Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elysabelle de Magency, sans maison /!!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Elysabelle de Magency, sans maison /!!   Lun 28 Fév - 18:11

Note spéciale: Elysabelle est soumise à particularité. Rescapée du scénario final d'Elementia, il est exigé que ce soit un joueur expérimenté qui le prenne et son test rôle play sera particulièrement étudié.

Nom : De Magency

Prénom : Elysabelle

Age : 15 ans

Avatar :

http://storage.canalblog.com/76/29/780700/62386789.jpg


Baguette : Bois de prunier et éclats de diamant bleu

Histoire :


Père : Henri

Mère : Blanche

Dans le bourg sorcier de Magency, s’élève une bâtisse impressionnante et superbe, le château de Magency, habité par ses héritiers, la famille de Magency. Rien de plus logique en somme.

Le châtelain et la châtelaine mènent une vie aisée et tranquille et profitent d’un patrimoine confortable. Ne se contentant pas uniquement de vivre de leurs rentes, ils utilisent leurs demeures (le château est la principale d’une petite dizaine d’autres résidences, plus ou moins prestigieuses) comme des maisons d’hôtes. Une véritable entreprise familiale est en place avec pour directive principale le bon vivre et le bien manger. Les Magency favorisent les cultures entourant leurs habitations, faisant perdurer certaines vignes ou donnant à des tartes aux figues un goût unique, la « Margency touch », comme disent les visiteurs étrangers. Ils s’entourent d’un personnel fidèle et passionné, ne visant là encore que le bon travail avant la productivité.

Henri et Blanche n’eurent longtemps qu’une unique ombre à leur tableau famiial idéal. Ils n’avaient pas d’enfant. Pourtant ce n’était pas faute de le désirer. Blanche avait déjà fait plusieurs fausses couches, et une dernière grossesse s’était terminée brutalement à quelques semaines de la délivrance, achevant les derniers espoirs des époux.

Une des vigneronnes parla alors d’un remède de grand-mère, une décoction aux Lys, qui permettait aux grossesses de bien être menées à terme. Les deux époux, sorciers tous deux, ne crurent qu’à moitié à cette idée, car ils avaient déjà usé de potions diverses pour soutenir la santé des anciens bébés. Toutefois, il ne coutait à rien d’essayer.

Blanche tomba enceinte et elle bu cette décoction aux Lys chaque jour qui passait, mettant tout ses espoirs dans ce remède moldu. Les mois passèrent et la santé de Blanche et de son bébé étaient bonne. Malgré tout, la femme prenait plus de précautions que n’importe qui et elle s’arrêta même très rapidement de marcher et resta alitée pour éviter le moindre souci. Jusqu’au dernier moment les parents doutèrent et cet enfant resta auréolé d’un point d’interrogation avant d’arriver enfin.

La naissance de la première fille de ce couple fut une journée de joie, et Blanche fut exemplaire dans ce moment qu’elle avait si longtemps attendu. La pouponne était rose mais petite et fine, délicate déjà.

Les parents avaient choisit le prénom dernièrement. Lui voulait Elisabeth, elle voulait Isabelle et ce Lys qui avait été leur salut… Elle serait Elysabelle.

La petite fille eut une enfance particulièrement protégée. Ses parents la voyant fine et délicate pensèrent qu’elle aurait une santé fragile et l’entourèrent d’un cocon fermé et capitonné. Ses pleurs étaient précédés, ses doutes évités, elle vivait dans un monde idéal. On l’entourait d’une bulle protectrice pour qu’elle ne tombe pas, n’attrape pas froid et ceci à outrance.
Alors en effet, dès qu’Elysabelle se trouvait un peu éloignée de cette atmosphère, elle avait tendance à se faire mal, ou à tomber malade.
La santé fragile ne fut que le résultat des peurs de ses parents.

La petite fille était douce, calme, et… muette. En effet, comment oser parler si à chaque syllabe on se jetait sur vous pour chercher à en analyser tout un tas de choses. Elle ne parla donc pas jusqu’à ses 4 ans. Ses parents n’y voyaient qu’une fatalité qui augmentait sa fragilité.
A cet anniversaire, ils avaient organisé une grande fête dans les jardins du château et un superbe carrousel s’y tenait. Les enfants du bourg y grimpaient, tournaient et hurlaient de rire quand Elysabelle était mise de côté de cette attraction, de peur qu’elle tombe et qu’elle se fasse mal. Quelle ironie alors que c’était sa propre fête ! On entendit donc pour la première fois sa voix se manifester. Elle hurla un « Stop papa ! Stop Maman ! » et se lança vers le manège où elle grimpa avec volonté. Elle manifesta sa magie en même temps que sa voix puisque ses deux parents se virent immobilisés par une barrière surnaturelle tout le long du tour de manège.
Elysabelle était une sorcière, et elle était une jeune fille pleine de vie, qu’il fallait enfin laisser s’exprimer. Henri et Blanche à partir de ce jour tâchèrent de faire des efforts pour donner plus d’espace à la petite fille. Et finalement, celle-ci n’en prit pas beaucoup d’avantage.
Elle resta douce, calme et pleine de précautions, ainsi que silencieuse, souvent. Mais beaucoup plus heureuse et si elle conserva sa finesse et sa délicatesse, cela se transforma en grâce plutôt qu’en réelle fragilité.

Elysabelle entra à Elementia et fut acceptée dans la maison Aeri. Elle se montra une élève discrète, sérieuse mais ayant envie de profiter de ce lieu de nouvelle liberté pour oser plus de choses. Elle ne se lança qu’en deuxième année. Elle avait toujours été attirée par l’eau, par les flux de celle-ci et se souvenait avec émotion de son arrivée à l’école et de sa stupéfaction devant la fontaine aux sirènes. Elle était dans la maison de l’air mais elle rêvait d’eau.

Elle se retrouva donc, au commencement de sa seconde année, à la piscine de l’école et s’inscrivit dans les « otaries sauvages », une équipe de nageurs dirigée par Willy Benedot. Pour elle, c’était la natation synchronisée, avec ses enchaînements et ses figures esthétiques. Elysabelle est douée et profite en plus d’une capacité respiratoire forte. Elle si menue et fragile peut pourtant emmagasiner suffisamment d’air pour effectuer des figures deux fois plus longtemps qu’une autre.

Elle tomba directement sous le charme de ce garçon sympathique et drôle, Willy, mais comme toujours resta d’une discrétion exemplaire quant à son attirance et à ses questionnements d’adolescente. Elle sentit ces adorables crampes d’estomac en lisant des mots plein de romantisme surmontant de magnifiques fleurs. Elle rit de bonheur de découvrir dans son bonnet de bain un petit bracelet argenté. Elle frissonna de ses regards sur elle et de ses tentatives douces pour, parfois, lui prendre la main.
Willy acheva de la séduire quant il houspilla celui qui a offert à la jeune fille un crapue (crapeau qui pue) pour Noël. Quel manque de goût.
Jusqu’à cet évènement connu de tous, Elysabelle passa trois années magnifiques. Elle était heureuse, libre des contraintes posées par ses parents et gagnait en assurance par son activité nautique.

Au-delà de ça, elle restait une jeune fille fragile, douce et discrète, travaillant avec plaisir dans les matières qu’elle appréciait, c'est-à-dire la divination, l’élémentarisation et l’art magique.

Puis il y eut cette nuit là...

Spoiler:
 


Caractère :
Elysabelle a un caractère en constante évolution. Ce qu’elle garde depuis toujours c’est sa douceur, sa gentillesse et sa générosité. Petite, elle n’était que dirigée par les envies et les peurs de ses parents, mais le cocon de famille l’étouffa vite. Elle avait besoin de liberté et cherchait la possibilité d’enfin exprimer ses envies. Elle manquait de confiance en elle, pleinement et elle guéri énormément ce trait de caractère là par la fin de sa bulle protectrice. Elle devint une petite fille heureuse de vivre, aimant profiter de bonheurs simples comme un doux vent ou une jolie mélodie. A son entrée à Elementia, elle tenta d’ aller un peu plus loin dans sa recherche d’identité. Elle osa se mêler au monde, faire partie d’une troupe, une équipe de natation, même si au fond sa discipline restait solitaire. Elle gagna encore une certaine dose de confiance en elle et osa même tomber amoureuse et se perdre dans les yeux d’un garçon. Avant l’enlèvement par la mage noir, Elysabelle est épanouie, très heureuse et comblée par ses passions. Elle ose d’avantage se montrer, et est plus sûre d’elle dans ce qu’elle entreprend. Elle ose même se trouver jolie et est fière d’elle à la fin d’un enchaînement compliqué de natation.

Depuis le mage noir, certaines choses sont restées, d’autres sont parties. Comme dit plus haut, la douceur, la gentillesse, la générosité sont toujours là. Ce dernier point particulièrement exacerbée. Elle voudrait que chacun goûte à la joie et au bonheur et si elle peut le permettre, elle s’exécute.

Cependant, la belle assurance qu’elle arborait n’est plus rien. Aujourd’hui, le sentiment principal d’Elysabelle est souvent la peur. Elle a peur de ses choix, de ses actes, d’elle-même. Les seuls ayant toujours et à jamais son éternelle confiance sont ses parents, Willy, et les deux autres enfants ayant partagé son calvaire. Elle veut à tout prix les retrouver. Il n’est que près de Willy qu’elle se sent véritablement bien et qu’elle retrouve un peu d’assurance. Quand elle est seule, elle est toujours indécise, fébrile, perdue. Elle hésite, tâtonne et de ne montre jamais vraiment satisfaite de ce qu’elle finit par faire et décider.

Sa mésaventure lui a donné également une étrange lubie. Elle a besoin d’être en permanence en activité. Cela peut-être juste une lecture d’un livre, une marche à pied, un ouvrage à broder, une chanson à fredonner, elle ne peut plus juste « rien faire ». Elle met du coup beaucoup de temps à s’endormir et n’y parvient qu’après une longue lecture, au bout de laquelle, dès qu’elle sent ses yeux lutter, elle laisse le livre pour se coucher enfin, gagnée par un sommeil difficile à obtenir. Elle a peur de cauchemarder et quand elle passe de mauvaises nuits, elle a besoin de voir Willy rapidement, il est le seul à savoir la consoler alors.

Physique :

Elysabelle est de taille moyenne, ni trop grande ni trop petite pour son âge. Elle est très fine, et a une carrure ne donnant juste l’impression d’une vraie fragilité. Il n’y a que quand elle nage qu’on oublie ce point là ne voyant que la grâce de ses mouvements avant la finesse de ses membres.

Elle porte des cheveux longs, épais et légèrement ondulants. Ils sont châtains et l’été parfois ils s’emplissent de reflets blonds. Elle les laisse en général retomber sur ses épaules, sa chevelure étant docile de nature et restant ainsi posée, suivant ses mouvements avec naturel. Elle porte deux yeux d’un bleu très clair, donnant à son visage une douceur qui rappelle celle de son caractère. Elle a les lèvres fines, d’un rose pâle et les joues légèrement rosées, mais pas pleines.






Dernière édition par Sir Frederic Madlington le Sam 16 Mar - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Re: Elysabelle de Magency, sans maison /!!\   Sam 16 Mar - 12:48

Cercle de Terre (Bronze)

  • Botanique solde : 20 pts cours: 0 rp: 0 = 20pts
  • Science des Créatures Magiques solde : 16 pt cours: 0 rp: 0 = 16 pt
  • Sport Sorcier Terrestre solde : 5 pt cours: 0 rp: 0 = 5 pt
  • Artisanat Magique solde : 12 pt cours: 0 rp: 0 = 12 pt
  • Elémentarisation Terre solde : 20 pts cours: 0 rp: 0 = 20 pts


Cercle de Feu (Bronze)

  • Sortilèges solde : 35 pts cours: 0 rp: 0 = 35 pts
  • Elémentarisation Feu solde : 15 pts cours: 0 rp: 0 = 15 pts
  • Culture Sorcière solde : 25 pts cours: 0 rp: 0 = 25 pts
  • Rituels et Incantations solde : 12 pt cours: 0 rp: 0 = 12 pts
  • Sport sorcier Feu solde : 0 pt cours: 0 rp: 0 = 0 pt


Cercle d'Eau (Bronze)

  • Potions solde : 18 pts cours: 0 rp: 0 = 18 pts
  • Magie Primale solde : 0 pt cours: 0 rp: 0 = 0 pt
  • Elementarisation Eau solde : 35 pts cours: 0 rp: 0 = 35 pts
  • Sport Eau solde : 40 pt cours: 0 rp: 0 = 40 pt
  • Divination solde : 25 pts cours: 0 rp: 0 = 25pts


Cercle de l'Air

  • Art Magique solde : 15 pt cours: 0 rp: 0 = 15 pt
  • Elémentarisation Air solde : 30 pts cours: 0 rp: 0 = 30 pts
  • Sport Sorcier Air solde : 5 pts cours: 0 rp: 0 = 5 pts
  • Métamorphose solde : 12 pts cours: 0 rp: 0 = 12pts
  • Mathomanciesolde : 10 pt cours: 0 rp: 0 = 10 pt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
 
Elysabelle de Magency, sans maison /!!\
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nessa Arnatuilë ~ l'elfe sans maison
» Une maison totalement autonome
» Tu me manques, je sens un vide sans toi[Hugo]
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: HORS JEU :: Présentation des personnages :: Personnage prédéfinis :: Elèves-
Sauter vers: