Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Destin mena Maxime au Léviaport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxime Le Douerec

avatar

Age : 28
Localisation : Léviaport

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Le Destin mena Maxime au Léviaport   Sam 17 Mar - 20:06

Playa de Las Americas, côte magique 8/7 – Tenerife (Iles Canaries)

« Hasta luego, chica ! Adios, adios ! »* lançait Ràmon depuis la plateforme où avait accosté un Léviathan. Depuis le dos du géant, Maxime lui rendait ses signes de la main avec un sourire nostalgique. Elle avait vécu avec Ràmon et ses deux jeunes enfants pendant 3 mois, l’année passée. Le temps pour elle de découvrir l’archipel durant un été très chaud. Elle avait aimé les paysages très différents, la nature parfois rebelle et l’enseignement de divination prodigué à Ana et Hermi. Tout naturellement, le poste à Eleus Theria l’avait fait revenir ici. Il lui fallait un port magique très bien desservi pour accueillir cet animal légendaire qu’était le Léviathan : quelle belle occasion cela avait fait pour revoir ses amis espagnols !
La sociabilité de la jeune femme était aussi réelle que son amour pour la magie. Durant toutes ses pérégrinations, elle n’avait jamais oublié quelqu’un. Beaucoup ignorait son passé mais, à contrario, ils se confiaient tous facilement à cette sympathique originale. Elle était d’un naturelle enjoué et sincère, cela plaisait… et faisait même des envieux ! Toujours dans un lieu différent, dans une aventure extraordinaire, un pays de rêve et un quotidien exaltant : elle profitait chaque jour de la vie avec la même innocence.

« Adios amigo !!! »**
La phrase fut noyée dans le bruit que fit la créature aquatique en plongeant dans l’océan. Maxime était désormais sur la route pour son nouveau travail.

Durant le trajet, la femme avait la bougeotte. Elle fit les 100 pas le visage rivé vers l’extérieur, s’émerveillant face aux beautés sous-marines. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait choisi ce mode de transport. La mer savait la réconforter, faire taire ses noires réminiscences et l’emmener dans un monde parfait, fait de silences et de plénitude. Si elle avait pu, elle serait déjà à l’extérieur pour aller directement au point de rencontre à la nage…
Bien sûr, le petit Youji avait également aidé à la décision. Retiré à sa mère dragonne trop tôt par des braconniers, il était maintenant terrifié par les adultes de son espèce. Un voyage sur le dos d’un de ses congénères n’était définitivement pas la chose à faire ! Maxime passa, à son évocation, la main sur son cou. Lové sous sa capuche de sweater, le tout petit lézard dormait paisiblement. Le contact avec ses écailles rugueuses était toujours source de joie pour la baroudeuse. Il serait son ami où qu’elle aille désormais, chassant la solitude et les soirées mélancoliques. Même si, poussée par son cœur, elle l’avait surtout recueilli pour le sauver d’une fin dramatique, elle se rendait compte que ce petit être la sauvait aussi, d’une certaine manière.


Plage des Léviathans – Eleus Theria

Plongeant ses tongs dans le sable et mouillant le bas de son jean au passage, Maxime avait débarqué. Elle fit un salut militaire à son transporteur. Il avait réussi sa mission à la perfection en la distrayant par son ballet aquatique. Sans voir le temps passer, la nouvelle professeur avait fait un excellent voyage. Elle ne ressentait pas une once de fatigue et se sentait au contraire fraiche comme un gardon ! Elle regardait dans toutes les directions avec un sourire jusqu’aux oreilles et des frémissements dans les jambes ! Dans cette attitude d’adolescente surexcitée (elle en avait d’ailleurs l’apparence), elle traina sa valise derrière elle pour avancer sur le rivage. A travers le papillonnement de ses yeux, elle discerna une forme humaine qui venait vers elle et fit de grands signes de son bras libre pour se signaler.


----------------------------------------

*A bientôt fillette ! Au revoir, au revoir !

**Au revoir mon ami !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Cléstylde
Centaure
avatar

Baguette : bois de bouleau et moustaches de chat.
Age : 11
Localisation : Sur Eleus-Théria

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Oops!
Totem: Girafe
Trait particulier visible actuellement: porte 2 couettes avec ruban

MessageSujet: Re: Le Destin mena Maxime au Léviaport   Ven 27 Avr - 18:15

Le hibou rentra au sein de la cabane des centaures en larguant une lettre qui virevolta comme un plume dans les airs avant d’atterrir sur les genoux de Noémie. La fillette lisait avec ferveur un ouvrage sur les sort qu'elle était censée apprendre pour devenir une bonne sorcière. L'enfant fit une grimace de désarrois, elle savait ce que cette lettre venait faire ici. Elle en avait déjà reçu une auparavant lorsqu'elle avait dû aller accueillir madame Mancha Balais.

Sans plus de conviction que cela, Noémie l'ouvrit et lu le petit message que l'enveloppe jaunie contenait. Un nouveau professeur encore, un certain Maxime Le Douerec. Noémie se demanda quel genre d'homme était Maxime, bien qu'elle soit trop jeune pour s'intéresser aux mystères de l'amour, elle espérait qu'il était gentil. Noémie devait avouer que jusque là les deux seuls hommes adultes qu'elle avait rencontré lui avait fait peur, le professeur de la grotte avec son air froid...et le directeur qui était vraiment très bizarre.

Noémie soupira* pourquoi faut-il toujours que ce soit moi?* Se demanda-t-elle. La fillette espérait bien entendu qu'après avoir été chercher aussi souvent des professeurs elle obtiendrait un ou deux bons points car après tout tout travail mérite salaire. L'enfant referma son livre et sortit pour rejoindre la grotte du léviathan...encore une fois. Franchement, cela ne lui donnait vraiment pas envie et elle traina un peu des pieds.
Elle arriva dont à la plage de sable chaud et vit quelqu'un sortir de la fameuse grotte. Plantée trop loin, elle ne distingua pas tout de suite la personne à qui elle faisait de grands signes.

Ce n'est qu'une fois qu'elle fut en face de cette personne qui était une fille qu'elle se demanda si elle ne s'était pas trompé. La fillette beaucoup plus petite dévisagea la jeune femme devant-elle avant de regarder par derrière pour voir si personne ne la suivait. *Peut-être est-il déjà partit voyant que je prenais du temps pour venir?!* Imagina Noémie. Après un moment à restée plantée-là elle se donna le courage de demander de plus amples information à la personne en face d'elle et commença d'une voix timide "Excusez-moi...mais vous n'auriez pas vu par hasard un homme dans les environs? Je suis venue accueillir un nouveau professeur...peut-être le connaissez-vous il s'appelle Monsieur Le Douerec Maxime! Il est d'une importance capitale que je le retrouve pour pouvoir le guider jusqu'à la maison-œuf si je ne le fait pas je risque de me faire disputer!"

La petite fille remarqua soudain quelque-chose d'étrange sortir sa petite tête reptilienne de sous la capuche de la jeune femme. L'enfant frémit, apeurée par un rien et surtout ce qu'elle ne connaissait pas, elle recula doucement. Elle n'avait aucune connaissance des créatures magique et celle-ci lui faisait peur de part la façon dont il la regardait. Noémie avait peur ... vraiment peur, elle était tétanisée et elle frémissait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Le Douerec

avatar

Age : 28
Localisation : Léviaport

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le Destin mena Maxime au Léviaport   Mar 1 Mai - 22:08

Pourtant, celui qui avait le plus peur dans l’histoire, c’était certainement Youji. Il faut dire que, même si sa curiosité l'avait poussé à fourrer son nez à l'extérieur de sa cachette, en voyant la géante qu'était pour lui Noémie, il n'en menait désormais pas large ! Le petit dragon se capitonna à nouveau au fond de la capuche tout en se lovant contre sa maîtresse. Celle-ci sourit, amusée, tout en se mettant au niveau de la fillette. Les yeux dans les yeux, elle put lui dire, comme si elles n’étaient soumises à aucune distinction prof-élève.

« Aah ne t’inquiète pas ! C’est encore un bébé, tu n’as aucune raison d’avoir peur... » Puis elle donna un coup de tête vers le repère des Léviathans «… surtout si tu es venue sur un de ces géants, pas vrai ? ».

Ponctuant sa phrase d’un clignement d’œil sympathique, Maxime se redressa et épousseta son jean vigoureusement. Puis elle fit quelques pas dans le sable en installant son sac au travers de son dos. Guère plus mature que les élèves de l’île, en tant que professeur la jeune femme détonait sérieusement ! Qui pourrait croire que se cachait derrière son attitude désinvolte une très bonne pédagogue et une spécialiste de la divination ?
Alors qu’elle mettait ses mains dans ses poches pour les réchauffer, elle se retourna pour voir si la demoiselle la suivait. Mais c’est vrai qu’elle semblait un peu… hébétée ! La nouvelle venue se tapa la paume de la main sur le front, elle n’avait même pas réagi quand la fillette avait dit venir chercher « un » professeur Le Douerec.

« Ah oui ! C’est moi Maxime ! Maxime Le Douerec ! Je suis enchantée de te connaître, euh… ? »

Elle attendait avec un sourire toujours aussi avenant que l'élève se présente afin qu'elles puissent se rendre toutes deux à cette... maison oeuf ?! Maxime se doutait que l'île allait lui réserver des surprises, et elle était rassurée dans sa conviction que ce nouveau travail représenterait aussi une nouvelle aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Cléstylde
Centaure
avatar

Baguette : bois de bouleau et moustaches de chat.
Age : 11
Localisation : Sur Eleus-Théria

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Oops!
Totem: Girafe
Trait particulier visible actuellement: porte 2 couettes avec ruban

MessageSujet: Re: Le Destin mena Maxime au Léviaport   Mer 2 Mai - 19:01

Noémie se laissa rassurer par cette gentille jeune élève. La fillette espérait qu'elle serait dans la même maison qu'elle, les centaures. Elle attendait toujours, la jeune femme commença à avancer avant de lui dire que le professeur qu'elle recherchait, c'était elle et non un lui. Noémie tourna la tête et rougit de confusion de sa méprise tout en regardant le sol. Elle remarqua que cette jeune professeur qui n'en avait pas vraiment l'attitude attendait avec une certaine impatience qu'elle se présente elle-même.

"Je suis sincèrement désolée...je m'appelle Noémie je suis en première année, je suis de la maison des centaures!" Se présenta-t-elle aussi poliment que possible. La fillette rattrapa donc son professeur au pas de course et la devança, car après-tout c'était elle la guide et non l'inverse. Surtout que ce chemin, elle le connaissait par coeur.

Elle se décida à lui faire un peu la conversation tandis qu'elle marchait toujours devant "Euh! Madame Le Douerec, vous donnez quoi comme cours?" Demanda Noémie histoire de briser ce long silence qui lui déplaisait un peu. Les bruits de la petite forêt qu'elles traversaient n'étaient pas très rassurant et il fallait penser à autre chose pour ne pas être effrayée. L'enfant marchait calmement lorsque soudain, une vile créature qui n'était en fait qu'un écureuil lâcha sa noisette du haut de sa branche qui rebondit sur le crâne de la fillette avec un toc.

Il n'en fallut pas plus pour effrayer la fillette qui poussa un cri à glacer le sang comme-ci on tentait de l'égorger et prise dans la panique, Noémie se saisit de la première chose qu'elle trouva...sa baguette. C'était fou comme ce simple bout de bois blanc lui procurait une sensation de sécurité, le problème est qu'elle n'avait toujours pas appris à s'en servir. Elle le pointait d'un air menaçant vers l'arbre,Noémie n'avait jamais été violente avec qui que ce soit, parfois ce pouvoir lui faisait peur. La fillette desserra sa main tremblotante de sa baguette et la laissa tomber dans une flaque de boue. Noémie avait envie de fuir, mais avant qu'elle n'ait pu faire quoi que ce soit, sa maladresse légendaire avait refait surface et comme un clown elle s'était emmêlé les pieds et étalée de tous son long dans la boue fraîche. Un grognement dégouté et étouffé par la texture collante de la boue s'échappa alors d'elle. Maintenant, non seulement elle avait l'air pathétique devant son professeur, mais en plus cerise sur le gâteaux ses vêtements étaient...dans un état lamentable et cela lui donnait envie de pleurer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Le Douerec

avatar

Age : 28
Localisation : Léviaport

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le Destin mena Maxime au Léviaport   Sam 30 Juin - 13:33

(Mille excuses... Neutral )

La fillette était timide. Une bouffée de sympathie envahie Maxime, qui avait toujours de l’affection pour ses individus un peu gauches qu’étaient les adolescents. Elle-même se considérait parfois comme une enfant et elle était plus souvent une grande sœur pour ses ouailles qu’un modèle de sévérité… Ainsi, elle sourit gentiment à Noémie en lui montrant qu’elle ne se vexait pas de la méprise.

« Ne t’inquiète pas, je suis habituée à ce genre de confusion. Maxime est un prénom mixte, mais peu de gens le voit porté sur une femme ! » Elle avait eu assez de soucis avec cela dans sa vie et préférait en rire. Comme cette affectation dans les dortoirs des garçons en première année d’université ! « Je suis ravie de faire ta connaissance, Noémie de la maison des centaures ! Quelle est la particularité de ta maison, dis-moi ? »

Maxime avait une aisance naturelle pour se lier avec les gens. Aisance qui ne révélait jamais ce qu’elle avait réellement sur le cœur. Son passé, ses regrets, elle ne les mettait pas sur le tapis à la première occasion. Il fallait avoir la chance d’être un ami sincère pour qu’elle se dévoile entièrement. Elle suivait donc l’élève avec joie, trainant un peu les tongs dans cette démarche nonchalante qui la caractérisait (mais qui n’était pas le reflet de son état d’esprit du moment !).

« J’enseigne la divination ! C’est une matière très intéressante, selon mon point de vue bien sûr… je ne serai pas professeur si je n’étais pas passionnée, pas vrai ? » demanda-t-elle en rigolant presque. « J’espère que je te verrai en cours ! Sans ta baguette d’ailleurs… » ajouta-t-elle en baissant le ton de sa voix alors que Noémie sortait justement l’outil enchanté.

La jeune femme ne fit rien, regardant autour d’elles ce qui avait pu déclencher ce cri et cette réaction extrême. Et le temps qu’elle se retourne pour jauger l’enfant, celle-ci était par terre ! Le nouveau professeur s’accroupit aussitôt pour l’aider à se relever… ou plutôt… l’enlaça ?! Cela ressemblait en effet à une accolade car Maxime, les deux pieds dans la boue, avait soulevé la petite en la prenant sous les bras et contre son torse pour leur éviter de glisser une deuxième fois.
Maxime regarda l’état de Noémie sans une réflexion, ni une pensée désagréable. Un pli lui barrait le front : la fillette s’était-elle fait mal en tombant ? Elle lui prit le menton délicatement et observa son visage un instant. Puis elle agrippa sa baguette et la fit danser gracieusement dans les airs. « RECURVIT ». Noémie était à nouveau propre ! La jeune femme sourit de contentement en espérant que l’élève oublierait vite ce petit désagrément. Les enfants étaient si prompts à faire d’une petite affaire un drame existentiel !
La boue noireâtre avait envahie le corps de Maxime mais elle n’en fit guère une affaire d’état. Ses bras et son tee-shirt s’en remettraient…

« La boue est très bonne pour la peau tu sais ! ça me rappelle certains bains dans les instituts de Thaïlande » évoqua-t-elle pour changer les idées de la petite centaure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie Cléstylde
Centaure
avatar

Baguette : bois de bouleau et moustaches de chat.
Age : 11
Localisation : Sur Eleus-Théria

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Oops!
Totem: Girafe
Trait particulier visible actuellement: porte 2 couettes avec ruban

MessageSujet: Re: Le Destin mena Maxime au Léviaport   Sam 30 Juin - 14:37

Noémie s'était retrouvée soulevée en dessous de ses bras, comme l'aurait fait une maman. Noémie se fit soulever le menton par Maxime qui la nettoya à grand coup de récurvit. La voilà qui était propre comme un sous neuf. Propre à nouveau, la fillette se sentit mieux et offrit un visage souriant à la prof. A cet age, les enfants changent d'expression pour un rien. Pour lui remonter le moral, la jeune professeur lui expliqua qu'en Thaïlande on utilisait la boue pour prendre des bains.

" Pour prendre des bains? Alors on est plus sale quand on sort de là que quand on y est entré? C'est vraiment bête de payer pour se genre de choses vous trouvez pas?" Interrogea-t-elle de toute son innocence avec une expression perplexe sur tous le visage. Elle remarqua qu'elle n'avait pas répondu à la question sur sa maison et elle se dépêcha de le faire "Ce qui caractérise la maison des centaures, euh! Ben je suppose que c'est parce qu'on vit tous dans une grosse cabane en bois!"

D'autres questions lui venaient en tête alors qu'elles avançaient sur le chemin qui menait à la maison-œuf. "C'est quoi la divination? C'est pas un truc avec une boule de cristal? Vous pouvez lire l'avenir des gens alors?" Demanda-t-elle intriguée. Enfin, la maison-œuf se dessinait devant-elles et Noémie la montra du doigt tout en flairant l'air. Une bonne odeur de cuisine maison les embaumait déjà.

" Regardez! C'est la maison-œuf! Ici on mange toujours de bonne chose que madame Anietta ou ses elfes de maison cuisinent! Vous verrez elle est très gentille un peu comme une grand-mère!" Informa Noémie avec un délicat sourire sur ses lèvres. Personne ne pouvait ne pas aimer cette gentille vieille dame qui était l'incarnation même de la gentillesse et de la chaleur humaine.

Noémie se sentit du devoir de mener Maxime jusqu'à cette fameuse maison-œuf. Non pas que la jeune professeur paraisse peureuse ou bien intriguée, c'était même d'ailleurs tous le contraire. Cependant, la fillette se dit que comme elle venait tous juste d'arriver sur Eleus-Théria, peut-être se sentait-elle un peu perdue par tous ça. Noémie lui saisit donc sa main avec la sienne et la tracta derrière elle avec enthousiasme. Une fois devant la porte, elle leva sa main pour toquer, mais arrêta son geste.

Anietta lui avait déjà expliqué qu'ici tous le monde était libre de rentrer comme il le souhaitait. Aussi, elle ouvrit doucement la porte qui révéla la cuisine dans un petit bruit de grincement de la porte.

[PS: je te laisse poster dans la maison oeuf ^^ et pas grave il n'y a rien à se faire pardonner! Tous le monde à une vie XD)

EDIT SIR: Message clos. 5/03/13




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Destin mena Maxime au Léviaport   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Destin mena Maxime au Léviaport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: Zone Côtière :: Votre arrivée sur l'île :: Léviaport-
Sauter vers: