qui défient la gravité, des châteaux flottants. Elle fait aussi des portraits d’héroïnes fabuleuses… qui portent des vêtements qui les couvrent réellement…. pas de bikini en cotte de maille ou de magicienne en maillot de bain ! D’ailleurs elle estime que c’est plus intéressant de suggérer que de révéler


Particularités

Quand on est a table avec Julia, on ne peut que s’étonner de son appétit. Elle mange en moyenne deux fois plus que les autres personnes de son age et sa taille et pourtant malgré cet appétit gargantuesque, elle ne prend pas un seul kilo.
Cela est du au fait que Julia est une de ces sorcières qui récupère son énergie magique en la métabolisant…. Et comme avec son entraînement magique, elle dépense énormément d’énergie….
D’après les calculs qu’elle a effectues chez elle, elle avale chaque jour pas loin de 5000 calories…. Heureusement d’ailleurs que sa mère est une sorcière et connais un sort pour agrandir la nourriture, sinon elle ne saurait pas comment s’en sortir avec une telle ogresse a la maison


Ses relations avec le monde des humains

Avant de découvrir qu’elle était une sorcière, Julia a toujours vécu comme un humaine normale. Sa mère a des pouvoirs elle aussi, mais n'a jamais été dans une école de magie et craignant que ses enfants n’aient pas hérites de ses dons, elle ne leur a pas révèle son appartenance au monde de la magie avant la découverte de ses pouvoirs

Depuis la découverte de ses pouvoirs, Julia a une très forte tendance a se détacher de son ancien mode de vie qui ne lui corresponds plus.
Elle a effectivement fortement tendance a trouver la magie on ne peu plus pratique pour toutes les taches du quotidien. Il plus que probables que le jour de ses dix-sept ans, elle utilisera sa baguette sans cesses
Elle considère qu’elle est une sorcière a part entière, même si avec sa mère et ses sœurs, elle vit encore dans le monde des humains

Elle a tendance a regarder avec un peu de tristesse les humains qui n'ont pas sa chance d'avoir des pouvoirs. Ce qui n'empêche qu’elle reconnaît tout de même que la technologie apporte pas mal de choses intéressantes
Elle ne les considère pas comme des personnes inférieures, mais parfois elle pense qu’il faudrait leur révéler la présence du monde magique et les aider a ne plus détruire le monde et leur apporter l'avantage de la magie dans plein de domaines comme la médecine ou la production d’énergie


Richesse
Julia est la fille d'une artiste qui vit de son art.... et l'art n'est pas une profession qui rapportes tant que ca si on n'a pas un nom très connu..... autant dire que elle n'a pas beaucoup d'argent de poche.
Par contre, elle a souvent des beaux cadeaux pour Noël ou son anniversaire, ses grands-parents ne regardant pas souvent a la dépense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Malicia Braid
Dragon Féerique
avatar

Baguette : Bois de chêne et plume de Colombe de la Paix.
Age : 14
Localisation : Bien dans ses baskets.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Super bonne humeur.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne mentionne plus Elémentia.

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Ven 22 Jan - 22:57

( Je valide la fiche. Tu as faits un bon travail de "réduction" je dirais.) What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sansespace.canalblog.com
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Ven 29 Jan - 21:47

La fin d’Elementia

Des évènements étranges arrivèrent dans l’école. Rien que Julia ne vit directement, mais il y avait de drôles de rumeurs qui circulaient. On disait que des élèves avaient été attaques dans la foret par des créatures, et que durant le match de Quidditch il y avais eu du grabuge au château.

Et il y avait aussi eu cette histoire avec Golby, quand elle avait été a la banque chercher de l’argent ce dernier lui avais semble différent, moins teigneux et plus distrait. L’Aqua n’y avait pas pris garde, songeant qu’il devait être un peu fatigue ou une chose comme ça. Elle ne savait pas que ce n’était pas le vrai Golby, mais un autre gobelin qui avais pris son apparence grâce à du polynectar.

Peut être étais ce pour cette raison que le couvre-feu était bien plus strict que d’habitude et elle trouva que l’atmosphère du château s’était rafraîchie, perdant de sa chaleur et de son insouciance. Certains élèves rentrent chez eux, laissant des grands trous dans les classes et les chambres ; mais Julia resta. Elementia étais son école et a moins de ne pas avoir le choix elle n’allait pas la quitter pour aller ailleurs…


Puis arriva la nuit du drame… Julia ne savait pas trop ce qui se passait, mais elle sentait bien que quelque chose d’étrange se passait. Et puis, il manquait un élève, il manquait Willy qui n’était pas rentre malgré le couvre feu plus que strict.
Et l’Aqua dans sa chambre n’arrivait pas a s’endormir…. Les yeux ouverts, fixant le plafond, elle avait un très mauvais pressentiment... peut être étais-ce justes un idée idiote causée par son imagination débordante qui vais trop souvent tendance a imaginer le pire.

Tiens, d’ailleurs… étais-ce vraiment une idée ou bien il lui semblait que la magie qui baignais le château avais un autre… un autre quoi ? Goût, texture, odeur … difficile de définir une chose que l’on ressent au fond de soi…
Toujours étais t’il qu’elle sentait une très légère perturbation comme elle n’en avais jamais ressentie auparavant… et il lui semblais que elle allais en s’amplifiant. Et cette humidité dans la chambre, étais-ce normal ?

Soudain, elle entendis des bruits dans les couloirs, quelqu’un arrivait en courrant et cria, la voix magiquement amplifiée, c’était Mr Locduc. Il criait qu’il fallais évacuer le château tout de suite.
Julia se leva d’un bond et alluma la lumière de sa chambre. C’est la qu’elle vit avec effroi que les murs étaient en train de suinter a grosses gouttes.
Elle laissa échapper un juron entre ses dents, ce n’était absolument pas normal. Julia courut vers Alice et la secoua pour la réveiller… cette dernière grogna qu’elle voulait encore dormir.
Julia la secoua de plus belle lui disant qu’il fallais évacuer le château, qu’elle avait justes le temps de prendre sa baguette et sa veste.

Quand son directeur de Maison entra dans la chambre Julia poussait Alice vers la sortie. Elle tourna son regard vers Mr Locduc et lui annonça qu’elle allait aider a évacuer les élèves.
Julia étais peut être un peu excentrique et avec des idées parfois franchement loufoques ; mais en situation de crise, elle savait garder la tête froide. Elle était aussi très courageuse et toujours prête a aider ceux qui en avaient besoin.
Et en l’occurrence c’était les élèves et son directeur qui en avaient besoin !

Elle attrapa son sac sans fond, sa baguette et fila dans une autre chambre, poussant les occupants a partir tout de suite
Dans l’ensemble, ça se passa, il y eut justes plusieurs élèves qui dormaient encore a moitie et d’autres qui voulaient faire leur valise –comme si il y avais le temps pour cela.
Elle n’eut pas de sceptiques qui voulaient rester croyant que c’était justes un exercice… il fallais dire que les murs qui suintaient et les flaques d’humidité sur le sol avaient très fortement tendance a leur prouver que non, ce n’était pas un exercice

Elle rejoint Mr Locduc, Ulrich et d’autres volontaires dans la salle commune. Ils étaient déjà en train de faire partir les élèves.
Julia baissa les yeux sur le sol détrempé… elle pataugeait dans deux ou trois millimètres d’eau. Mais le plus effrayant étais sous le sol.
Sous la grande vitre magique l ‘aquarium géant étais la proie d’un chaos. L’eau était en ébullition, ce qui n’empêchait pas de gros morceaux de glace se former a toute vitesse, puis de fondre avant de se figer. Le phénomène magique devenait de plus en plus fort et destructeur

Elle sortis avec les autre dans le couloir et vit les tableaux, la plupart étaient affoles et se demandaient ce qui allait se passer pour eux.
L’Aqua ne savait pas s’ils avaient une âme ou s’ils pensaient réellement, mais elle savait une chose, ils étaient vivants ! Et elle ne voulait pas les laisser mourir dans ce déchaînement de magie, ce n’était pas un comportement digne que d’agir ainsi
Julia décrocha un des tableaux du mur et ordonna aux personnages de s’y regrouper. Elle allait les sortir du château et il serais toujours possible par après de leur refaire une nouvelle toile.
Les portraits se passèrent le mot, certains filant de tableau en tableau pour aller chercher ses camarades et rapidement, Julia eut sous le bras un des tableaux les plus charges de l’histoire de la peinture magique…. Elle était même certaine que le Guinness Book n’avait pas un record aussi grand!

Quand elle regarda en passant par les fenêtres pour voir ce qui se passait dans le restes du château, la grande Aqua vit avec angoisse la tour des Flammen qui commençait a prendre feu.
Au fond d’elle-même elle espéra que tout s’était bien passe pour eux aussi… et surtout pour Cassandra. Elle lui avait expliqué il y a quelques jours qui elle était réellement –qu’elle était née avec le corps d’un garçon- et depuis son amie la fuyait dans les couloirs et les salles de cours.
Julia lui avait révèle la vérité sur elle pour une bonne raison, elle était tombée amoureuse de la petite Flammen et estimait qu’il fallait qu’elle soit honnête avec elle.
Mais tout ne se passait pas si bien qu’elle ne l’aurait espère

La traversée des couloirs fut pleine d’embûches, les escaliers étaient pris de folie et son groupe pris un des escaliers secondaires qui était fixe… ils durent faire attention en descendant car il manquait une marche qu’il fallut enjamber.
Mais tout le monde se retrouva sauf dehors en dehors de quelques coupures légères, contusions et crises de larmes

C’est dehors sur la pelouse des jardins qu’elle assista avec un terrible pincement au cœur au commencement de la fin d’Elémentia.
Ca lui faisait quelque chose de voir cet endroit ou elle avait vécu tant de choses s’effondrer.
C’était comme si on lui arrachait une part d’elle-même, la jetais par terre et la piétinais… et ça lui faisait vraiment mal –pas physiquement, mais moralement.
Elle n’était pas la seule, la plupart des élèves autours d’elle étaient choques ou pleuraient.


C’est alors que Mlle Eidos demanda a tout le monde de l’aider a créer une sorte d’immense barrière autours de l’école pour contenir et calmer le phénomène.
Julia pris sa baguette et cette fois elle n’avait plus cette crainte qui était en elle ; cette peur viscérale d’être la piètre sorcière qu’elle était d’habitude, d’être une cracmol comme elle le croyait parfois.
Elle avait complètement disparue, on avait besoin d’elle et de ses pouvoirs, pas de ses doutes ! Et de toute facon, elle n’avait pas le temps de penser a ce

Elle brandit sa baguette d’un geste ferme et commença a incanter le sortilège, calquant son rythme sur celui des autres personnes a cote d’elle ; libérant tout son pouvoir pour alimenter la barrière. Et ça marcha du premier coup, pas de rates ou justes quelques étincelles
Les étincelles bleues et blanches de magie sortaient de sa baguette en dansant follement, ses yeux brillaient d’une lueur a la fois déterminée et exaltée.
Elle sentait la magie couler en ses veines comme jamais elle ne l’avait fait et elle en aurait presque ri si la situation n’était si dramatique.

Elle vit avec un serrement dans la poitrine sa tour s’effondre au milieu du château, puis sentis la fatigue entrer en elle, ses bras devenir douloureux et lourds, la magie en elle se faire plus rare. Une part d’elle-même lui disait de laisser tomber, de faire comme les autres élèves qui avaient tout donné, qu’elle en avait suffisamment fait ; elle secoua la tête et chassa cette pensée de sa tête.
C’était pour Mlle Eidos qu’elle le faisait ! Elle se rappelait tout ce qu’elle avait fait pour elle –c’était elle qui avait change son nom sur son dossier d’inscription et lui avait permis d’aller dormir dans les dortoirs de filles- ça lui semblait être ingrat de laisser tomer maintenant par ce qu’elle était fatiguée. Elle se devait de continuer et donner tout ce qu’elle pouvait a sa directrice !
Elle se redressa, la prise sur sa baguette se fit plus ferme et elle continua de plus belle offrant tout ce qui lui restait comme magie en elle. Puisant dans tout ce qui lui restait comme réserves, des étincelles noires dansaient devant ses yeux, mais elle continua de plus belle.

Dans un brouillard flou, elle vit les dernières étincelles de magie sortir de sa baguette. Elle resserra avec lenteur sa main autours de sa baguette, laissa retomber son bras, tomba a genoux eut un dernier sourire et ses paupières se fermèrent. Elle avait trop donne, trop que pour garder conscience.
Elle sombra dans les douces ténèbres qui lui tendaient les bras, et pour la toute première fois de sa vie, son esprit hyperactif se mis a ralentir… c’était une sensation fabuleuse et agréable que de cesser pour un moment de penser sans cesse, d’avoir des pensées qui partaient dans tout les sens et qui absorbaient tout les détails qu’elle pouvait assimiler. Tout devenait silencieux et calme.

Une des dernières sensations qu’elle eut étais celle d’une veste ou d’une couverture que l’on posait sur elle, celle d’une main qui prenait la sienne et une voix fatiguée qui lui souffla a l’oreille qu’elle se moquait de savoir qu’elle était un garçon ; elle était son amie, un point c’était tout…
……
… Elle sentait un balancement qui la berçait lentement, du moins était-ce qu’elle percevait. Elle ouvrit les yeux un instant portant sur le monde qui l’entourait un regard embrumé, comme si son cerveau marchait au ralenti… elle vit des cheveux noirs devant elle et compris vaguement que quelqu’un la portait sur son dos et gravissait les marches du dracoport….
…..
… la personne la déposait sur une surface moelleuse… sans doute un des sièges dans les cabines des dragons……
……
… des personnes discutaient, la voix étais étouffe comme passant a travers d’une porte… l’une d’elle étais celle de sa mère…l’autre douce et aux inflexions musicales, mais elle ne connaissait pas, bien que les intonations lui rappelle quelqu’un……
…..
…. le plafond de sa chambre peint en blanc… elle reconnaissait le plafonnier…..
….
….quelqu’un changeait son pyjama… elle rougit légèrement, honteuse…..
….
….
…. Son réveil sur sa table de nuit, sa baguette justes a cote…. Elle avait du se tourner sans en avoir eu conscience… les aiguilles bougeaient avec une lenteur effrayante, le temps semblant s’écouler comme de la mélasse….
….

Puis elle cligna des yeux… elle avait l’impression d’être complètement engourdie et terriblement fatiguée et en pleine forme a la fois.
Elle cilla de nouveau et tourna la tête. Sa mère était assise dans le petit fauteuil a cote d’elle et lui sourit avec tendresse, lui annonçant qu’elle avait dormi cinq jour, mais que tout allais bien désormais.
Julia cligna des yeux un bref instant elle cligna des paupières, fouillant dans son esprit pour se remémorer ce qui s’était passe.
Elle était dans sa chambre a la maison… et justes avant…. d’un seul coup les brumes de son esprit se dissipèrent et absolument tout lui revint en mémoire : le bouclier géant et la fatigue que elle avais ressentie, le château qui s’effondrait, son évacuation, les pleurs autours d’elle l’odeur de la magie dans l’air. Tout ça lui revint en mémoire d’un seul coup, comme un violent coup de bélier.

Elle accusa le coup un bref instant, clignant de nouveau des yeux dans le vide, puis elle réalisa pleinement ce qui s’était passe, elle secoua la tête, espérant naïvement que c’était un simple cauchemar, mais non, c’était bien la réalité !
Elle ouvrit la bouche et se mis a crier comme elle n’avait jamais crié, un long hurlement d’angoisse qui semblait ne jamais devoir mourir ; le cri finit par mourir et laissa place a des crises de larmes et de sanglots. Elle se rappela pas combien de temps resta t’elle a pleurer dans les bras de sa mère, trempant sa robe de larmes amères tandis que cette dernière lui murmurait que tout allait bien en caressant sa tête comme quand elle était toute petite…. Pour finir, elle replongea dans un sommeil trouble.

Le lendemain, quand elle se réveilla, sa mère étais toujours a ses cotes dans le fauteuil. Elle sourit ; elle se sentait bien mieux, même si elle avait toujours une certaine mélancolie en elle.
Julia reprit au fil des jours une vie plus ou moins normale, mais elle mangeait moins que d’habitude et avais l’air plus sombre et renfermé qu’a son habitude, on sentait qu’elle se forçait a avoir l’air normal mais qu’elle souffrait encore en elle.

Elle reçut une lettre qui disait que une solution était en train d’être cherchée pour replacer les élèves dans un nouvel établissement… mais elle ne savait pas si elle avait réellement envie de retourner dans une école de magie. Elle pensait toujours a Mlle Eidos qui étais presque comme une seconde mère pour elle
Peut être qu’elle pourrait rester chez elle et apprendre la magie en autodidacte comme sa mère… mais évidement elle ne reverrait plus les amis qu’elle s’était faits la bas. Et surtout elle ne reverrait plus Cassandra…. Ca ne lui plaisait pas vraiment comme solution.
C’est pourquoi quand elle reçut la nouvelle lettre qui lui annonçait qu’elle était transférée sur Eléus-Théria en compagnie de ses anciens camarades, elle accepta tout de suite d’y aller. Elle espérait justes que ça ne finirait pas de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Mar 20 Avr - 16:54

La Famille Dres

La famille Dres est une ancienne famille d’origine écossaise qui ont quitte leur lointaine terre au cours du dix-neuvième siècle pour aller s’installer en amérique.
C’est une riche famille de marchands qui vivent des échanges commerciaux entre l’Amérique et l’extrême orient… faisant surtout du transport et la vente d’épices, de thé et de marchandises exotiques.
Une famille on ne peut plus honorable et respectable et dont on ne pourrait rien soupçonner de honteux ou de grave

Malheureusement une étrange évènement a frappe cette respectable famille…. Certains de ses membres alors qu’ils atteignent un age variant entre sept et quatorze ans semblent se révéler être doués de capacités surnaturelles et paranormales, pouvant utiliser ce que l’on appelle plus communément de la magie
Ce qui est la plus étonnant dans ce cas particulier c’est qu’il semble ne toucher que les femmes a quelques exceptions près.
Il a commence en 1983, lorsque les trois jumelles de Harold Dres se révélèrent avoir des pouvoirs magiques. Plusieurs années passèrent, et il se révéla après quelques temps que leurs propres enfants aient hérites aux aussi des mêmes capacités surnaturelles
C’est alors que d’autres membres de la famille eux aussi se révélèrent avoir eux aussi un don pour la magie, et a ce jour quatorze personnes sur la centaine de personnes que composes leur famille possèdent un talent magique
C’est comme si un ancien gêne magique qui dormais depuis des siècles dans le patrimoine génétique de la famille Dres venait de subitement se réveiller.

Evidement dans l’amérique très puritaine, cela leur poses un léger problème avec le restes de leur famille…. Car ne disait t’on pas dans le passe que les adeptes des arts occultes ont fait un pacte avec les démons pour obtenir ces pouvoirs…. Ou que la magie est une hérésie par laquelle les humains tentent de se mettre a la place des Dieux
Certes, tout le monde le sait, c’est des idées venues d’un très lointain passe ; mais quand on parle de magie la plupart des gens pensent a ce genre de choses, et ca en deviens presque honteux de devoir avouer au reste de sa famille que l’on est pas exactement comme tout le monde

Pour le moment, il n’y a pas trop de frictions entre les membres humains et magiciens de la famille, car comme il est interdit de raconter a tout le monde que la magie existes réellement, peu de monde en dehors des proches des magiciennes le sait.

Mais alors que les magiciennes sont de plus en plus nombreux au sein de la famille, cela pourra t’il rester tout le temps ainsi ?
Surtout qu’il y a de fortes disputes à cause de certains parents qui n’ont pas de pouvoirs et qui ne veulent pas que leur enfant –magicien lui- fréquentes une école de magie


Apparence de la famille Dres

Au cours des siècles de voyages par delà les océans, la famille Dres a bien souvent ramené des terres lointaines des Indes et de l’Extrême-Orient des épouses qui leur ont donnes une descendance, et au fil des génération, des traits de ces lointaines épouses remontent souvent a la surface.
Le plus souvent cela se voit dans le léger bridage de leurs yeux, leur peau un peu plus foncée et parfois la teinte noire de leurs cheveux
De leurs ancêtres écossais, ils ont le plus souvent hérite de cheveux roux et d’une robuste constitution.

Bien que l’apparence des Dres soit très diversifiée, les magiciennes de la famille ont toutes la particularité d’être rousses et d’avoir les yeux verts.
Mais il y a néanmoins une grande diversité de teintes dans les colorations ; par exemple, les cheveux de Julia ont la riche couleur des feuilles de l’automne, tandis que sa sœur Jadzia les a plus clairs, tirant légèrement sur le blond et sa cousine Mizore les a très plus fonces, presque rouges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Lun 6 Déc - 20:55

La Famille Dres


Une brève histoire de la famille Dres

La famille Dres est une ancienne famille écossaise dont les origines remontent au douzième siècle. Ils vivaient dans les Highlands dans les environs de la petite ville de Mallaig.
Aussi longtemps que l’on puisse remonter, ils travaillaient comme agriculteurs dans les collines avoisinantes.
En 1813, la famille Dres quitta ses terres a la recherche d’une vie plus palpitante et plus riche dans de nouvelles terres….. et peut être aussi par ce que ils en avaient ete expropries pour faire de leurs champs des pâturages a moutons.
Au fil des années, la famille se scinda en quatre groupes différents
Une partie alla s’installer a Inverness, les autres partirent pour les Amériques et s’installèrent dans les villes de Toronto, Boston et San Francisco. Les quatre branches gardèrent le contact via les postes, puis internet. Elles comptent aujourd’hui une centaine de membres

La branche qui nous intéresse est celle des Dres de San Francisco qui vivait originellement a New York et travaillait dans le commerce maritime entre les États-Unis et les pays de l’extrême orient, surtout le transport de thé, d’épices et de marchandises exotiques.
En 1862, lors de la signature du Pacific Railway Act qui autorisait la création d’une jonction ferroviaire entre les deux cotes des Etats-unis, la famille déménagea pour la cite côtière de Los Angeles, prévoyant que la future jonction ferroviaire leur permettrais de transporter plus rapidement et sûrement leurs marchandises qu’en contournant l’Amérique par le Cap Horn.
Une bonne idée qui apporta richesse et respectabilité a la famille Dres durant plus de cent ans.

En 1989, l’entreprise familiale Dres étais dirigée par Harold Dres qui avais eu deux garçons, puis trois fille –des triplées- ; Samantha, Lydia et Deana. Ces dernières avaient atteint l’age de douze ans et d’étranges phénomènes paranormaux commencèrent a les entourer, des objets s’envolaient a leur proximité, des bougies se mettaient a brûler toutes seules ou les plantes étaient prises d’une frénésie de croissance
Un phénomène absolument inconnu de toute la famille qui de mémoire n’avait jamais compte la moindre sorcière au sein de ses membres depuis des siècles. Mais cela ne dura pas, car le phénomène finit par s’apaiser, ne laissant que des bruits étranges de temps en temps ou des odeurs fugaces.

Ca qui se passa en réalité étais que les trois jeunes filles avaient ete repérées a l’école par un membre du ministère alors que Deana avais sans le faire exprès pousse la pelouse de l’école de dix centimètres durant la nuit.
Les trois jumelles furent mises au courant de l’existence de la magie et de tout ce qui en découlais, les règles de prudence, les usages de la magie, la présence d’écoles de magie ainsi que la localisation du quartier des sorciers de la ville.

Les triplées se mirent d’accord sur le fait de ne pas parler de leurs pouvoirs magiques a leurs famille et amis ; d’une part elles n’en avaient pas le droit et puis il y avais cette peur d’etre stigmatises et rejetées par leur famille.
Alors elle n’allèrent pas dans une école de magie, mais ca ne les empêcha pas de s’acheter une baguette magique chacune et des livres de magie pour s’entraîner a se servir de leurs pouvoirs

Très rapidement elles firent des progrès, mais la meilleure en magie des trois étais Samantha qui se voyais déjà exercer un métier en rapport avec la magie au contraire de ses deux sœurs qui elles voyaient plus la magie comme un outil pour leur simplifier la tache.
Malheureusement deux ans plus tard, Samantha décéda alors qu’elle revenait de l’école, fauchée par un chauffard ivre.

Cela fut un choc terrible pour les deux jumelles rescapées qui eurent beaucoup de mal a se remettre de la perte de leur sœur, celle qui formais la dernière partie de leur trinôme.
Il leur fallu plus de un an pour réussir a remonter la pente, une année complète de pleurs de larmes et de profonde déprime.

Les années passèrent et les deux adolescentes devinrent adultes, montèrent chacune leur entreprise et eurent des enfants a leur tour. Rien que de filles rousses aux yeux verts comme elles (Il y avait bien Julian/Julia, mais vu que elle était devenue une fille… )
Mais rien ne semblais montrer que ces dernières avaient des pouvoirs comme leurs mère alors que les aînées étaient déjà grandes.

C’est alors que tout s’emballa d’un seul coup.
La première a révéler ses pouvoirs magiques fut Julia, suivie trois mois plus tard par sa cousine Sarah. Puis ce fut le tour de Valeria et Eithne, deux cousines, l’une de Toronto et l’autre de Inverness qui révélèrent des pouvoirs magiques alors que leurs parents en étaient dépourvus.
Depuis on découvre de nouvelles sorcières dans les nouvelles générations chaque année et il y a déjà quatorze magiciennes dans les quatre branches des Dres.
Magiciennes, car il n’y a que des femmes qui semblent avoir des pouvoirs magiques dans cette famille.
C’est comme si un ancien gêne magique qui dormais depuis des siècles dans le patrimoine génétique de la famille Dres venait de subitement se réveiller.

Maintenant, nul ne sait comment va évoluer la famille Dres. A long terme ne sera t’elle plus composée que de sorcières ou bien va t’elle se scinder en deux nouvelles branches, l’une magique, l’autre moldue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Sam 18 Déc - 20:56

Le foyer de Julia


Deana Dres (1977 - )

Magicienne
Mère de Julia

Deana (de son vrai nom Diana) est la benjamine des trois jumelles Dres a toujours été la plus attirée par l’art. A défaut de pouvoir aller dans une école de magie, elle entra dans une école artistique a l’age de treize ans et a quinze ans partis aux Beaux-Arts a Bruxelles –il semblerait que des disputes incessantes avec son père soient aussi liées a ces études dans un pays étranger.
C’est la que elle rencontra Vladimir avec qui elle vécut une brève idylle avant de rendre compte que c’étais un vrai « Nitwit ». De cette rencontre naquit un peu plus tard Julia.

Elle est très ouverte d’esprit, douce, gentille et sensible et cela se ressent dans ses tableaux qui représentent des paysages merveilleux et presque irréels.
Elle est très attachée a ses filles et agit parfois très impulsivement pour les protéger ou les défendre. Une fois, elle n’a pas hésité a coller au mur un professeur qui faisait des remarques désobligeantes a Kira
Cependant elle est aussi très mélancolique quand elle repense a Tasha et Samantha.

Elle a très rapidement accepte la différence de Julia et n’a des lors eu de doutes sur besoin de changer de corps et d’identité, elle savait depuis bien longtemps qu’il y avait quelque chose d’étrange dans le comportement de son fils.
Elle trouve qu’elle est plus épanouie depuis qu’elle est devenue sa fille et la soutient a 200% dans sa décision

Comme ses deux jumelles, elle n’a pas pu aller dans une école de magie ; mais ça ne l’a pas empêchée de développer ses pouvoirs de par elle-même. Il y a peu de temps, elle commence a suivre des cours du soir de magie.
Ses pouvoirs sont surtout lies a la terre et la végétation. Une de ses grandes spécialités est les cercles magiques ainsi que les runes


Kira Dres (1999 - )

Magicienne
Sœur de Julia

Kira est une vraie petite boule d’énergie qui ne tient jamais en place au grand dam de Deana et Julia qui ont bien du mal a canaliser son énergie.
Elle révéla ses pouvoirs a l’age de huit ans en réparant une tasse qu’elle avait brisée par accident. D’après les tests qu’elle a passes auprès du ministère, son élément serait le feu.
Elle aime beaucoup les dragons qui sont une de ses passions avec les dinosaures.

Quand Julia a commence a changer d’identité, elle n’avait que quatre ans et ne se rappelles plus trop de comment elle était avant. Mais ça ne fais rien pour elle, car Julia restes tout de même sa sœur

Tasha Dres (2001 - 2001 )

Sœur de Julia

La petite sœur de Julia. Malheureusement cette dernière ne l’a jamais connue, car elle décéda a la naissance. Cette disparition a fort affecté Deana et Julia qui pensent encore souvent a elle


Jadzia Dres (2005 - )

Peut être magicienne ?
Sœur de Julia

La benjamine des sœurs de Julia, elle a maintenant trois ans et est plutôt calme et très affectueuse.
Depuis qu’elle a vu une fée, elle en est littéralement folle et veut qu’on lui lise plein d’histoires dessus.
Son héroïne favorite est Julia, car dans un des ses livres d’histoires, il y a une magicienne rousse qui ressemble un peu a Julia et elle a décrété que c’était sa sœur qui y était dessinée


Dana (2004- )

Chat de Julia

Dana est le chat de Julia, elle a passe avec sa maîtresse sa première année a Elémentia.
Puis quand la grande rouquine est rentrée pendant les vacances chez elle, Dana s’est tellement plu a ce nouvel endroit qu’elle n’a pas voulu retourner. D’autant plus que dans la maison de Julia, il n’y a que une seule personne bruyante et remuante…. Par contre dans la maison Aqua, il y en avait à la pelle.
Julia un peu triste de ne pas pouvoir voir son chat tout le temps, mais elle ne veut pas la forcer a venir a un endroit qui ne lui plait pas

Le chat est une petite boule de poils de quatre kilos avec, les yeux jaunes, le ventre blanc et le dos raye noir et gris.
Elle a récemment eu une portée de trois petits chatons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Julia Dres

avatar

Baguette : Nami, Baguette en Bois de Bouleau et Ecaille de Petite Sirene
Age : 14
Localisation : La ou il y a des choses a peindre

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Sourit beaucoup, debordes d'énergie, plein d'inspiration artistique
Totem: Winkta'heya, une Coyote a la robe canelle et sable
Trait particulier visible actuellement: Elle portes un parfum au lilas et jasmin. Il s'y entremelles une legere odeur d'huile de lin et de thérébentine

MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   Dim 23 Jan - 20:51

Les possessions de Julia


Objets principaux de Julia

Nami, sa baguette magique

Nami signifie Vague en japonais, un nom parfait pour la baguette d’une Magicienne Elémentaliste de l’Eau.
Très bien entretenue par Julia, elle est constituée d’un bois de bouleau d’un jaune très clair avec des reflets bleutes du a la légère couche de baume protecteur qui la recouvre. Son âme est constituée d’une écaille de la petite Sirène, celle qui avait si fort voulu devenir une vraie humaine.
Entièrement lisse et parfaitement droite, sa baguette mesure vingt-trois centimètres de long et a un diamètre d’a peu près trois centimètres
Cette baguette a été fabriquée par le Maître Baguettier Endymion Celestin


Son Sac sans Fond (a Condensation Astrale)

Julia est l’heureuse propriétaire d’un fabuleux sac sans fond qui peut stocker autant d’objets qu’elle le désire, du moment que ils savent passer par son ouverture qui doit faire trente-cinq centimètres de "diamètre".
Heureusement, il possède un enchantement qui lui met sous la main l’objet auquel elle pense, car la jeune fille y a stocké tellement d’objets que ce serait sinon impossible d’y retrouver quoi que ce soit.
Vu de l’extérieur, il ressemble a un sac a main en tartan rouge et noir avec une courroie en cuir, le tout de taille normale.


Son Tapis Volant

Julia à acheté il y a deux ans de cela un tapis volant, pour avoir le plaisir de voler dans les airs. C’est les tapis qui ont attires directement son regard… car un tapis c’est exotique et ça montres qu'on est une vraie magicienne… plus que un balai ou un fauteuil volant en tout cas !
Son tapis est un tapis du modèle Toscane de un mètre et demi de long pour nonante centimètres de cote, réalise en fils de soie de première qualité. Il peut voler a une vitesse moyenne de 150 kilomètres a l’heure par temps normal.
Il est prévu pour un seul passager, mais on peut s’y mettre a deux si l’on se serre un peu
Il est décore du motif d’un loup perche sur un rocher et hurlant a la lune, un motif qui a tout de suite plu a Julia


Son Matériel de Peinture

En tant qu'artiste Julia peint beaucoup et elle a emporte avec elle tout son matériel de peinture sur l’île. Car elle a bien l’intention de continuer a peindre la bas.
-Un chevalet de peinture a quatre pieds qui peut se plier et se déplier de manière a prendre le moins de place possible…. Et il passe tout justes dans son sac sans fond.
-Une quarantaine de pinceaux rangés dans de vieilles boites de conserve, des modèles a avec des brosses plates, arrondies, en queue de rat, …
-Des toiles, pour la plupart dans un format 30*40 que sa mère lui envoies par livraison postale quand elle en a besoin
-Toute une série de tubes de peinture. Il y a des tout petits et d’autres plus grands de toutes les couleurs inimaginables, dont toute une série des variantes de verts et d’ocres, des roses vraiment très flash et des bleus. La plupart sont déjà très entames et souvent macules de taches de peinture.
Il y a des tubes de peinture a l’huile et d’acrylique, car elle peint avec les deux techniques (mais pas en même temps)
-Des bocaux en verre, remplis d’un liquide jaune dore et recouverts d’étiquettes aux termes étranges comme TH fine, Th3/4+L1/4 ou L4+T7.
Ils ne contiennent en réalité que de l’huile de l’in et de l’essence de Thérébenthine
-Des vieux chiffons taches de peinture. On peut encore y reconnaître les restes de vieux t-shirts et de sous-vêtement a jamais immettables


Bocal de transfert des écrits (approuve par Sir Frederic)

Il s’agit en réalité d’un tube en cristal d’une légère teinte aigue-marine et décore de trois gemmes semi-précieuses : un zircon brun, un grenat rouge et une topaze bleu clair
Il possède trois autres tubes jumeaux par qui ils sont magiquement connectés

On peut y glisser jusqu’a trois feuilles de papier et quand on appuie sur une des trois gemmes, elles sont téléportés jusqu’au tube correspondant a sa couleur, ce qui permets de transférer rapidement des messages, des dessins ou des lettres.
Il est impossible d’un transférer d’autres objets que des feuilles de papier. Il est également impossible de transférer un objet si le tube de destination est occupe.
Quand un objet arrive dans le tube, il émet trois petits tintements cristallins.

Le tube brun est sur l’étagère près de l’entrée de la maison de Deana, la mère de Julia ; le bleu clair est sur la table de la cuisine de la tante de Julia, Lydia Dres.
Le tube rouge lui n’est pas utilise pour le moment. Deana avait bien pense a le donne a ses parents pour dialoguer et/ou se disputer avec eux plus facilement, mais comme ils n’ont pas de pouvoirs magiques, le ministère de la magie risques de péter un câble si ils apprennent que des moldus ont un objet enchante chez eux


Les livres de cours de Julia

Il ne restes pas beaucoup de ses livres, car beaucoup ont été irrécupérables après la catastrophe qui a frappe le château d’Elémentia.
Les survivants ont leurs pages assez gondolées par l’humidité malgré le séchage consciencieux que ils ont eu par après et leurs couvertures portent des traces de coups violents du a l’effondrement de la tour des Aquas sur eux.

Il lui reste :
-Manipuler les Eléments
-Potions et Philtres en tout Genre
-La métamorphose à travers le temps
-Les Petits Sorts de Cosmétologie pour les Jeunes Filles


Les vêtements et tenues de Julia

Dans les placards de Julia se trouvent une belle quantité de vêtements, dont les teintes sont majoritairement bleues, blanches et lilas. Et rien que des tenues assez classiques, rien de très extravagant.
Le plus souvent, elle porte une robe ou bien une jupe lui arrivant aux genoux avec un t-shirt a rayures comme ceux des marins. Et une paire de ballerines avec.
Par contre deux types de tenues qu'elle ne porte jamais –et que vous ne verrez jamais dans ses placards sont :
-les chaussures a talons hauts, car elle détestes ça et en plus ne vois pas la nécessite de faire croire que elle mesures plus que elle ne fait déjà
-des pantalons… Julia a définitivement tourne la page des pantalons depuis ses dix ans, ayant décide de passer aux jupes et robes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7

Il serait inintéressant de décrire tout les vêtements ce qu'elle possède dans son armoire a vêtements, mais voici néanmoins les vêtements intéressants qu'elle possède :

-Deux robes bleu outremer et vertes qui sont ses anciennes robes d’uniforme de la la Maison Aqua et qu'elle porte en hiver, par ce que elles sont bien chaudes.
Elle a aussi garde la cape qui garde bien au chaud
-Un kilt féminin en vrai tartan et reprenant les couleurs de la famille Dres, il lui arrives en dessous des genoux.
-Une robe de soirée de couleur perle et bleu ciel


Julia et les Bijoux

Une longue histoire que la passion de Julia pour les bijoux, car aussi loin qu'elle puisse remonter dans sa mémoire, elle les adorait.
Et son argent de poche passe souvent dans de nouvelles découvertes qu'elle découvre chez les petits marchands d’une galerie non loin de chez elle. Mais Julia ne les prends qu'en argent… ceux en acier lui donnent des allergies et l’or est trop voyant et trop cher pour elle.

Elle possède :
-Un collier en or blanc, or jaune et or rose, formant une jolie tresse et supportant un bel anneau en argent grave de motifs elfique qu'elle a un jour trouve par terre dans la rue.
-Un bracelet en argent avec des motifs celtiques (possédant un enchantement subtil lui permettant d’être plus endurante, plus agile et plus rapide en cas de danger (roleplay pas termine, je dois donc en discuter avec Sir pour si je puis l’avoir ou non))
-Trois bagues en argent avec des motifs ésotériques. Elles en porte une au majeur de la main gauche et les autres au pouce et auriculaire de la droite.
-Une paire de boucles d’oreilles en argent formées chacune de trois tiges de longueur différente assemblées sur un anneau d’argent
-Son talisélément en forme d’une sphère de cinq centimètres, elle contient de l’eau élémentaire sous une forme souvent changeante. Elle porte autours du cou par un lacet de cuir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zoetenshi.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Julia Zoë Dres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Julia Zoë Dres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Julia Toscana Calabresi ☆ Oh baby, baby, it's a wild world...
» Julia Rubine Brunstood (Serdaigle)
» Un bal masqué des plus attendus [Aristocrates + Julia] [27/09/41]
» Julia Wolfross
» BLUEBERRY C. SHEY ► julia saner.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: HORS JEU :: Présentation des personnages :: Personnages élèves-
Sauter vers: