Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le nouveau départ de Lydia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Le nouveau départ de Lydia   Dim 31 Juil - 15:44

Lydia regarda encore une fois par la fenêtre de la maison et soupira… toujours rien en vue sur le chemin d’accès, pourtant, c’était aujourd’hui qu’on devait venir la prendre pour rencontrer Monsieur Madlington, le directeur de l’école de magie d’Eleus-Théria.
Il avait un poste de professeur de Découverte du monde des Moldus et Lydia pourrait peut être y convenir.

En tout cas, elle avait décidé de mettre toutes les chances de son coté et s’était habillée très correctement pour l’occasion en revêtant un joli tailleur et sa jupe assortie qu’il avait fallu adapter non sans peine a sa nouvelle morphologie. Elle s’était aussi fait rafraîchir sa coupe de cheveux.
De même, elle avait préparé un curriculum vitae et avait emporte une partie de ses cours.

Le seul problème était que la personne qui devait venir la chercher n’était toujours pas la !


« Ne t’en fais pas… ils ont sûrement justes un peu de retard, c’est tout ! » lui dit sa sœur Lisa en reposant le magasine qu’elle était en train de lire a la recherche d’un des articles qu’elle avait écrits

« La lettre que j’ai reçue disait huit heures, non ?…. La, il est déjà huit heures treize et toujours personne en vue »


« Ca arrives à tout le monde d’être en retard, non ? »

« D’accord, peut être sont-ils légèrement en retard, mais il n’empêche que je suis extrêmement nerveuse….. rends toi compte, je me rends a mon premier entretient d’embauche, j’y serais sans doute en retard, je n’ait pas le moindre diplôme pour rendre compte de mes qualifications et je suis même plus humaine…. Tout va très bien, il n’y a absolument aucune raison de s’inquiéter »

« Du calme ma belle, ils ne sont jamais a l’heure… ils n’ont pas de montre ! D’ailleurs, ils n’en ont pas besoin, ils vivent à leur rythme. Alors, des fois ils sont en avance, d’autres en retard ! Et personne ne s’inquiète pour ça »
« Quant au directeur, je ne le connais pas personnellement, mais je sais que ce n’est pas une personne qui juge les gens sur les apparences, leur couleur de peau ou leur espèce, ne t’inquiètes pas pour ça »
lui dit Thomas en souriant, tout en revenant de la salle de bain

Elle secoua la tête un bref instant et s’éloigna de la fenêtre, les paroles de son ami ne l’aidaient franchement pas à se sentir mieux… si elle avait eu une meilleure maîtrise de ses pattes, elle aurait très certainement tourne en rond tellement elle était nerveuse.

« Moi, je crois que tout va bien se passer, tu va faire bonne impression au directeur et il te donnera la place ; il va voir que tu es une personne sérieuse, qui a de bonne relations avec les jeunes et qui aime enseigner. » ajouta sa sœur sans se départir de son sourire.



C’est alors que retentis dehors une sorte de cri rauque et rocailleux, Lydia et Lisa sursautèrent. Quel pouvait bien être l’animal ou la personne ou la créature ou quoi que ce soit qui puisse pousser un tel cri ? Et surtout quelle taille devait t’il avoir pour le faire avec un tel coffre.
A la suite de sa sœur, elle sortit du jardin du mieux qu’elle put pour voir ce que c’était

La réponse a sa question étais en train de se poser dans le jardin avec une grâce et une légèreté qui semblait être pourtant étrangères a une bête d’une telle taille, car il s’agissait d’un grand reptile ailé qui devait peser quelques tonnes et dont les écailles bleues et vertes brillaient sobrement sous les rayons du soleil provençal.

Lydia cligna des yeux quelques instants en contemplant la créature impossible qui l’observait… un dragon !

« Un … un dragon…. Comment est ce possible ? Un dragon ça n’existe pas….. enfin je crois…» murmura t’elle a moitie incrédule en contemplant l’immense animal.
Il y avait a peine deux semaines, elle n’aurait jamais cru que la magie puisse exister… et elle avait encore du mal a y croire. Apres tout elle avait été conditionné depuis toute petite à croire que la magie n’existait que dans les livres et l’imagination des gens.
En fait, elle avait déjà du mal a accepter le peu qu’elle acceptait, mais si on commençait a y rajouter des dragons en plus !

« Oh ! Miséricorde céleste ! » murmura sa sœur qui elle avait encore plus de mal a le croire.


« Il est immense et tellement magnifique » murmura t’elle en s’approchant maladroitement du dragon… elle voulait le toucher pour se persuader de sa réalité.
Elle posa sa main sur son flanc et sentis la légère rugosité de ses écailles, la chaleur qui émanait de son corps, les muscles puissants qui bougeaient doucement quand le dragon tourna la tête vers elle, ainsi que une odeur étrange de mousse et de menthe fraîche qui emmenait de son corps

Le dragon la regarda dans les yeux et la jeune femme soutint son regard.
Les yeux du dragon possédaient une teinte aigue-marine profonde et brillaient d’une intelligence profonde et puissante, un regard que l’on ne pouvait guère attribuer a un simple animal, mais a un être pensant et capable d’éprouver des sentiments complexes….
C’était très déroutant de se rendre compte que les humains n’étaient pas comme elle le croyait les seules créatures intelligentes sur terre, mais que d’autres espèces partageaient cette sensibilité et ces capacités de réflexion.

Lydia recula un peu en arrière en souriant au dragon.
Thomas arriva a ses cotes et admira le dragon avec une lueur de fascination dans le regard
« Il est splendide, n’est ce pas ? C’est un Percevague, un dragon scandinave dont la spécialité est de voler au-dessus de l’eau ! »
« Tu vas voir, tu serra rapidement a Eleus-Théria avec lui ! »


« Que dois-je faire ? Il faut que je monte dans la nacelle ? »
demanda t’elle en désignant l’objet fixé sur la poitrine du dragon par de grandes sangles de cuir et qui ressemblait a une grande cabine en bois recouverte de cuir et pourvue d’un grand hublot vitré sur le devant et d’une porte

« Hé bien oui… ne t’en fait pas, il n’y a pas de danger, c’est un moyen de transport très sur ! Bien plus que l’avion ! »

« Cela est censé me rassurer ? »

« Ben oui, par ce qu’en fait prendre l’avion est moins dangereux que de traverser la rue… »
« Et t’en fait pas, les dragons volent bien mieux que les avions…. Ils ont le vol dans le sang et leur corps est fait pour ça »




Lydia, Lisa et Thomas firent leur dernier au-revoir et l’Arachnaé grimpa dans la petite nacelle qui si elle n’était guère grande, étais néanmoins pourvue d’une banquette au fond ainsi que de tout un lot de coussin un peu partout dans la cabine.
Elle fit de dernier au revoir par la fenêtre tandis que le dragon s’envolait, prenant rapidement de l’altitude et de la vitesse moins d’une minute plus tard, elle ne voyait plus la maison de sa sœur et au loin, elle apercevait déjà la mer ainsi que la crête des Alpilles.

Elle rassembla alors quelques coussin et les installa en un confortable et moelleux matelas, puis s’y installa pour y être confortablement mise… la fait d’être devenue une Arachnaé lui interdisait maintenant de s’installer des sièges, fauteuils ou banquette à cause de sa nouvelle morphologie.
Au travers du hublot, elle vit que le dragon arrivait déjà au niveau de la mer ; il était effectivement très rapide, ayant dévoré en quelques minutes la cinquantaine de kilomètres qui séparaient maintenant de la maison de sa sœur.

Soudain, le dragon plongea vers la mer a toute vitesse avant de se redresser au ras des vagues, cela ne dura qu’une dizaine de secondes, mais c’était encore plus impressionnant que des montagnes russes.
Le dragon filait à une vitesse folle au dessus des crêtes d’eau et c’était absolument impressionnant.
Il vola ainsi pendant une dizaine de minutes avant d’arriver en vue d’une petite île a la forme bombée et qui semblait étrangement être recouvertes par différents biotopes…. Ne voyait t’elle pas ce qui ressemblait à une plaine de neige et des glaciers ? Dans la méditerranée !!!
Il y avait aussi ce qui ressemblait a une jungle dense et un désert !

« Par la barbiche de Frederic Mistral… mais qu’est ce donc que cette île ? » se demanda t’elle alors que le dragon ralentissait de plus en plus en s’approchant d’une structure de roches qui dépassait de la mer.
La fantastique créature ailée se posa dessus avec souplesse inimaginable puis poussa a nouveau son cri profond et rocailleux.


Lydia se releva de son siège avec une certaine difficulté, car elle avait encore pas mal de difficulté à se servir de ses pattes. Il lui avait fallu de nombreux mois pour qu’elle arrive à marcher correctement sur deux jambes, il en serait sans doute de même pour arriver à se servir correctement de ses huit pattes. A moins bien sur que l’on ne trouve rapidement un moyen à lui rendre son apparence originelle, ce qu’elle espérait toujours.

Elle prit ses bagages et descendit sur le sol ferme et rocheux du dracoport, regardant autours d’elle le paysage maritime et la jungle épaisse qui s’étendait plus loin a l’intérieur des terres.
Un sentier partait de son promontoire rocheux et sinuait sur les bords de la plage en direction d’une construction qui dépassait des arbres…. Construction étrangement ovoïde soit dit en passant.
Mais des bâtiments d’une école, il n’y avait nulles traces !

*Bon, je vais déjà aller voir dans ce bâtiment, on pourra sans doute me renseigner sur ou je puis trouver le directeur* songea t’elle en frottant un instant ses vêtements pour les defroisser

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Jeu 4 Aoû - 21:41

Charlotte ne connaissait pas le quartier du Dragoport. Aussi elle fut bien contente quand elle reçu le petit mot qui lui indiquait d’aller chercher un nouvel arrivant. Si elle savait su ce qui l’attendait à cet endroit, la jeune fille aurait demandé à ce que quelqu’un l’accompagne.
En effet, quand la jeune élève Sylphe arriva sur la plage non seulement elle fut ébahie par le décor fantastique très différent du Léviaport, mais aussi très stupéfaite par l’apparition que son regard croisa un plus bas.

La jeune fille resta alors un moment derrière un arbre parmi les grandes roches à observer cette personne. Charlotte devait avoir attrapé un coup de chaud ou bien elle avait des hallucinations. Des pattes d’araignées à la place des jambes ? Charlotte ferma ses paupières un moment pour chasser cette image, mais en les ouvrant de nouveau, rien n’avait changé. C’était bien réel ce qu’elle voyait et en plus Tancred n‘était pas là. Elle était partie en croisade sur l‘île.


*Pffff !!*

Mais comme sa mission du jour était d’accompagner en tant que jeune guide cette personne jusqu'à la maison oeuf, Charlotte prit sur elle sa phobie des insectes et en particulier celle des araignées. Elle souffla doucement après avoir pris une grande goulée d’air marin et s’approcha timidement de cet être, ses pieds laissant des traces de pas dans le sable fin de temps en temps à l’ombre de ces gigantesques champignon, plus haut.

"- Euh… Bonjour."

Charlotte était arrivée dans le dos de cet être et rien que la vue de l’abdomen la fit frissonner d’effroi. Elle ne fit donc aucun pas de plus vers la nouvelle arrivante, la jeune élève resta plantée en plein soleil. Soleil qui fut caché un court instant par l’ombre d’un des nombreux dragons qui vola au même moment au dessus d’elle. Ce qui l’arrangea puisqu’elle en profita pour lever son regard vers cette ombre et tenter de chasser les petits tremblements qui gagnaient ses mains qu’elle noua rapidement, pour cacher son stress.

La jeune élève Sylphe aurait bien pris ses jambes à son cou pour aller se réfugier dans sa salle commune. Être à la place de ce dragon et s’envoler le plus loin possible ! L’ex oursonne rebaissa son visage vers la nouvelle arrivante, puisqu’il le fallait. Elle n’allait tout de même pas marcher les yeux rivés sur le ciel, au risque de se retrouver le nez dans les buissons !
Cette personne avait l’air d’être un peu plus âgée qu’elle et plus grande. A moins que ce ne soit les huit pattes velues qui donnaient cet effet. Nouveau frisson. Charlotte allait devoir déployer d’énormes efforts pour se mettre à côté de cette personne pour la guider. Elle soupira doucement, un peu perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Ven 5 Aoû - 0:47

Alors qu’elle venait de terminer de frotter ses vêtements pour essayer d'avoir l'air un minimum présentable, Lydia entendit une voix derrière elle lui dire bonjour.
Elle tenta de se retourner afin de voir qui lui avait adressé le bonjour, mais oublia qu’elle n'avait plus de jambes et ne pouvait plus se tourner comme ça.
Deux de ses pattes arrières se prirent l'une dans l'autre et elle trébucha, manquant de peu de s’étaler par terre devant l'enfant, ce qui aurait quand même été gênant surtout en tant qu’éventuelle future enseignante.
Heureusement pour elle eut le réflexe de bouger deux autres de ses pattes dans le sens de sa chute et elle ne chut point.

Elle se redressa et se retourna un peu plus lentement -à peine trois secondes, mais une éternité pour Lydia, car elle avait encore beaucoup de mal à faire des manœuvres particulières comme tourner sur elle-même. Il lui faudra sans doute des mois pour qu’elle arrive à le faire correctement ; mais d'ici la, les medicomages auront sûrement déjà trouve une solution a son problème.

La personne en question était une jeune fille qui devait avoir treize ou quatorze ans, aux cheveux noirs et aux yeux bleus... très certainement une élève de l’école. Elle n'avait pas l'air d’être très a l'aise et Lydia avait une petite idée de pourquoi


"Bonjour, je suis Lydia Delacroix"
"Je suppose que tu est une élève de l’école?"
"Pourrais-tu me conduire au bureau du directeur, je te prie?"
demanda t'elle a l'adolescente après s’être présentée dans son français impeccable ou l'on entendait a peine une pointe de son accent provençal.

Mais Lydia ne savait pas encore comment fonctionnait cette école, ni quel personnage étrange et particulier était le directeur. Il y aurait fort à parier qu’elle ne verrait sans doute pas le bureau du directeur aujourd’hui

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Ven 5 Aoû - 11:17

La femme araignée bougea et Charlotte aussi. Elle recula d’un demi pas. C’est que voir une minuscule bébête dans le genre déjà la faisait presque fuir alors une cent fois plus grande, imaginez ! La jeune fille déglutit un peu, peu rassurée, même si elle vit que la femme araignée n’avait pas l’air très à l’aise avec ses grandes pattes qui s’emmêlaient !
Charlotte étira ses lèvres, souriante, malgré tout. Fallait qu’elle s’y fasse, parce que cette femme avait tout l’air d’être un professeur, à moins qu’elle ne vienne pour autre chose. L’île était tellement grande ! Oui, elle était une élève aussi elle bredouilla une petite réponse.


"- Oui. Je m’appelle Charlotte… Et je suis de… de la maison des Sylphes."

Une française ! Comme elle, enfin presque puisque sa mère était anglaise, même si Charlotte ne parlait pas trop cette langue maternelle. Puis, la jeune femme avait un accent que la jeune fille reconnut comme venant du sud. Quelle région ? Aucune idée, mais c'est un lieu où elle avait mis les pieds, un été.

"- Euh… non, le bureau du directeur je n’y suis pas encore allé. Mais je peux vous menez jusqu’à là-bas… la maison œuf, qu’elle s’appelle."

Et Charlotte leva timidement son bras droit, pour indiquer le dôme de la maison que l’on voyait à peine et démêlant ainsi ses mains qui commençaient à blanchir tellement elle les serraient. Et comme elle devait justement l’emmener jusque là-bas, la jeune élève Sylphe avança doucement en faisant un léger petit écart pour ne point frôler les pa-pattes de la dame. Bon la plage était grande et la femme araignée n’était pas si… large que ça, mais il y avait des rochers sur le chemin que prenait Charlotte. Et pas des petits !

"- C’est par là… Je pense que c’est madame Anietta qui va vous guider chez le directeur. A moins qu’il n’apparaisse encore par surprise, comme il a l’habitude de le faire."

Charlotte réussi à rire un peu après cette phrase dite un peu vite. Mais c’était un moyen comme un autre pour oublier qu’elle marchait non loin d’une femme avec la moitié du corps en araignée géante. Puis aussi, elle se rappelait du jour de son arrivée avec l’apparition soudaine du directeur et aussi du jour où elle avait retrouvé le professeur Incisius dans les grottes. L’homme particulièrement habillé de couleurs assez vives était apparu devant eux, sans prévenir. Enfin, c’est qu’il lui avait semblé.

"- Vous… vous êtes un professeur ?"

Pour vérifier si la jeune femme suivait, Charlotte leva ses yeux bleu nuit, rapidement, vers ceux de la jeune femme évitant ainsi de passer ceux-ci par les pattes qui frôlaient le sol dans un bruit si reconnaissable, n’appartenant qu’aux araignées de ce type. Charlotte se demandait tout de même ce qui avait pu arriver à Lydia Delacroix. Un mauvais sort ? Une potion ? Ou bien si elle était née ainsi.
Pleins de questions et d’images bien étranges pour une jeune fille de son âge, parcoururent alors les méandres de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Ven 5 Aoû - 15:02

"Je suis enchantée de te connaître Charlotte." lui dit Lydia sans se départir de son sourire, bien qu’elle se demandait cependant ce que pouvait bien être que la maison des Sylphes?
Bien sur elle connaissait le sens de base d'une maison en tant qu’habitation, mais elle supposait que ça ne devait pas être le nom de la résidence de la famille de Charlotte.
Mais peut être que les magiciens dans leurs civilités donnaient leurs adresse en plus... un peu comme si elle était Lydia Delacroix, du 12 chemin des Oliviers à Saint-Dionisy dans le Gard.... mais a y réfléchir, ça faisait peut être un peu long pour des civilités, non, ça devait certainement être autre chose

La jeune fille lui avoua ne pas savoir ou se trouvait le bureau du directeur, mais lui dit que Madame Anietta qui habitait dans la maison de l’œuf pourrait certainement l'y conduire.
Une fois de plus, cette histoire de maison revenait sur le tapis... mais cette fois c’était d’œuf dont il était question. Charlotte lui montra la direction de la maison qui se trouvait être celle de cette étrange construction que elle avait déjà remarquée auparavant et dont la partie que elle voyait ressemblait.... hé bien à un œuf!
Se pouvait t'il que cette maison ait justement la forme d'un œuf?
Elle se gratta la tête perplexe et après un intense moment de réflexion, elle décida que même si c’était le cas, ça ne serait sans doute pas plus démentiel que d'apprendre que la magie existe réellement, tout comme les dragons!

Pendant qu’elle réfléchissait, elle avançait sur la plage avec une certaine difficulté ainsi que une démarche assez chaloupée due a son manque d’expérience dans le domaine de la marche octaédrique (a huit pattes ^^), car Lydia se déplaçait en avançant les pattes par groupe de deux a la manière d'une petite enfant qui marchait a quatre pattes.
Éviter les rocher n’était pas trop compliques du moment que elle pouvait anticiper les mouvements pour partir sur le coté.
Lydia profita de ses manœuvres pour se tenir un peu plus à l'écart de la jeune Sylphe, elle voyait bien que cette dernière avait du mal avec l'apparence de l'Arachnaé. Elle rendait bien compte que si cette nouvelle apparence n’était pas facile à vivre pour elle, ça l’était aussi pour les personnes qui l'entouraient. Surtout s’ils étaient arachnophobes

"Pas encore.... je dois rencontrer votre directeur afin de voir si je lui conviens comme enseignante!" répondit-elle quand Charlotte lui demanda si elle était professeur
"Je postule pour le poste de professeur de découverte du monde des Mol... Moldus!" ajouta t'elle en trébuchant sur le terme que elle avait encore du mal a prononcer....
"Peut être aurais-je la chance de te voir a mes cours? Tu verras c'est passionnant!"

Passionnant, oui! Elle en était absolument certaine. Ces trois derniers jours, elle n'avait pas beaucoup dormi, travaillant avec Thomas sur les différentes matières qu’elle pourrait leur enseigner et elle s’était vraiment passionné pour cette matière qu’elle prendra très certainement du plaisir a enseigner

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Ven 5 Aoû - 18:13

En se retournant vers Lydia Delacroix et la voyant se gratter la tête avec un regard qui devait certainement se demander ce qu’elle racontait, la jeune fille se rendit compte qu’elle parlait comme si tout le monde connaissait l’île. Aussi, elle se remit en mémoire les mots qu’elle avait prononcés et qui faisait germer des questions dans la tête de la jeune femme.
Charlotte afficha alors un air contrit. Il est vrai que les nouveaux ne pouvaient pas tout connaître sur l’île, comme elle qui ignorait tout le jour de son arrivée ici. Tancred aurait été présente, l’oiseau ne se serait pas fait priée pour le lui rappeler ! La jeune Sylphe soupira, elle ne pouvait pas revenir sur ces sujets, puis la jeune femme ne lui posait aucune question sur ça. Alors Charlotte rangea tout ceci dans un coin de son esprit.


"- Ah… vous aussi."

Comme le professeur Incisius, ou presque, Lydia Delacroix ne savait pas si elle allait être acceptée comme professeur. Charlotte lui sourit gentiment en fronçant les sourcils. C’est la première fois qu’elle entendait que quelqu’un pouvait donner des cours sur le monde des Moldus. C’est vrai, elle en était une à moitié alors découvrir le monde où elle vivait… la jeune fille fit une moue indécise quand la femme lui avoua que cela allait être passionnant. Ça dépendait de quel côté on se mettait.

"- Oui sans doute… Je… Je suis à moitié moldue, sang mêlé... mais je suis sûre qu’il y a encore des choses que j’ignore."


Et c’était même certain, vu son jeune âge ! Charlotte voyait que le futur professeur avait bien du mal à déambuler sur le chemin sableux. Elle lui sourit aimablement en constatant qu’elle restait à une certaine distance d’elle. Peut-être avait-elle vu qu’elle n’appréciait pas beaucoup, voire pas du tout, tout ce qui pouvait ressembler de près comme de loin à une araignée. Charlotte espérait surtout ne pas vexer Lydia Delacroix en gardant justement cet écart.

"- Euh… vous voulez que je vous prenne un de vos bagages ? Je sais par expérience que ce n’est pas facile de marcher dans le sable avec des valises. Mais bientôt, le chemin sera moins sablonneux, vous verrez."

Avec quelques pierres de ci de là, aussi, certainement. En tout cas c’est ce qu’elle avait trouvé le jour de son arrivée au Léviaport. D’abord du sable et un chemin à moitié caillouteux sur lequel elle avait traîné sa valise et la chaleur n’avait pas aidé la jeune élève Sylphe, en plus. Alors avec des pattes d’araignées, la jeune Charlotte s’imaginait la difficulté que Lydia Delacroix devait avoir, puisqu’elle l’a voyait se déplacer avec peine ou bien… maladresse. Charlotte avait du mal à distinguer cette différence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Ven 5 Aoû - 20:01

Charlotte expliqua qu’était une sang-mêlé, c'est à dire une magicienne dont un des parents n'avaient pas de pouvoirs; une situation pas toujours facile d’après Thomas, car selon ses dires on était souvent tiraillé entre les deux mondes.
Sans compter que certains magiciens avaient tendance a faire de l’élitisme et à estimer que les sang-mêlés et enfants de moldus leur étaient inférieurs
Mais ça ne posait absolument aucuns problèmes a Lydia qui elle était une pure moldue.... après tout la magie lui était une chose absolument étrangère et elle n'avais pas -et n'aurait jamais - la moindre étincelle de magie dans son corps.
Les seuls pouvoirs qu’elle possédait lui venaient de sa transformation et ce qu’ils lui apportaient, ils étaient vraiment loin de valoir plus que tout ce qu’elle avait perdue.


"Moi, je penses que l'on a jamais fini d'apprendre.... que toute notre vie nous découvrons de nouvelles choses qui nous aident a nous améliorer et nous rendre meilleures"
"Je pense que cesser d'apprendre, c'est arrêter de vivre et de grandir..."
dis t'elle avec une certaine sagesse a Charlotte quand cette dernière lui dit qu’elle ignorait sans doute encore plein de choses.
C’était d'ailleurs pour cette raison que Lydia lisait pas mal de livres, afin d’étoffer ses connaissances et ce même si certaines de ses lectures étaient loin d’être de la haute littérature.

C'est alors que la jeune fille se proposa de porter une partie des bagages de Lydia.
Cette dernière eut un sourire, elle n'avait jamais pris que deux sacs avec elle, justes des vêtements de rechange et une grande partie de ses notes de cours et des livres. Les restes de ses affaires suivrait quand elle aurait trouvé un endroit pour se loger.
Et ils ne pesaient pas si lourd que ça.... du moins pour elle qui avait une force trois a quatre fois supérieure à celle des simples humains.


"Pourquoi pas?"
dis t'elle a Charlotte sans se départir de son sourire et en lui tendant son sac de vêtements qui était le plus léger des deux, bien qu’il doive quand même faire une bonne douzaine de kilo
"Si tu le trouves trop lourd, dis-le moi et je le reprendrais"

Elle remarqua que le chemin que elles empruntaient commençait à grimper légèrement, mais surtout que le sable laissait doucement la place a de grosses pierres et a des rochers solidement ancres dans le sol, ce qui permettait à ses pattes de s'y accrocher plus aisément rendant son déplacement plus simple

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Ven 5 Aoû - 22:16

Le professeur en futur avait raison. Personne n’avait jamais fini d’apprendre et ce quel que soit son âge. Charlotte avait alors de nombreuses années devant elle. Elle sourit à Lydia Delacroix.

"- C’est pas faux. De plus… à changer comme ça… d’école, de lieu de vie… c’est sûr que l’on découvre beaucoup plus de choses que dans des livres, je trouve. Mais je ne dis pas que les livres servent à rien, hein."

Charlotte détourna son regard du professeur un instant un peu embêtée par ce qu’elle avait fini de dire, parce que les livres l'avaient bien aidé pour apprendre à lire et à utiliser des sorts. Puis, avant de lui proposer de lui porter l’un de ses bagages, en faite, elle aurait dû réfléchir avant de faire cette proposition. Oui parce que maintenant il lui fallait approcher les pattes d’araignées, passer entre deux d’entre elles pour atteindre le bagage que maintenant Lydia Delacroix lui tendait. La jeune élève Sylphe inspira alors, fit un pas, puis deux et très rapidement ne se concentrant que sur la vue du sac, elle tendit ses deux mains vers la poignée de celui-ci et l’attrapa aussi vite qu’elle recula, ses vêtements frôlant quand même les pattes velues tricolores.
Elle eu tout de même la délicatesse de ne pas essuyer son pantalon gris en toile ainsi que le bas de son tee shirt qui avaient touché les pattes. Cependant, elle ne put retenir un frisson et les joues de Charlotte prirent une teinte un peu rosée. Gênée parce qu’elle savait que cela se voyait sur son visage plus que pâle d’origine, la jeune fille s’excusa auprès de Lydia Delacroix, d'une voix presque inaudible.


"- …Désolée…"

Charlotte ne savait pas ce qu’il y avait dans le sac mais il n’était pas aussi léger qu’elle l’avait cru en le voyant dandiner facilement dans les mains du professeur. Mais elle n’en montra rien de ce poids qui lui tirait le bras droit et heureusement que le chemin devenait plus plat, que ses ballerines ne s’enfonçaient plus dans le sable chaud. La jeune élève devra penser à secouer ses chaussures bientôt pour en enlever les grains de sables qui s’y étaient glissés.

"- Oh, non non ça va, ce n’est pas lourd."

L’élève Sylphe leva un regard souriant vers Lydia Delacroix qui semblait plus à l’aise sur le chemin bien rocailleux que sur le sable. Charlotte regardait, étonnée, l’agilité des huit pattes glissant, s’agrippant plutôt, aux rochers pour avancer comme si celles-ci connaissaient déjà le parcours. Mais elle se rappela vite que les araignées s’agrippaient n’importe où et filaient comme le vent parfois. Enfin, ça, ça s’appliquait pour les petites et moyennes bébêtes et peut-être pas pour le professeur, de filer comme le vent. Charlotte quitta des yeux les pa-pattes de la dame pour les poser sur les alentours. Les rochers et les champignons géants se faisaient de plus en plus rare, laissant place à une végétation luxuriante, aux diverses variétés d’arbres. Elle en reconnut quelques uns comme étant les mêmes sur le chemin du Léviaport. Donc, elles n’étaient plus très loin de la maison œuf et de l’aimable madame Anietta.

"- Je n’ai jamais pris ce chemin mais je pense qu’au prochain virage on verra la maison œuf en entier. Au faite… c’était bien le voyage en Dragon. Parce que… je suis arrivée sur le dos d’un Léviathan. Vous connaissez ?"

Parler pour faire passer l’angoisse d’être presque en contact avec les pattes de Lydia Delacroix, à cause du chemin qui se rétrécissait un peu. Si le professeur savait qu’en général, Charlotte ne disait pratiquement pas un mot, qu'elle n'en disait pas autant dans une phrase, elle en serait certainement étonnée et n’y croirait sûrement pas, aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Sam 6 Aoû - 1:54

(En fait, mes pattes ne sont pas velues du tout.... mais c'est pas grave)

Charlotte eut un peu de mal a prendre le sac de vêtements de Lydia, sans doute par ce que elle avait du approcher l'objet de sa phobie.... mais elle devait avouer que la jeune fille était tout de même assez courageuse, car elle osa tout de même se glisser entre deux de ses pattes pour prendre le sac avant de reculer précipitamment et de se mettre a rougir puis de s'excuser a cause de sa réaction.

"Il n'y a pas de problèmes..." répondis t'elle a l'adolescente, malgré le voile de trouble qui passa furtivement sur son visage
*Si tu savais a quel point je les détestes moi aussi!* songea t'elle en reportant son attention sur le chemin afin de ne pas glisser ni de rater une aspérité ou elle pourrait s'accrocher.
C’était plus simple d'avancer dans ce chemin que dans la plage de sable fin qu’elle avait quitte quelques instants plus tôt, la au moins, elle ne s’enfonçait pas dans le sable. Mais sa démarche restait néanmoins toujours aussi gauche et maladroite

Charlotte lui dit alors qu’elles étaient presque arrivées a destination, très certainement après le prochain tournant avant de lui demander comment s'était passe son voyage en dragon

"Le Léviathan, non, je ne connaît pas cette créature" répondit elle a la jeune fille, n'osant lui avouer que en fait elle n'avait jamais vu la moindre créature magique avant ce matin.... a part peut être elle-même, bien que elle estimait que ça ne comptais pas, vu que pour elle, elle était toujours une humaine et non pas une créature.

"Le dragon, c’était très intéressant comme expérience."
"J’étais dans une petite cabine sanglée sur son torse et de la je voyais tout, les maisons, les champs, les bois et les villes en dessous de moi."
"Et il filait à une vitesse proprement prodigieuse, si bien que voyage n'a même pas dure une demi-heure. Je me rappelle la manière dont il volait au-dessus de la crête des vagues, presque a ras de l'eau"

Son regard brillait de la lueur de l'enfant qui venait de faire un tout de manège gratuit

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Sam 6 Aoû - 10:17

[Ah mais si si, désolée, j’ai mal interprété la description sur ta fiche)

Charlotte eu un sourire timide suite à la réponse de Lydia Delacroix et pensa qu’elle n’avait pas dû être la seule à réagir ainsi en voyant le corps de la jeune enseignante.
Et pour la jeune élève Sylphe, c’était bien la première fois de sa jeune vie qu’elle approchait de si près une araignée ! Oh ! Elle avait bien vu celle de Red cachée sur son épaule derrière ses cheveux, mais pas comme maintenant ! Puis elle était beaucoup beaucoup plus petite !


Ainsi elle ne connaissait pas le Léviathan. Charlotte ouvrit grand les yeux d’étonnements ouvrant la bouche pour dire quelque chose, étonnée oui qu’un professeur ne sache pas à quoi ressemblait un Léviathan, mais se ravisa en se disant tout de même, que tout le monde ne pouvait pas connaître cette créature. Comme elle et ses parents d’ailleurs, avant qu’elle ne le voit. Enfin, si sa mère peut-être connaissait, car elle n’avait pas eu peur, pas comme la jeune Sylphe quand le Léviathan avait surgi de l’eau. Elle sourit en se disant qu’heureusement que son père n’avait pas été présent lors de son départ. Il n’aurait jamais voulu qu’elle monte sur le dos de cet immense animal qui en plus allait sous l’eau ! Lui qui s’inquiétait pour rien quand cela concernait sa petite fée !

Puis le voyage que narrait Lydia Delacroix sur le dos de Dragon fit rêver Charlotte. Voler, sentir le vent qui chantait autour de soi, même dans une cabine il était fort probable pour la jeune fille que le vent, l’enseignante l’avait entendu. Elle s’imagina alors le paysage décrit par la femme araignée, celui-ci défilant à grande vitesse à des milliers de kilomètres en dessous. Charlotte rajouta quelque nuages dans lesquels le dragon aurait pu passer, puis l’océan… ah ce qu’elle aurait voulu venir en Dragon ! Puis Tancred aurait pu ainsi venir avec elle au lieu d’arriver après. Elle soupira en se disant qu’un jour, peut-être elle ferait un petit tour à dos de Dragon et ainsi voler aux côtés de son grand Corbeau.

"- Ca à l’air vraiment… enivrant, le voyage que vous avez fait."

Charlotte sourit. Oui vraiment enivrant et certainement bien différent qu’un vol sur balai, à part que sur cet objet on n’était pas enfermé dans une cabine et que l’on pouvait sentir le vent. Elle tourna son regard vers la future enseignante.

"- En Léviathan, c’est bien aussi. C’est un voyage sous l’eau par contre dans une bulle d’air sur le dos de la créature. Au début, ça fait un peu peur mais après… c’est merveilleux, j’avoue, les fonds de l’océan. Toutes ses couleurs, ses poissons grands et petits…"

A part la scène du repas du Léviathan qui lui revint en images et en couleur, quand elle prononça le mot poisson et dont elle se serait bien passé, elle pouvait bien avouer que le voyage dans les mers avait vraiment été génial. Puis, au détour du chemin après au moins quelques tous petits kilomètres, Charlotte aperçu la maison œuf. Bien évidemment elle la voyait différemment, sous un autre angle puisqu’elle venait du Dragoport. Il lui semblait qu’elles arrivaient par derrière, mais aucune importance. Elles arrivaient à bon port.

"- Tenez, regardez c’est la maison œuf là-bas."

On ne pouvait pas encore sentir les bonnes odeurs de cuisine et de pâtisserie que préparait madame Anietta, avec ses petits elfes, elles n'étaient pas assez près de la maison, mais Charlotte s’imaginait déjà ce qu’il pourrait y avoir sur la table d’accueil pour l’enseignante, pendant qu'elle attendrait la venue du directeur ou bien avant d'aller dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Dim 7 Aoû - 0:43

"Enivrant.... oui! C'était vraiment une expérience magnifique et magique que celle la." Répondit-elle sans se rendre compte que le fait de parler d'une chose magique prenait un sens bien différent pour des magiciens que celui que l'on y entendait chez le commun des mortels
"J'ai déjà pris deux fois un avion dans ma vie, mais cela n'a absolument rien à voir avec ce que j'ai vécu dans la nacelle du dragon. Dans un avion on ne fait jamais que voler très vite et très haut dans le ciel, mais on est totalement isoles de notre environnement."
"Alors que la sur le dragon, j'avis cette impression étrange et merveilleuse de voler avec le dragon. Je sentais ses muscles bouger contre la paroi arrière, je ressentais la chaleur qui émanait de son corps et réchauffait la nacelle"
"Le moment le plus fabuleux est celui ou il a plonge de près de mille mètres de haut jusqu’a redresser au ras de l'eau... un moment qui était riche en sensation, mais tellement exaltant!"

Rien que d'avoir repense a cette aventure, les yeux de Lydia s'étaient remis a briller de la fascination et de l'émerveillement qu’elle y avait vécue.
A écouter le récit de Charlotte sur le voyage qu’elle avait effectue sur le Léviathan, elle n'avait nul mal a deviner que l'adolescente avait-elle aussi vécu une aventure fabuleuse sous la surface des mers et Lydia se promis de monter une fois a bord d'un Léviathan afin de découvrir elle aussi des sensation similaires a celles que la jeune fille y avait vécues.

C'est alors qu’elles empruntèrent le tournant du chemin et que s'offrit aux yeux de Lydia la vision la plus étonnante qu’elle n'ait jamais vu auparavant.
Devant elle se trouvait la maison oeuf qui portait effectivement bien son nom, car le bâtiment qu’elle avait déjà entraperçu au travers de la frondaison des arbres ressemblait effectivement a un immense oeuf se tenant debout sur son bout rond.


"Hé bien, voila qui n'est pas commun." s'étonna t'elle en s'arrêtant pour mieux voir cet étrange bâtiment que l'on aurait cru provenir tout justes de l'imagination d'un architecte visionnaire qui avait voulu faire une maison originale
"On dirait….. un hommage a Sinbad le Marin… "

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Dim 7 Aoû - 20:13

L’avion. Charlotte ne faisait que les regarder passer dans le ciel, parfois quand elle était allongée dans l’herbe verte qui traînait autour de la maison de ses parents. Pour sa part, elle ne les connaissaient qu’ainsi, jamais mis les pieds dans ces choses volantes et bien bruyantes. Peut-être qu’elle apprécierait après tout. Ou pas. Elle préférait voler sur son balai, enfin sur celui de sa mère. Ça au moins elle pouvait le contrôler et tout en marchant elle écouta l’aventure du voyage en Dragon de Lydia Delacroix. Souriant gentiment elle se revoyait elle aussi sur le dos du Léviathan, mais évidemment n’avait pas ressenti les mêmes sensations que l’enseignante, comme sentir le corps de la créature remuant sous elle. Sans doute à cause de la bulle dans laquelle elle avait enfermée.

"- Ah oui en effet, ça a dû être magnifique ça… c’est… c’est comme si vous n’aviez fait qu’un avec le Dragon alors."

Charlotte stoppa ses pas un peu après que l’enseignante se soit arrêtée et se retourna quelques secondes vers elle avant de reporter son regard sur la maison œuf. Elle plissa les paupières, un peu éblouie par la lumière du soleil qui irradiait le ciel azur et qui se reflétait sur la claire «coquille géante».

"-Je vous le fais pas dire...drôle de construction..."

Si on peut appeler cet œuf une construction. Parce que pour la jeune élève Sylphe, une construction c’est en pierre grise ou de couleur bien solide. Bien que la maison œuf semblait bien encrée dans le sol, ne tanguant pas sous le vent. Charlotte se retourna vers l’enseignante. Elle avait mit de côté les derniers mots prononcés par Lydia Delacroix, une question traversant son jeune esprit sur cette personne ou autre qui était un marin.

"- Euh… C’est qui… Sinbad le marin ? C’est un sorcier ou un moldu ?"

Évidemment en tant que demie moldue, elle aurait pu entendre parler de cet homme de fable, mais ayant arrêté sa scolarité chez les moldus pour aller à l’école Totem, cette légende ne lui avait pas été racontée avant son départ. Aussi on pouvait lire dans le regard de Charlotte qui fixait Lydia Delacroix, qu'elle était intriguée. De toute façon, cela aurait été un sorcier, qu’elle ne le connaîtrait pas mieux ! La jeune fille n’était pas un «rat de bibliothèque», loin de là. Non, elle ne fréquentait pas trop ces lieux, qu’ils soient sorciers ou bien moldus. A son âge, on pense à autre chose, on pense différemment, surtout en ce qui concerne Charlotte.

La jeune fille fit un sourire gêné à l’enseignante avant de reprendre le chemin de la maison œuf. De toute façon, elle ne pouvait pas tout savoir. Elle soupira. Ce n’était pas tout ça, mais elle avait hâte d’arriver là-bas et poser ce sac qui commençait à lui tirer ses petits muscles et rêva aussitôt d’une bonne citronnade qui la rafraîchirait, préparée par madame Anietta et de ses délicieux petits cookies ! Son esprit s’étant évadé dans la maison œuf et ses délices, le pied de Charlotte, qui ne rêvait pas lui, roula sur une pierre et la jeune fille tangua un instant sous le poids du sac qui la tira d’un côté et de son autre bras, qu’elle délivra des poignées qu’elle avait pris ensemble au moment de son arrêt, pour reprendre son équilibre.

* Elle aurait dû mettre des roulettes à son sac*

Charlotte sourit en repensant aux roulettes que son père avait mises sur sa valise et qui avaient couinées sur le chemin entre le Léviaport et la maison œuf, puis elle se retourna quelques secondes pour vérifier si l’enseignante avait repris la marche tout en attendant la réponse sur ce fameux Sinbad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Lun 8 Aoû - 10:35

"Ce bâtiment me fait penser à un immense œuf a la coque, prêt à être dégusté par un géant gastronome...." dit-elle en répondant à Charlotte qui elle aussi trouvait assez étrange la construction.
Qui savait peut être qu’à cote de la maison se trouvait aussi une petite cuillère géante et des morceaux de pain pour faire des mouillettes... non, c'était impossible... personne ne pouvait à ce point avoir des idées aussi bizarres.
D'ailleurs, elle n'avait pas eu cette idée du tout. Elle n'avait jamais fait qu'effleurer son esprit...

La jeune fille qui l'accompagnait lui demanda alors qui était Sinbad le marin et si c'était un sorcier ou un moldu.


"En réalité, ce n'est ni l'un ni l'autre. C'est un personnage de fiction qui apparaît dans le roman persan des Milles et Unes Nuits. Tout comme Aladin qui est peut être un peu plus connu"
"En résumé, Sinbad est un marin qui voyage sur les mers à la recherche de richesses ; lors de ses aventures, il vit de nombreuses aventures fantastiques."
"Dans un des contes, il se retrouve sur une île oû vivent des oiseaux gigantesques, les Rokh qui pondent des œufs de la taille d'une maison et se retrouve piégé dans le nid d'une de ces créatures dont le fond est étrangement tapisse de diamants."
"Heureusement pour lui, il est tellement petit par rapport aux Oiseaux-rokhs que ces derniers ne le voient pas et il ne se fait pas manger. Ensuite grâce à son ingéniosité, il parvient à s’échapper du nid, les poches remplies de diamants.."
expliqua t'elle a l'adolescente en résumant brièvement l'histoire, bien qu’elle se rendait bien compte que sa fin était un peu abrupte.
Peut être justes par ce qu’elle n'avait pas mis de ending réel à son résumé, d'un autre coté, était-ce vraiment nécessaire dans une histoire? Ce qui était intéressant dans l'histoire, c’était l'aventure que vivait le personnage.... le fait que il se marie ou devienne immensément riche était somme tout accessoire, non?
D'ailleurs, elle préférait les histoires qui se finissaient sans qu’il y ait de happy ending...



"C'est pour cela que quand j'ai vu cette maison en forme d’œuf, cela m'a fais penser à cette ancienne légende"


Lydia inspira à deux ou trois reprises l'air ambiant, ne sentait t'elle pas une délicieuse odeur de cuisine qui venait de cette maison? Peut être était-ce justes son imagination, mais il lui semblait distinguer une délicieuse odeur d’œuf et de bacon.
A cette évocation de nourriture, l'estomac de Lydia se rappela à l'attention de son humaine-arachnaé, se mettant a gargouiller d'une manière bien peu distinguée. Elle mis sa main sur son ventre et rougit, légèrement honteuse d'avoir émis ce bruit incongru devant une de ses peut-être-future-élève et ce malgré qu’elle ne puisses pas contrôler ce phénomène


"Veuillez-me pardonner. Je... je n'ai pas mangé ce matin, et mon ventre commence à me rappeler a l'ordre..."

_________________



Dernière édition par Lydia Delacroix le Lun 8 Aoû - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Lun 8 Aoû - 12:00

Charlotte leva la tête vers la maison œuf, faisant attention cette fois de ne pas glisser sur le chemin. Elle fit une petite moue dubitative. Pour elle, cela ressemblait plus à un œuf dur qu’un œuf à la coque. Les œufs à la coque ne sont-ils pas fendus vers le haut, comme pour faire un chapeau ? Elle haussa les épaules. Après tout, chacun sa vision des choses, chacun avait le droit de voir l’œuf comme il avait envie de le voir.
En tout cas, Lydia Delacroix, n’avait pas fini d’être étonnée sur la maison œuf, pensa la jeune fille qui revoyait la décoration intérieure.
Puis, elle écouta attentivement la réponse sur ce fameux Sinbad, tout en avançant lentement mais sûrement vers la maison de madame Anietta et ses petits elfes de maisons
.

"- Ah … Alors, c’est un être imaginaire tiré d’un livre de contes moldus ?! D’accord, je comprend un peu mieux votre phrase, madame."

Quant à Aladin, voilà encore un nom qui ne lui disait rien du tout ! Mais l’élève Sylphe décida d’arrêter là ses questions, sinon elle allait sans doute ennuyer l’enseignante qui ne rêvait certainement qu’à se reposer et manger un peu après son long voyage. Puis, après tout, ce n’était pas encore le moment des cours !
Charlotte sourit un instant, regardait où elle mettait les pieds, changeait de temps en temps le sac de mains et enfin, elle vit qu’elles se rapprochaient toutes les deux de la maison œuf. D’ailleurs quelques odeurs de cuisine s’élevaient et au même moment où la jeune élève Sylphe humait l’air, un bruit reconnaissable entre tous, quand il s’agissait de nourriture, se fit entendre vers Lydia Delacroix.


"- Ce n’est rien."

La jeune fille sourit à l’enseignante, se rappelant quelques paroles de sa mère du genre, ce n’est pas très intelligent de ta part ne de pas manger le matin, c’est important le petit déjeuner, il ne faut pas jouer avec ta santé ma fille… etc… et tout en entendant les mots de sa mère comme un lointain écho, Charlotte se surpris que ça lui manquait un peu ces petites remarques. Enfin surtout la voix de sa mère. Petit air nostalgique au fond de ses prunelles bleu nuit avec le sourire qui va avec, avant de regarder, reprenant un air neutre, l’enseignante.

"- C’est madame Anietta. Elle a été prévenue de votre arrivée et vous a préparé quelque chose à avaler, je suis sûre."

Un léger rire timide sorti de la bouche de Charlotte qui était maintenant sur le petit chemin qui menait vers la porte de la maison œuf. Elle pensa alors laisser la futur prof entrer et lui déposer son sac à l’entrée, appeler madame Anietta, saluer la gentille petite dame aux cheveux gris et peut-être ses elfes s’ils étaient présent et se retirer, retourner vers la maison des Sylphes ou ailleurs, prendre un chemin d’école buissonnière…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lydia Delacroix

avatar

Baguette : Une quoi???
Age : 21
Localisation : Très certainement a la bibliothèque ou dans sa maison

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Intriguée et un petit peu perdue
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Se demandes où elle est

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Lun 8 Aoû - 13:28

C’était la nervosité qu’elle avait éprouvée toute la matinée à cause du voyage qu’elle devait entreprendre qui lui avait coupé l'appétit, mais ça n'avait pas été une bonne idée de sauter le petit déjeuner car maintenant son organisme se rappelait à elle de cette manière bien peu discrète.
D'autant plus qu’elle devait manger bien plus qu’avant à cause du poids et de la taille que faisait maintenant son nouveau corps, ainsi que la dépense d’énergie que lui coûtait l'usage de huit pattes.

D'ailleurs en parlant de pattes, il lui semblait qu’elle avait un peu moins de mal à marcher avec elles et que sa démarche était devenue plus souple.
Peut être était-ce du à sa marche avec Charlotte dans les dunes et ce morceau de forêt... ou alors au fait que tandis qu'elle parlait avec la jeune fille, elle n'avait plus pris garde a la manière dont elle bougeait ses pattes.
Peut être que le secret était justement de ne pas faire attention a la manière dont elle se déplaçait. Qu’il fallait justes laisser son cerveau s'en occuper sans tenter de contrôler quoi que ce soit...

Alors qu’elles s’approchaient de plus en plus de l’œuf géant, l'odeur devint de plus en plus forte et si elle sentait bien des œufs et du lard qui cuisaient, il y avait aussi de nombreuses autres odeurs appétissantes qui se révélaient à ses papilles olfactives.
Son estomac lança un troisième appel que Lydia réprima en lui donnant un coup de main a plat. Elle grimaça sous la force du coup, ayant oublie qu’elle avait bien plus de force qu’auparavant


"Nous y voila..." dit t'elle en s’avançant vers la petite porte de la maison œuf qu’elle ouvrit

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Cassis
Sylphe
avatar

Baguette : Bois d'Orme-Poussière de Lune-27,4 cm
Age : 13

Carnet du sorcier
Humeur actuelle:
Totem: Un Daim
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Lun 8 Aoû - 14:21

Suite => Par là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   Mar 5 Mar - 16:17

(EDIT SIR: Message clos. 5/03/13
Charlotte: + 1 culture sorcière)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau départ de Lydia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau départ de Lydia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: Zone Côtière :: Votre arrivée sur l'île :: Dragoport-
Sauter vers: