Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stanislas Sylnéat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanislas Sylnéat
Sylphe
avatar

Baguette : bois de Cèdre de 29, 3 cm et crin de griffon, très caractérielle.
Age : 14
Localisation : avec Lila

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: curieuse
Totem: Aywa un lynx pardelle
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Stanislas Sylnéat   Lun 11 Jan - 0:40

Nom : Sylnéat
Prénom : Stanislas


Date de naissance : le 11 Avril 1995 (Bélier)

Histoire :

Stanislas est né dans une famille si pauvre qu’il fut déposé à l’orphelinat de Lyon dès son deuxième mois. Sa mère qui avait déjà trois enfant et ne pouvait se permettre de nourrir une bouche de plus souhaitait tout de même le meilleur pour son dernier né. En le déposant à l’orphelinat, elle avait beaucoup pleuré, et la jeune femme qui avait pris en charge le petit garçon respecta sa dernière requête, il s’appellerait Stanislas Jules Thibault. Jules pour son père et Thibault pour son grand-père. L’orphelinat lui donna un nom de famille, ce serait Sylnéat.
Il s’agissait de l’orphelinat Pierre-Marie Dubois, un riche vieillard l’avait fait construire peut de temps avant sa mort, avec la fortune qu’il avait, il avait largement de quoi, d’ailleurs il déshérita sa famille au profit de l’établissement. Celui-ci se trouvait non loin d’une forêt, à la périphérie de la grande ville. Il y grandit sans autre affection que celle de ses camarades d’infortune. Il n’avait que le strict minimum mais semblait s’en contenter. Il était souvent à l’écart des jeux des autres enfants. Solitaire. La seule présence qu’il acceptait à ses côtés était celle d’une petite fille aux cheveux noirs et longs et aux yeux d’un vert captivant du nom de Lila.
Elle était arrivée lorsqu’il avait cinq ans. Elle avait deux ans de moins que lui, mais cette différence d’âge ne le gênait pas, elle était calme et se contentait de se serrer contre lui, comme une petite sœur. Cela suffisait au petit garçon. Ils vécurent ainsi ensemble, à l’écart des autres, mais nullement malheureux de leur sort. Ils ne se quittaient jamais. Mais un jour d’été, leur petite routine fut chamboulée. Une famille vint et tomba en admiration devant la fillette. Les papiers furent rapidement réglés et Lila fut adoptée. Stanislas avait alors 10 ans. Il entra dans une colère noire qui fit trembler les murs et s’embraser les poutres.

Le jeune garçon ne s’en surpris même pas et les adultes ne surent jamais comment cela s’était produit. Stanislas profita de la panique créée pour s’enfuir de l’orphelinat. Il ne remarqua pas la silhouette féline qui se faufilait alors à sa suite. Il erra à travers les rues, puis il se rendit compte que les regards à son encontre n’étaient guère sympathiques. Il devint alors agressif avec quiconque le croisait et tentait de lui parler. Il se réfugia dans la forêt et dormait au creux d’un arbre. Il volait sa nourriture et ses vêtements sur les fils à linge quand les siens devenaient trop petits. Constamment en colère contre le monde entier qui le vouait à la solitude et au vol, il lui arrivait au cours des ses explorations nocturnes en ville, de mettre le feu. A des parties de bois généralement. Ou quelque chose de facilement inflammable. Il avait choisi de ne pas y trouver cela étrange, il l’acceptait. A 13 ans, il avait déjà tout un tas de stratagème lié à ce don. Il l’employait généralement après s’être énervé contre une personne ou un animal, il devenait peu à peu méchant, et volait de plus en plus. De plus, il continuait à ignorer cet animal étrange qui le suivait à chaque fois. Mais ce n’était pas la vraie nature de Stanislas. La méchanceté ne lui allait pas, c’était sa carapace et sa méthode de survit. Il pleurait souvent le soir au creux de son arbre. Mais un jour, tout changea.

Ce fut un 24 août (ce que Stanislas ne savait pas n’ayant pas de calendrier), une journée de grosse chaleur par laquelle Stanislas décida de rester en forêt. A l’abri sous la fraîcheur des arbres. Les seuls à qui il ne faisait aucun mal. Car il l’abritait du froid l’hiver et de la chaleur l’été. Il faisait une petit sieste quand il entendit grogner plus loin. Il se leva et se cacha dans le feuillage d’un buisson pour épier. Il eut d’abord du mal à en croire ses yeux. Un petit homme barbu et plutôt moche se massait le crâne, apparemment, une branche lui était tombée sur la tête. Il était tellement étrange, comme tout droit sorti d’un livre de contes, mais aussi tellement drôle pour le jeune garçon, que ce dernier ne put s’empêcher de pouffer. Le nain l’entendit et se retourna. Il le toisa à travers les feuilles et fit mine de s’approcher. Une ligne de flammes apparut devant lui. Le nain recula brusquement et Stanislas eut un sourire satisfait. Cela ne dura pas. Le lynx qui le suivait constamment se plaça entre lui et le nain. Le garçon eut une moue d’agacement.
*Je peux me débrouiller tout seul !* Mais le nain ne sembla pas voir l’animal qui s’avançait à présent vers lui. Stanislas trouva cela bizarre. Mais n’eut pas le temps de réfléchir. Le nain l’interpella : « Comment tu t’appelles jeune homme ? » Il avait un ton bourru mais pas agressif, enfin pas trop pour un nain. « Stanislas ! Et Vous ? » Le nain grogna à nouveau puis répondit : « Emile Yardair ! Gardien des Clefs de l’Ecole Totem d’Angoulême. » Stanislas agrandit les yeux de surprise, quel drôle de nom pour un métier et une école. Mais question géographie, il était nul, alors il ne se posa pas la question de savoir ce que le nain faisait à des kilomètres de son lieu de travail, après tout, il pouvait bien être en vacances ! Cependant le sac à son épaule l’intrigua. Et puis il ne lui avait pas demandé ce qu’il faisait. Le jeune homme sur la défensive questionna : « Que faites-vous ici ? » Le nain leva les yeux au ciel et répondit : « Mon travail. ». Stanislas continua : « Pourquoi vous n’avez pas eu peur de mes flammes ? » Il se demandait à présent de quoi le nain était capable, parce qu’il ne s’était pas enfuit, il était entrain de les éteindre avec le pied et le lynx disparaissait... Il lui répondit : « J’ai l’habitude de ce genre de chose. D’ailleurs, veux-tu t’inscrire dans l’école ? ». Le visage de Stanislas se referma. « Non ! » Emile comprit ce qui le rebutait : l’autorité, sans aucun doute, mais ce qu’il ne savait pas, c’était ce que l’on y apprenait : « Tu as tort. Tu apprendrais à maîtriser ton don, tu apprendrais beaucoup de choses sur la magie, tu rencontrerais d’autres gens comme toi. ». La phrase fit tilt dans le tête du jeune garçon. Il hésita. Il réfléchit. Le nain patientait. Stanislas finit par répondre : « Et je fais comment pour y aller ? J’ai pas d’argent. » Emile grogna une fois de plus, extirpa un billet de train Lyon-Angoulême de son sac et le lui montra. Stanislas sorti enfin de sa cachette et s’approcha avec méfiance, puis s’en saisit. « Merci » . Ce mot avait eu du mal à sortir, mais quelque chose l’avait poussé à le faire. Il refusait de le montrer, mais un nouvel espoir s’insinuait en lui. Emile lui expliqua tout ce qu’il devait savoir, la date, comment se rendre à l’école, il lui donna une sorte de lettre avec toutes les informations réunies, inscris son nom sur un carnet, lui donna une tape sur l’épaule, puis tourna les talons.

Stanislas serrait le papier comme s’il s’agissait d’un trésor. Il n’avait d’ailleurs jamais parlé autant. Il observa longtemps le billet. Par chance, les instructions reçues à l’orphelinat avaient portées leurs fruits. Le jeune garçon savait lire et écrire correctement, ainsi que compter. Mais n’ayant rien pour se situer dans le temps, il courut à la ville pour se renseigner. C’est heureux qu’il sut qu’il pourrait partir une semaine plus tard. Mais dans l’état où il était, il ne pouvait pas passer inaperçu. Il décida d’aller se laver la veille du départ à la fontaine la plus proche. Il vola pour l’occasion d’autres vêtements propres et un peu de nourriture, ayant pour seul bagage sa fameuse lettre.

Le voyage en train se fit sans encombre. Il avait tout préparé. Là où cela se compliquait, c’était une fois à Angoulême. Comment se repérer ? Il s’obligea à questionner quelques passants et finit par se retrouver devant le bâtiment délabré avec une moue dubitative. Certes, le nain lui en avait parlé, mais il avait encore du mal à y croire…


Caractère :
Stan est quelqu’un de très réservé, il ne s’exprime que s’il y est obligé. Il a un esprit très productif et trouvera toujours des solutions. Il est très débrouillard. Le vol ce n’était que par obligation, il aurait aimé s’en passer. Il ne redoute pas la solitude, mais plutôt la présence des adultes. Sa vie en solitaire l’a rendu patient. Il n’est pas chochotte pour un sou. La vie dans la nature lui a appris à ne pas se plaindre des blessures. Il est d’ailleurs très casse-cou et adore grimper aux arbres. Il peut se montrer sur agressif, mais la plupart du temps, il sera sur la défensive. Il n’accorde sa confiance à personne. Pour le moment.

Description physique
Il s’agit d’un jeune garçon plutôt ordinaire. Il est peut-être un peu trop maigre, mais compte tenu de son mode de vie, ce n’est pas étonnant. Ses cheveux sont assez longs et ébouriffés, d’une couleur noire avec d’étranges reflets bleutés. Ils lui encadrent son visage. Le visage d’un garçon un peut trop vite grandit. Ses iris chocolat-cuivré sont souvent mélancoliques.

Signe particulier :

Une forte affinité avec le feu, mais aussi avec la nature.


Dans l'école Totem:

Stanislas arriva, comme tous les autres élèves, dans un lieu inconnu où il n'avait aucun repères. Il s'y fit tant bien que mal et s'adapta petit à petit. Il fit d'abord connaissance avec Faust, mais le petit parlait trop et lui ne parlait pas...avec Kaïtan le courant passait bien mieux, ils étaient un peu pareils tous les deux, bien que Kaïtan soit beaucoup plus sociable. Il s'adapta aux études magiques, sa matière préférée étant la magie primale.

Petit à petit, ayant en plus la fonction de préfet des Ours, Stanislas apprit à se sociabiliser, s'il ne parle toujours pas beaucoup, il se renfrogne moins. Mais parmi toutes les personnes qu'il rencontra dans cette école, une seule le chamboula. La préfète des Chats, avec qui il avait noué une étrange complicité. Il commençait à se sentir chez lui mais..malheureusement, les catastrophes s'enchaînèrent dans l'école....Un professeur craqua, fit un vrai carnage, beaucoup de personnes partirent, son professeur préféré se retrouva à l'hôpital, et qui plus est, l'école devait fermer définitivement...Ce fut horrible pour Stanislas, ainsi que tous les autres qui souhaitaient y rester.

Fort heureusement, il leur restait un plan de secours, un possible nouveau chez-soi: Eleus-Theria faisait son entrée dans le monde des sorciers...

rappel : Stanislas a été victime d’une sorte de mal magique lors d'un cours de potion et a été plongé dans un coma quelques semaines, ce qui fait qu’il a manqué une partie du programme


(La suite, un peu plus tard...ça va, j'en dis pas trop ? ) Neutral


Dernière édition par Stanislas Sylnéat le Dim 17 Jan - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Re: Stanislas Sylnéat   Mar 12 Jan - 11:05

(Pas de problème pour moi jusqu'à présent! Bienvenue Stanislas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Stanislas Sylnéat
Sylphe
avatar

Baguette : bois de Cèdre de 29, 3 cm et crin de griffon, très caractérielle.
Age : 14
Localisation : avec Lila

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: curieuse
Totem: Aywa un lynx pardelle
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: Stanislas Sylnéat   Ven 15 Jan - 12:24

Les possessions de Stanislas:


->Une baguette magique en bois de Cèdre de 29, 3 cm et crin de griffon, très caractérielle. Fabriquée par Nelig Croupdebouc


->Une montre à gousset particulière qui ne s'ouvre qu'avec une formule et qui sert à indiquer ce que font les personnes auxquelles on pense.


Spoiler:
 

-> Une broche ambrée avec des presque imperceptibles reflets bleutés et violet offerte par Philéas

-Quelques vêtements dont la cape rouge sombre qu'il avait portée pour Halloween


Ce qu'il sait faire...

-il sait à peu près utiliser le sort du rictusempra
-il sait à quoi ressemble son Totem, mais ne parvient pas tout à fait à le faire apparaître quand il le souhaîte. Son Totem est un lynx pardelle du nom d’Aywa

[A compléter]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Re: Stanislas Sylnéat   Ven 29 Jan - 11:01

Tjs Ok pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stanislas Sylnéat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stanislas Sylnéat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Such a bad day... [pv. Stanislas]
» Swann Stanislas [Téminé ♥] || Validée
» A titre indicatif, çà existe !
» Intercontinental Championship
» Présentation Stanislas Tromway [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: HORS JEU :: Présentation des personnages :: Personnages élèves-
Sauter vers: