Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jérémy Beaulieu, professeur d'Elementarisation.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jérémy Beaulieu

avatar


MessageSujet: Jérémy Beaulieu, professeur d'Elementarisation.   Dim 17 Oct - 1:41

Nom : Beaulieu

Prénom : Jérémy

Poste : Professeur d’Elementarisation depuis 15 ans, sur l’île d’Eleus-Théria depuis 10 ans.

Baguette : bois de bambou, éclat de nacre brillants.

Histoire :

Jérémy montra très jeune des aptitudes évidentes pour la magie élémentaire. C’est là l’aspect le plus important de son enfance et adolescence, car en dehors de cela, il eut une vie des plus normales. Un foyer uni et aimant, deux jeunes sœurs qui l’agaçaient, dont il supportait peu les bavardages mais qu’il aimait protéger et voir grandir.

Evènements importants :

-Découverte de ses pouvoirs :


Né en Bretagne, à Saint-Malo, Jérémy apprit rapidement à vivre avec les éléments. La pluie, le crachin, la bourrasque mouillée, la mer, tout cela lui emplit les sens d’eau. Le vent, les rafales, les tempêtes le firent s’imprégner de l’air. Quant au sable, aux dolmens, aux menhirs, les vallons, les dunes, tout cela le familiarisa avec la terre. Il n’y a guère que le feu qui n’était pas directement accessible, mais avec un père artificier magique, ce fut finalement aisé de découvrir cet élément à son tour.

Tout petit, Jérémy n’avait pour jeux que ceux mettant en scène ces complices naturels. Zut Zut !! Le vent n’est plus là ! Les vagues vont donc s’arrêter de grossir et de s’écraser contre le sable ? Vite ! Une solution ! Il fallait que Jérémy agisse sur elles, imagine si manipuler l’eau directement ou l’air serait le plus aisé et efficace.

Quand Jérémy n’était pas le sauveur des éléments en perdition, il était leur plus grand ennemi. Il les défiait ! Il appelait le vent à lui et le rejetait ensuite comme une boule de pétanque. Il voulait faire trembler le sable par l’action concentrée de ses paumes et hurlait « tremblement de terre !!! » Quand le château sableux s’effondrait alors, Jérémy oubliait son innocent coup de pied et exultait de joie, il avait maîtrisé les éléments ! Ses jeux d’enfants le passionnaient, mais bientôt, le défi devint plus important… il rêvait qu’il n’y ait plus de coup de pied discret, ou qu’il n’ait pas besoin de souffler pour avoir l’impression que le vent s’échappait vraiment de ses mains…
Il ne s’arrêta jamais, il sembla, de tenter cette rencontre improbable, et un jour, les éléments lui répondirent, et la magie aussi.
Alors qu’il avait 8 ans, jouant encore sans se lasser dans les rochers des plages, il vit la plus jolie chose qu’on pu voir. A 8 ans déjà, il tomba sous le charme. Une petite fille se trouvait elle aussi dans les rochers, un seau plein de bigorneaux à la main. Quand il la vit, le temps sembla s’arrêter, comme si le coup de foudre pouvait avoir lieu à 8 ans. Elle lui sourit alors, le remarquant aussi et lui demanda de répéter ce qu’il venait de dire.

Il rougit. Ce qu’il venait de dire, c’était une énième formule magique… il avait ordonné aux rochers de s’unir pour ne former qu’un. Elle sourit alors et, le regard brillant déclara que c’était super, qu’elle adorerait voir ça…

Jérémy ne sut comment réagir mais quelque chose en lui se dit que si ses jeux devaient devenir réels c’était le moment idéal… Sans honte aucune, tout à sa passion enfantine et à son envoûtement par cette belle apparition, il leva les mains et se concentra comme jamais. « ROCHERS ROCHERS !! UNISSEZ VOUS POUR NE FAIRE QU’UN !!! »

Le temps se figea, sembla-t-il, de nouveau. Et la magie opéra. Quatre petits rochers semblèrent s’agglomérer pour devenir un gros rocher, unique et insolent. La jeune fille ouvrit des yeux ronds et un sourire l’illumina. Elle leva ses mains à son tour au dessus de la tête, semblant entrée dans la même transe passionnée que Jérémy. « ROCHERS ! ROCHERS !! DISPERSE-TOI MAINTENANT ! »

Et le jeu d’enfant devint vrai une fois encore…Il y eut à nouveau quatre rochers distincts. L’un comme l’autre resta interdit, ne sachant conclure sur l’évènement. Etait-ce bien la réalité, ou tout simplement l’imagination de leurs jeux innocents.

Pas le temps de se poser la question, on appelait alors « Annie » et la jeune fille s’éloigna après un signe complice de la main.

Ce n’est que le soir chez lui, quand il fut à l’honneur dans une fête sorcière qu’il comprit qu’il avait bel et bien de la magie en lui et que son défi de vie était devenu accessible.

- Ses études :


Naturellement, il se passionna pour l’élémentarisation et se montra particulièrement doué, lors de ses cours en école de magie avec cette matière particulière. Son professeur principal, captant ses capacités élémentaires multiplia les cours particuliers et encouragea Jérémy à des expériences personnelles de plus en plus poussées. Jérémy se montra brillant et assidu, il se montra également fort imaginatif et parvint même à se créer un lexique de sorts élémentaires personnalisés… Il était si passionné qu’il en devint légèrement imprudent. Il se brûla maintes fois, et manqua de se noyer nombreuses autres…

A 18 ans, Jérémy était un maître de l’élémentarisation et son professeur n’avait plus rien à lui apprendre depuis longtemps.

Pour s’occuper entre deux expériences et surtout gagner un peu sa vie, Jérémy avait entreprit une modeste carrière d’artificier magique, suivant les traces de son père. Ses spectacles cependant étaient bien plus modernes et osés que ceux de son ainé, et bien vite, firent parler d’eux, et dans ce monde magique, les choses se savent très vite.

- Les retrouvailles :

Ce fut tout bêtement après l’un de ses spectacles, l’année de ses 22 ans, qu’il la retrouva… Elle avait, depuis sa place dans les tribunes, reconnu immédiatement ce frisson de son enfance quand Jérémy avait salué son public. Elle s’était précipité pour le saluer, lui parler, comme de nombreuses autres admiratrices d’ailleurs… Mais, elle, il la reconnu également. Annie, la petite fille de la plage… le témoin de sa découverte magique…son coup de foudre incroyable. Son cœur s’emballa et tout sembla s’écrouler autour de lui. Son amour pour cette fille avec qui il vivait pourtant depuis deux ans, sa petite vie organisée, son équilibre, tout s’envola pour laisser place à Annie, elle uniquement. Elle était sa moitié, son âme sœur et seule elle compta alors. Il quitta le monde du spectacle pour un métier plus posé, et devint professeur d’Elementarisation dans l’école de magie de sa région natale. En quelques mois ils étaient installés, en quelques années les voilà mariés, et à peine plus tard voilà que le ventre d’Annie était arrondi. Jérémy et elle, aux anges, vivaient un amour sans ombre. De plus, ils se retrouvaient en tout point et également dans l’élémentarisation. Annie également sorcière, s’était spécialisée dans l’élémentarisation terrestre.

-Le point de non retour :


C’est parfois quand on pense que rien ne peut vous atteindre que la douleur arrive. Annie perdit le bébé…sans raison autre que la nature qui avait décidé que cet être là ne devait pas arriver. Le deuil du fruit de leur amour fut une blessure profonde pour cette maman dans l’âme.

Annie, après cette douloureuse perte, décida d’oublier sa peine dans ses expériences élémentaires. Jour après jour, mois après mois, elle se perdit alors dans de nombreuses heures d’incantation, de prières presque, de tentative d’oubli dans la terre… Sa folie magique se mêla à son âme brisée et sans crier garde, un jour, ses incantations s’envolèrent, et prirent une certaine liberté… une faille se créa dans sa propre magie. Par ce pouvoir instable et une jeune femme nullement maîtresse d’elle-même, un évènement unique se produisit.

Annie. Elle n’était plus.

A sa place, était une créature extraordinaire.

Certains parlent des Ent… une femme ent… une femme arbre. La femme arbre.


-Le déménagement

Jérémy en premier lieu fut fortement déboussolé par un tel évènement. Il sentait que la femme qu’il aimait ne serait plus jamais la même, mais cependant, aucun lien entre elle et lui ne pourrait se briser. Il était à elle à jamais et si elle s’était transformée, il l’aimait quand même pour l’éternité. Il lui rendait visite chaque jour, apprenait à lui parler, à l’aimer différemment. Cependant elle était en danger permanent dans le lieu de sa transformation. A porté des moldus inconscients de sa forme magique, elle pouvait du jour au lendemain mourir sous les coups de hâche d’un ignorant…

Il entendit alors parler de l’île d’Eleus-Théria et de ses caractéristiques élémentaires uniques, ainsi que de la protection incomparable des créatures magiques. Jérémy et sa femme-arbre s’y installèrent donc, et Jérémy y reprit son métier de professeur. Il se décida cependant un nouveau défi… trouver un jour le moyen d’inverser la transformation d’Annie, la faire redevenir humaine…


-Le cadeau

Quand le couple s’installa sur l’île, il ne savait qu’ils allaient y recevoir leur plus merveilleux cadeau. Alors que le rythme du nouveau professeur de l’île se faisait petit à petit, qu’il retrouvait des repères et des habitudes, un évènement vint tout chambouler.
Un matin, au pied de sa femme, il trouva un bien étrange présent. C’était petit, recouvert de mousse et de feuille, rose et gémissant.

Un enfant.

Leur enfant.

L’enfant qu’Annie ignorait porter lors de sa transformation.

L’enfant miraculé. Un cadeau inimaginable. Le nouveau père créa avec son fils un lien infini et évident, comme il en était avec sa femme. Il élèverait cet enfant, le protègerait et lui offrirait tout l’amour dont il débordait.


-Aujourd’hui

Jérémy et sa femme vivent toujours sur l’île, et le professeur d’Elementarisation sait désormais complètement communiquer avec sa femme, la comprendre et lui parler. Elle-même sait désormais d’avantage contrôler son « corps » et manipuler quelque peu sa nouvelle magie.
Arthur, leur fils, a bientôt 9 ans. Il est né sur l’île, et n’a jamais été étonné d’avoir un père humain et une mère-arbre. C’est comme ça, et c’est son histoire, personne n’a à la juger, il n’en a aucune honte ou aucune fierté. Il sait depuis toujours parler à sa mère et leur complicité est un secret que même Jérémy n’a pas su percer.

Il est un petit garçon aux caractéristiques tout à fait humaines, et semble ne pas présenter de capacités magiques claires. Il a toutefois un unique don, à unique action. Si Arthur touche une fleur, une plante, un arbre, ou tout autre élément de la nature terrestre qui arrive en fin de vie, celui-ci retrouve alors une nouvelle jeunesse.

Arthur vit sur l’île avec son père et est éduqué par celui-ci. Il espère manifester un jour de la « vraie » magie, pour pouvoir intégrer les cours sorciers de l’île, mais pour le moment, il n’y a bien que son don qui le distingue d’un enfant moldu.

Physique :

Ce n’est nullement une force de la nature. Il est quand même grand, atteignant 1m80, mince et à la carrure banale. Il a cependant un visage sympathique, qui donne confiance, et son expression naturelle est comme une première poignée de main invisible. Il invite au salut, à la conversation, de façon innée. Jérémy n’aborde pas d’air torturé ou triste, à part en de rares instants. Il positivise beaucoup et se sent heureux globalement, étant comblé par la présence, même sous une forme unique, de sa femme, et l’évolution de son fils à ses côtés. Ses cheveux blonds coupés court (et commençant à manquer par endroit…) n’ont rien de particulier. Seul signe visible qui pourrait le démarquer, une brûlure le long de l’avant bras, souvenir indélébile de « jeux avec le feu ».

Caractère :

Jérémy est quelqu’un de passionné, d’entier, de franc. S’il a des projets, il ne s’en détache jamais vraiment, gardant toujours son objectif présent dans un coin de sa tête. Il est enthousiaste, volontaire et acharné. Il n’apprécie pas les lamentations et les découragements. Son adage est « quand on veut, on peut ». Il se montre compréhensif mais toutefois, en tant que professeur il est exigeant et laisse peu de place à la pitié ou à la faiblesse. Il saura se montrer attentif et à l’écoute mais n’est pas là pour être un psychologue de bobos d’adolescents. Il transmet sa passion, il la délivre et qui ne veut pas réellement s’y investir devra trouver autre chose pour monter ses cercles. Il exige qu’on soit aussi entier avec lui qu’il l’est avec tout le monde.
De façon générale, on pense de lui qu’il est plutôt strict, qu’il a des exigeances certaines mais qu’il reste très sympathique.
Particularité : Jérémy loge dans une sorte de cabane naturelle au cœur de l’île, à côté de sa femme-arbre. Il est aujourd’hui toujours aussi amoureux d’elle et ne perd pas espoir quant à la possibilité de la faire redevenir humaine. Il admire énormément son fils, Arthur, qui est sa joie de vivre permanente.






_________________
Quand on veut, on peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Beaulieu

avatar


MessageSujet: Arthur Beaulieu, fils de Jérémy.   Dim 17 Oct - 14:44

Nom: Beaulieu

Prénom: Arthur

âge: 8 ans et demi

Histoire: D'aussi loin qu'il s'en souvienne, Arthur semble avoir toujours été au cœur de la nature, il y a quelque chose entre lui et elle, indéniablement. Il a grandit sur l'île d'Eleus-Theria, élevé par son père, Jérémy, le professeur d'Elementarisation au service de Sir Frederic Madlington. De sa toute petite enfance, il a en mémoire le regard brillant de son père, et les caresses uniques de sa mère.
Au creux des branches, dans les feuillages, il allait se blottir contre elle et alors il y avait cette sorte de transe entre eux.
Sa mère, c'est cet arbre plus particulier, dans la forêt, cette écorce douce au toucher, voluptueuse. Sa mère, c'est ce soupir naturel, empli de magie, c'est l'odeur enivrante du bois brut, c'est la chaleur du feuillage, et les gouttes de rosées parfumées d'amour.
Arthur est un petit garçon heureux. Il adore son île, et ses habitants. Complice depuis toujours avec les gens peuplant ces lieux, il fait évidement partie de la famille de l'île tortue.

Caractère: Arthur est un enfant, doux, affectueux et assez attendrissant. Il a un charme naturel qui séduit tout simplement. Il sait attendrir les plus rebelles, et sait sans en abuser user de ses atouts pour obtenir ce qu'il désire. Toutefois, pas de fourberie là dedans, au plus il osera papillonner des yeux pour obtenir un sachet de biscuit chez Anietta, alors qu'il vient de manger à la cafétéria et qu'il ne devrait pas exagérer...

Physique: Il a hérité des cheveux blonds de son père mais selon la lumière, on semble parfois y voir presque une légère verdure. Ses yeux, eux, il n'y a aucun doute, son bien d'un vert vif. Tels ceux d'un chat. Arthur est mignon, a une bonne bouille adorable et un sourire charmeur. Il adore rire et son rire est franc et puissant, on l'entend d'ailleurs de loin.

Particularité: Arthur est un amoureux de la nature et c'est en voulant la protéger qu'il découvrit son don. Un jour, il trouva au pied de sa mère une superbe fleur, elle avait une couleur entre rose et violet et une forme unique, presque comme un coeur. Il déclara que c'était en hommage à sa mère, sa fleur représentative. Seulement un jour, malgré les soins qu'il lui apportait, la fleur commença à se détériorer... Elle allait mourir. Arthur alors effleura tristement la plante de ses mains. Celle-ci sembla alors retrouver toute la beauté et la tenue de sa jeunesse.
L'enfant comprit bien vite que ce n'était pas un hasard. Il se mit à toucher partout autour de lui, faisant à l'aube de l'automne revenir le printemps...
Il avait un don, un don unique, il ne savait encore à quoi lui servirait ce don mais il en était très fier et quelque part, il se savait ainsi capable de toujours protéger sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jérémy Beaulieu, professeur d'Elementarisation.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Professeur Binns
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Professeur Gérard V. Étienne est mort. Paix à son âme.
» [Seigneurie de la Roche sur Yon] Beaulieu sous la Roche
» Vioras Shynt [Professeur d'arme & Noble]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: HORS JEU :: Présentation des personnages :: Personnages non-élèves-
Sauter vers: