Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arnold Von Bretzel
Centaure
avatar

Age : 13

MessageSujet: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Ven 29 Jan - 13:58

(allez hop on ouvre les hostilités)

Arnold avait mis un peu de temps à se remettre de l'infernal incident qui avait vu disparaitre son ancienne école.

Réveillé en pleine nuit, entre deux dégustations de chocolats fourrés au praliné, il avait mis du temps à comprendre ce qui c'était passé. Son père l'avait rejoint à peine sorti de sa chambre, ses propres elfes de maison ayant pris en main ses possessions personnelles.

"Viens mon fils, il ne sert à rien de s'attarder, tout va exploser. Laissons les tenter de lutter contre l'horreur que cette folle de directrice a déclenché."

Il le prit par l'épaule, et avant qu'Arnold ait pu dire un mot ils avaient transplané jusqu'au domaine Von Bretzel. Là Arnold fut pris en main par sa mère, comme toujours trop attentionnée et avilissante. Arnold recouvrit peu à peu ses esprits et commença à profiter de la situation, indiquant à quel point tout cela était traumatisant. Ce à quoi sa mère répondit par une profusion d'attentions et de nourriture.

Pendant son temps, son père était parti au Ministère faire son propre rapport au Ministre, tandis que la CAMN et la directrice Elisabeth Eidos luttaient avec les autres élèves pour éviter le pire, Otto se rendait auprès d'Huberus Typhon et certains Ministres et Conseillers, plus ou moins acquis à sa cause, dont un certain Charles Mac Kenzie, qui appuya les propos d'Otto, comme quoi tout était la faute de la Direction de l'école, qui n'avait pas su identifier le Mage Noir, pourtant sous son nez depuis son arrivée au Chateau. Ce qui laissait sous entendre que la Direction avait joué son jeu depuis le début, mentant ouvertement sur sa position devant le Ministre lui même. Otto insista également sur le fait qu'il n'avait jamais apprécié le surveillant, et n'était pas étonné de sa véritable identité, mais avait été freiné par Jack Vauer dans son enquête sur ce sinistre personnage.

Otto ne perdit ensuite pas de temps pour diffuser sa propre version aux médias, notamment la Gazette du sorcier, qui ne manqua pas de polémiquer sur les services du gouvernement et la débâcle certaine que cette affaire entrainait, sans compter sur la "fuite" présumée de l'ancienne Directrice, qui avait "étrangement" disparue après les évènements. Otto ne masquait pas sa suspicion à son égard, et, le public adorant les complots, Otto bénéficia d'une forte publicité à son égard.

Dans les faits, Huberus typhon n'avait pas gobé un seul mot de la version d'Otto, ayant noté que celui-ci était dans son bureau alors que la protection destinée à éviter le désastre n'était pas encore totalement en place. Il pouvait ainsi prouver qu'Otto avait déserté les lieux avec son fils sans fournir la moindre aide aux sorciers, adultes comme enfants, présents sur les lieux. Il soutenait toujours Elisabeth; dont il attendait un signe, mais n'avait pas encore les armes pour lutter efficacement, et ne souhaitait entrer dans une polémique contre son Ministre. Il déclara toutefois officiellement que la situation à Elementia était sous contrôle,insistant sur le rôle primordial joué par les membres du corps professoral, de la direction, de la CAMN comme des habitants de Mivia Town pour contenir la source de magie, tout en protégeant les enfants, dont aucun ne manquait à l'appel.

De son coté, Otto considérait qu'il avait remporté une victoire définitive contre ses adversaires, sans savoir qu'une commission d'enquête avait été mandatée par Typhon dans le but de découvrir et prouver la réalité, et dans le meilleur des cas, évincer Von Bretzel.

C'est donc insouciant des nuages qui s'accumulaient au dessus de la tête de son père, qu'Arnold, bien décidé à profiter de la situation, arriva à Eleus Theria, sur le dos d'un dragon ventripotent et hargneux, propriété de sa famille, qui se posa avec difficulté, après maints détours, s'étant perdu plusieurs fois, au dragoport de l'Ile.

Les elfes qui l'avaient accompagnés débarquèrent ses bagages et lui emboita le poids, tandis qu'Arnold, impérial, une tablette de chocolat dans une main, des traces sur la bouche, les mains et sur sa robe de sorcier, prenait la direction de la maison en forme d'oeuf qu'il apercevait à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Ven 29 Jan - 15:37

Kaïtan s'était installé à l'école ToTem désertée avec Stanislas et Olga. Dyann Draconyss leur ancien professeur passait de temps en temps et en profitait pour leur donner des nouvelles de leur ancien directeur... Toujours les mêmes. Elle leur apprenait des petites choses aussi mais ne restait jamais bien longtemps.

Kaïtan était bien conscient qu'elle faisait tout ça bénévolement et il la respectait pour ça. Mais il comprenait aussi qu'elle avait sa propre vie à elle. Et puis un jour elle était arrivée avec un grand sourire. Elle contenait une excitation même visible pour l'ourson renfrogné. Dyann avait une grande nouvelle : Le grand père de leur directeur s'était arrangé pour leur obtenir un droit d'entrée dans une école de sorcellerie. Oh, bien sûr Kaïtan en était content, mais peu enthousiaste.

Cependant, elle lui réservait une autre surprise qui devait lui rendre le sourire. Deux jours plus tard arrivèrent à l'école des têtes que l'ourson connaissait bien : Charlotte Cassis, Sihry Oliver - pour qui il témoigna toute sa hargne habituelle mais qu'il fut bien content de revoir tout de même - et Hélio Wayilers ! Hélio ! Sa meilleure amie ! La petite fille pour qui il faisait tant d'efforts, pour qui il avait fait ses devoirs toute son année scolaire à ToTem, pour qui il s'appliquait ! Hélio !

La réunion ne dura pas bien longtemps mais chacun se sépara avec la conviction de bientôt tous se revoir à Eléus Théria. Et depuis, Kaïtan était plus râleur qu'à l'ordinaire. Olga levait bien souvent les yeux aux ciel, regrettant le temps où l'ourson ne parlait pas...

Et puis la naine s'était occupée de Stanislas, l'avait accompagnée dans la cour de l'école, avait attendu avec lui. Kaïtan continuait de bougonner, ne comprenant pas pourquoi le préfet des ours partait le premier ou pourquoi cette grosse bête noire - le dragon - ne pouvait pas les prendre tous les deux en même temps ! On ne pouvait pas dire que les deux garçons avaient des excédents de bagages ! Stanislas partait avec un sac de toile et Kaïtan en avait autant que lui : Un jeu de vêtements de rechange, une baguette, un herbier et une broche. Voilà toutes ses possessions !

Mais quand le préfet s'envola sur son dragon et qu'Olga s'était retournée vers lui, il l'avait mis en veilleuse. La petite naine si gentille qui s'était occupé d'eux tout ce temps pleurait. Maladroit, l'ourson avait bien essayé de la consoler, mais il voyait bien qu'elle restait triste. Il l'accompagna jusque dans ses appartements pour la voir faire ses bagages : L'école ToTem était désormais parfaitement vide... Même l'esprit complètement stupide qui la hantait semblait avoir pris ses cliques et ses claques. Kaïtan parti, Olga n'y avait plus rien à faire...

Finalement, plus tristement qu'il se le serait imaginer, l'ourson dit au revoir à la petite dame à son tour qui le serra dans ses bras. Malgré sa grande carrure, il se sentit quelque peu écrasé mais pour une fois ne râla pas. Il vit un dragon rouge descendre comme il pouvait entre les murs de l'école et dut monter à son tour sur une espèce de plateforme équipée pour le voyage.

Avant de partir, il regarda une dernière fois Olga... C'était triste tout ça ! Il détestait ça ! Il sentait son coeur se tordre et il n'aimait pas ça ! Il lui fit un petit geste quand le dragon déploya ses ailes pour s'envoler.

Emporté dans les airs, il ouvrit de grands yeux terrifié, s'accrocha à plat ventre à tout ce qu'il put et se retint de hurler mais il en avait bien envie...

Une fois dans les cieux, il osa regarder en bas et découvrant le paysage, une grosse envie de vomir le prit. Le ventre serré, complètement apeuré, il se remit en position allongé contre le dragon et ferma les yeux. La nausée le quitta peu à peu. Kaïtan n'avait ps le vertige, non, mais une peu terrible du vide... *Quoi ? C'est la même chose ? Non ! Pas du tout ! C'est à cause de ce fichu balai ! Maintenant j'ai peur de voler ! Voilà tout !*

Le voyage fut donc horriblement long et horriblement désagréable. Et quand l'ourson sentit que la bête perdait de l'altitude, il ne fut pas plus rassuré ! Le plus dur fut l'atterrissage : Cette fois, il crut vraiment tomber dans le vide et se mit à hurler de terreur. Hurlement qu'une fois arrivé au sol il transforma en hurlements de colère :

" - Mais ça va pas ? non ? On t'as pas appris à faire ça en douceur ? Non ? J'ai failli rendre mon déjeuner !" enguirlandait il le dragon " - Stupide animal !" et tout ça en se laissant glisser au sol. Le "stupide animal" plia son long cou pour faire face au garnement qui du coup changea de ton, quelque peu effrayé par la tête énorme du reptile : " - Oui, bon, t'es pas stupide, mais bon..euh... ça fait quand même euh... peur quand on est pas habitué quoi... hum..."

Et sous le regard peu amène de la créature, il s'éloigna vite fait avec son petit sac de toile militaire sur le dos.

Kaïtan avait encore grandit depuis ses débuts dans le monde sorcier. On pouvait dire de lui que c'était un garçon bien bâti, carré d'épaule et à l'apparence sportive, bien que ce ne soit pas sa principale activité loin de là. Son T-Shirt blanc et soigneusement repassé par Olga paraissait même un peu juste sur son jean's délavé. Quant à ses cheveux, ils étaient manifestement trop longs !

Il vit un peu plus loin un gamin qui dandinait du derrière en mangeant une barre de chocolat. Kaïtan le rattrapa vite fait : " - Eh ! Le gros ! t'en a pas une pour moi ?" demanda t-il habitué à ce qu'on fasse tout pour lui faire plaisir en général. Ou plutôt au jeu "de la loi du plus fort".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Volepiaire

avatar

Baguette : Bois de chêne et plume d'aiglon
Age : 12
Localisation : Dans les choux.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Angoissé, contrarié & sentiment de culpabilité.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Etonnemment sale et poussiéreux.

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Ven 29 Jan - 18:09

Le moins que l’on puisse dire c’est que Charles n’était pas, mais alors pas du tout ravi de quitter l’Angleterre. Du jour où il reçut la lettre il devint morose et mit tout en œuvre pour que sa tante Rose, lui permette de rester chez elle. Il irait faire ses études à Poudlard ! Où était le problème, Poudlard était une très grande école, si il devait reprendre l’entreprise familial ce n’était pas dans une stupide école, sur une affreuse île tortue qu’il devait aller!
En, réalité Charles ne pensait qu’a sa sœur, il avait constamment peur pour elle. Pourtant la petite Juliette se portait très bien. Trop bien même, en présence de son frère, la vie était tellement facile pour elle que ça en devenait irréel. Rose avait beaucoup appris de la vie, et elle avait décidé que Charles devait retrouver les quelques camarades qu’il avaient pu se faire (elle avait bien entendu quelques noms sortir de sa bouche, et c’était déjà un miracle venant de lui) et Juliette devait continuer de s’ouvrir aux autres et de grandir loin de son frère.

Ainsi Charles parti pour Eléus-Théria, le cœur lourd très lourd. Mais sans une larmes, seule sa sœur se perdit en effusions dramatiques, Charles lui restait de marbre, presque muet, vexé que l’on décide à sa place (ce qui était à peine tolérable !).
La petite famille se rendit au Léviaport le plus proche qui donnait sur la Manches. Et c’est toujours dans cette attitude stoïque que Charles attendit le Léviathan. Il n’avait pris que peu de bagages, juste le minimum. Les habits que sa mère lui avait glissé pour son départ à Elémentia étaient restés pour la plupart chez sa tante, sauf sa préférée qu’il ne pouvait se résoudre à abandonner.

Lorsque le Leviathan arriva, Charles fut impressionné, charmé même, sa contrariété lui fit pousser un soupir, mais cet animal extraordinaire acheva de le résigner. Il oublia sa rancœur et se retourna vers sa famille en leur faisant un véritable sourire, il les regarda chacun à leur tour et les salua prestement puis se retourna vers le Léviathan. Chacun savait qu’il n’était pas fan des embrassades, tout le monde le savait, Juliette aussi. Pourtant elle accouru en direction de son frère et l’enlaça dans le dos. Le garçon se stoppa net, attendrit, les larmes aux yeux, mais le regard barricadé derrière ses lunettes, il éloigna sa sœur de lui, puis en la regardant tendrement,

« Ca va aller. Fait comme d’habitude, fait comme tu préfères, et tout ira bien. »

Puis il lui fit un bisou sur le front et dans un dernier salut pour tout le monde il grimpa sur le Léviathan qui ne mis pas longtemps à plonger.

Il n’était pas trop préoccupé par la manière dont il pourrait respiré là-dessous, l’étant bien plus pour l’avenir de sa sœur, pourtant il retint tout de même sa respiration par réflexe.
Il se sentit idiot en voyant cette bulle qui l’encerclait. Puis il oublia sa honte, derrière cette bulle se trouvait la mer, puis l’océan … le voyage fut relativement long, l’île d’Eléus-Théria n’étant pas tout à fait à côté de l’Angleterre.
Pendant le voyage Charles se rempli étonnement d’une sorte d’optimisme qu’on lui connaissait peu. Il se trouvait serin au milieu de cet océan et aurait espérer y rester.

Mais le Léviathan se stoppa sur une plage. Charles en descendit maladroitement, et dans sa grande politesse saluât le Léviathan qui l’avait accompagné. Il attrapa ses bagages machinalement, et les traîna avec peine sur le chemin.
Malgré un sens de l’orientation des plus déplorable, le seul et unique chemin ne lui permis pas de se perdre. Pourtant décorations sur les murs furent une distraction suffisant pour considérablement le ralentir. Quelle journée ! Le voila qui en oubliait presque sa pauvre sœur. Il n’en était pas particulièrement fier, mais du admettre que ça lui faisait du bien d’oublier un peu ses inquiétudes. IL joua avec aucun enthousiasme non apparent avec l’echo que produisait la grotte, puis continua son chemin.

Arrivé à l’extérieur il sentit son estomac gargouiller et pensa avec regret au piquenique que lui avait tendu Rose, mais qu’il avait refusé par orgueil. L’enfant n’avait pas mangé de la journée, préférant bouder. Il entendit alors une exclamation au loin,

" - Eh ! Le gros ! t'en a pas une pour moi ?"

Charles se tourna vers l’origine de cette exclamation, et vit alors un gros type avec pleins de chocolat. Ses yeux se mirent à briller d’envie (ce qui ne pouvait être un changement physique provoqué uniquement par la faim chez le sujet de Charles.). Donc voila notre petit ventre sur patte qui s’approchait d’une espèce de grosse montagne de chocolat et de ce qui, comparé à sa propre corpulence pouvait être considéré comme un tas de muscle. Ceci en oubliant royalement de lever la tête pour apercevoir un quelconque œuf (comment ça un œuf ? O__o)

Sans se laisser démonter il s’approcha des deux autres types qu’il ne reconnu pas du tout. Pourtant il avait cotoyé Arnold en cours, mais … Boarf, non ça ne lui disait pas grand-chose. Il le trouvait juste répugnant dans cette enveloppe disgracieuse. Et ce que Charles avait beaucoup de mal à supporter, c’était la non esthétique des choses, alors qu’il vouait un véritable culte à se qu’il considérait comme beau.
N’oubliant pourtant pas ses bonnes manières il s’adressa aux deux jeunes hommes de manière tout à fait correcte,

« Bonjour Messieurs. Je m’appelle Charles Volepiaire, je vient de débarquer sur l’île à bord d’un reptile ma fois tout à fait impressionnant. Ces reptiles le saviez-vous sont nommés Léviathans, toujours est il que j’ai particulièrement faim. »

Il jeta un regard perçant sur les tablettes de chocolats (celles qu’Arnold tenait dans sa main, pas celles de Kaïtan) et termina,

« Or, je vous vois, dévorant goulument une tablette de chocolat, il se trouve que je serait ravi d’en obtenir une portion pour me caler l’estomac. »

La politesse excessive de Charles n’était pas toujours visible. Cela dépendait des circonstances, de son intérêt pour le sujet, et donc du niveau de sa volonté pour l’obtenir. La il avait faim, et comme tout petit garçon un temps soit peu groumant il avait très envie de chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Murmur
Centaure
avatar

Age : 12

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Fatiguée et en sale état
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Ven 29 Jan - 20:12

Les flots azurés se fendirent, et la créature émergea, luisante sous le pâle soleil levant. Les cataractes salées ruisselaient, faisant scintiller la moindre de ses écailles irisées. Un léviathan. Lisa n'en avait vu qu'en image, et le moins que l'on puisse dire était que tous les livres du monde ne pouvaient décrire qu'une infime partie de sa puissance, de sa grâce, de sa présence imposante. Presque accablante.
Imaginez un dragon, dépourvu d'ailes, au corps fuselé, recouvert d'écailles bleues, vertes, noires. La fillette, plus impressionnée qu'elle ne voulait le laisser paraître, plissa les yeux et plaqua les mains le long du corps lorsque le souffle implacable du géant des mers fit voleter ses jupes dans une tempête d'embruns.
Il sembla à la blondinette qu'un éclat amusé avait éclos dans le regard du reptile aquatique. Lequel glissa sur les vagues, afin de présenter la plate-forme qui ornait son dos à sa future passagère. Apparemment, l'entrée en scène audacieuse faisait partie du programme.

"Salut à toi, Maître des Eaux. Mène-moi à bon port s'il te plaît."

Les mots étaient sortis instinctivement de la bouche de la benjamine des Murmur. Plus qu'impressionnée, elle éprouvait un franc respect pour le mastodonte. Il devait apprécier la politesse et la correction, s'il pouvait l'entendre. Et quand bien même ne le pourrait-il pas, cela ne faisait aucun mal d'essayer de se faire comprendre. Sergio, le majordome attitré de la demoiselle, quitta son retrait pour installer les deux valises pleines à craquer sur la plate-forme, puis invita sa maîtresse à embarquer avec un sourire.

"Fais bon voyage, Lisa."

"Merci Sergio. Prenez bien soin de mon père. Et de vous-même."

"Je n'y manquerai pas."


Relation formelle, et pourtant le majordome était l'une des rares personnes réellement amicales de son entourage des derniers mois. Avec un geste et un sourire, Lisa passa le marche-pied et s'installa confortablement. Toute à la fois pressée d'arriver, de découvrir sa nouvelle école, de revoir Stanislas. Mais également curieuse des merveilles que pourraient contenir la traversée.
Un dernier regard à la pente abrupte, aux arbustes ras, aux rochers ocres. Et puis ce fut comme être aspiré dans un typhon. Lumière et ombres s'alimentèrent l'un l'autre, tandis que le règne liquide engloutissait le paysage, avec force remous et grondements funestes.
Mais une fois que les chapelets de bulles se furent dissipées, ce qui défila devant les yeux de Lisa ne fut plus qu'enchantement. Bien protégée sous sa bulle magique, elle put admirer les paysages parfois lunaires, parfois véritables viviers, poissons, crustacés et méduses entament une valse sous ses yeux ébahis. Certains buissons d'algues étaient tellement gigantesques qu'ils auraient facilement pu cacher un ou deux léviathans. Une ou deux fois, la fillette crut même apercevoir la silhouette d'une sirène.

Ne sachant pas trop combien d'heures étaient englouties, telles que l'étaient les lieues sous-marines, la jeune Corse débala son repas de midi et mangea comme si elle avait faim. Ce qui était sans doute le cas, même si ses sens peinaient à se recentrer sur ces considérations, trop occupés qu'ils étaient à graver chaque parcelle du voyage dans la mémoire de la fillette.

Il était bien passé midi lorsque le léviathan ralentit. Un autre reptile marin fit son apparition, coupant presque la route au navire sous-marin de l'ancienne préfète. Le suivant des yeux, elle vit qu'il rejoignait ce qui semblait être une tannière formée de coraux multicolores. Ainsi, c'était là qu'il nichaient...
Elle n'eut pas le loisir de s'apesantir sur cette vision extraordinaire : son léviathan remontait !
Mais contrairement à ce qu'elle pensait, nul soleil ne vint accueillir leur sortie des flots. Le décor était sous-terrain. Suintant d'humidité, la roche lisse formait un dome sombre, qui maintenait la fraîcheur en ce lieu.

Lisa lança un sort de locomotion sur ses valises. Enfin elle retrouvait le contact rassurant de sa baguette, prolongement naturel de son bras. Parfaitement entretenue, celle-ci aurait presque pu passer pour de la chair, les veines du bois pulsant presque sous les doigts fins de la fillette. Le contact avec le sable fin humide était étrange, après avoir comme flotté au milieu de nulle part pendant plusieurs heures. S'éloignant de quelques pas, laissant derrière elle les empreintes de ses chaussures, Lisa Murmur avança vers la seule sortie visible. Puis se retourna, embrassant du regard ses valises qui avançaient à une vingtaine de centimètres du sol, mais surtout le léviathan, encore plus majestueux sous cet éclairage laiteux, si cela était possible.

"Merci du voyage, bonne journée à toi." lança-t-elle au monstre, un sourire étirant ses lèvres.

Lisa entama la remontée à la surface, appréciant les peintures mystérieuses qui incrustaient les parois des boyaux. Et puis l'air devint plus sec, un léger vent fit son apparition, la chaleur caractéristique du soleil se posa de nouveau sur la peau pâle de la blondinette. Un peu plus loin, trois enfants avaient déjà commencé à faire connaissance. Lisa s'en approcha et reconnut... Kaïtan ! Il fallait que ce soit lui ! Tant pis. C'étaient trois garçons, et leur seul sujet de discussion alors qu'elle s'approchait était...

"Or, je vous vois, dévorant goulument une tablette de chocolat, il se trouve que je serait ravi d’en obtenir une portion pour me caler l’estomac."

Levant les yeux au ciel, elle s'approcha, la réprobation pouvant se lire dans son regard.

"Bonjour les garçons. Pour ceux qui ne le savent pas, je m'appelle Lisa. Vos ventres pourraient peut-être attendre un petit peu, il me semble qu'il y a des choses plus urgentes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold Von Bretzel
Centaure
avatar

Age : 13

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Sam 30 Jan - 11:50

Alors qu'Arnold espérait pouvoir faire le trajet seul et en paix, un garçon à l'allure indécente, et à la chevelure trop longue le rejoignit et l'interpela sur un ton qui fit hérisser les cheveux naissants d'Arnold. Celui-ci avait en effet du se raser la tête l'année dernière à cause d'une agression caractérisée de la part de Julia Dres.

Celui-ci lui réclama un morceau de chocolat, et Arnold eut un mouvement de recul, fourra sa tablette dans sa poche et toisé l'effronté. Celui-ci l'avait même traité de "gros".

"Même pas en rêve! Pour qui te prends tu? Sais tu au moins qui je suis", dit il en bombant le torse, effet quelque peu gaché par sa bonhommie et les nombreuses taches qui s'étalaient sur sa robe de sorcier.

Avant même que le chevelu ait pu répondre, un autre illuminé les rattrapa, ayant aperçu le chocolat, réclamant, dans une langue peu usité, la même chose que ce premier.

Citation :
"Or, je vous vois, dévorant goulument une tablette de chocolat, il se trouve que je serait ravi d’en obtenir une portion pour me caler l’estomac."

C'était quoi cette façon de s'exprimer? Et qu'est ce qu'ils avaient ces deux abrutis, s'ils voulaient du chocolat, ils n'avaient qu'à en prendre avec eux... non mais ils se croyaient où???

"Certainement pas, si vous voulez du chocolat, il vous faudra vous ne acheter vous même!!! Vos parents ne sont donc même pas capables de vous en donner pour le voyage." Il dévisagea Kaïtan et ajouta, d'un ton méprisant. "Mais peut etre sont ils trop pauvres pour vous en acheter".

Il eut un sourire sardonique et allait reprendre sa route quand sce fut au tour d'une fillette effrontée de les prendre à parti.
Citation :

"Bonjour les garçons. Pour ceux qui ne le savent pas, je m'appelle Lisa. Vos ventres pourraient peut-être attendre un petit peu, il me semble qu'il y a des choses plus urgentes."

Mais pour qui se prenait elle?

"Tu sauras qu'ici, c'est moi qui commande"
, puis bombant à nouveau le torse et faisant souffrir par là même sa robe de sorcier," JE suis Arnold Von Bretzel, lui même! Et je ne supporterai pas longtemps votre langage. Suivez moi et peut être trouvera t'on quelqu'un pour vous s'occuper de vous". Il n'ajouta pas "manants" mais l'idée y était.

Puis il claqua des doigts, de sorte que ses elfes reprennent leur route, et leur emboita le pas, plus impérial et arrogant que jamais, sans attendre les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Sam 30 Jan - 22:13

La réponse du gros garçon eut le mérite d'émoustiller Kaïtan. A présent il voulait du chocolat et il l'aurait. Pour toute réponse Arnold eut droit à un de ces sourires plein de promesses qui montrait que sous peu, lui aussi saurait à qui il avait affaire, lui. Que pouvait bien importer à Kaïtan que le gros lard soit quelqu'un de connu ! Mais il n'eut pas le temps d'en exprimer d'avantage qu'un second garçon arrivait et qu'il exprima bien curieusement d'ailleurs le même désir que l'ancien ourson. Voilà qui le rendait sympathique !

Le gros garçon répliqua de manière à le vexer, peut-être, sans savoir que l'ourson était orphelin et que des attaques sur ses parents, il en avait subi des centaines et des bien plus virulentes, alors celle là ne lui faisait ni chaud ni froid à part lui donner encore plus envie de montrer au garçon comment on traitait les lardons dans son genre dans les écoles qu'il avait fréquenté jusque là. Il ne perdit donc pas son méchant sourire et n'eut aucune réaction particulière. Il comptait même acculer l'adolescent grassouillet et lui montrer un peu qui était le plus fort des deux, mais il fut sauvé par une apparition qui stoppa net son élan : Lisa !

Oui, il savait que Sihry, Charlotte, Stanislas et Hélio seraient là, mais Lisa ? Il l'ignorait. Du coup, il marqua une telle surprise en la voyant, qu'Arnold en profita pour se défiler. Reprenant ses esprits sous les paroles méprisantes de cet Arnold machin chose – Kaïtan n'aurait même pas pu citer le nom du ministre de la magie, et de toute façon, il s'en fichait bien - il regarda Lisa une nouvelle fois, puis le rattrapa en deux enjambées pour lui flanquer une petite tape bien ajustée juste derrière la tête - ne laissant aucune marque cela va sans dire.

«  - Oh ! Doucement l'ami ! On parle pas comme ça aux filles ! » dit il d'un ton menaçant. Il savait que Lisa était une amie d'Hélio. Non pas qu'il apprécia particulièrement l'ancienne préfète des Chats, mais il utilisait le prétexte de devoir la défendre pour ça pour en revenir à son but premier : Dévaliser l'affreux.

«  - Alors tu vas tout d'suite te conduire en gentleman et t'excuser ! Et puis tu la laisseras passer d'vant toi ! Espèce de malappris !» Et il leva la main pour lui montrer qu'elle tomberait une seconde fois s'il ne s'exécutait pas sur le champs et Kaïtan ne plaisantait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Volepiaire

avatar

Baguette : Bois de chêne et plume d'aiglon
Age : 12
Localisation : Dans les choux.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Angoissé, contrarié & sentiment de culpabilité.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Etonnemment sale et poussiéreux.

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Sam 30 Jan - 23:40

Charles n’apprécia pas, mais alors pas du tout de se faire remballer de la sorte par ce type énorme et affreux. Il le considéra avec effroi et consternation. D’où pouvait il donc sortir autant de sottises ? Bien sur que ses parents avaient de quoi lui acheter une plaquette de chocolat, ils en avaient même assez pour lui acheter une exploitation entière de cacao. Cependant le garçon à lunette regarda son collègue ventripotent d’un air stoïque, afficha clairement à quel point il jugeait ses propos insipides. Lorsque Charles faisait l’effort de se montrer poli, il lui semblait normal alors que la personne en face, réponde elle aussi de manière polie. Le fait était que ce garçon était d’une incorrection sans pareille.

*Politesse inversement proportionnel au tour de taille … *

Il observa alors la scène avec un détachement et un désintérêt qui le caractérisait certainement. Une fille arriva, et de la même manière que le type au chocolat, elle se montra relativement méprisante. Charles n’aimait pas qu’on se permette de lui donner des ordres, il aimait encore moins qu’on les lui donne de manière brusque.
Qu’est-ce qui pouvait bien être plus important que son ventre?
Il regarda ledit Arnold Von Bretzel s’en aller, sans le moindre intérêt, se faisant seulement la réflexion que ce nom lui disait vaguement quelque chose. Après quoi ses elfes, tout aussi hideux que lui (mais dans un genre différent ) lui emboitèrent le pas, suivit finalement par le troisième garçon qui comptait l’arrêter. Pendant ce temps Charles avait entamé la conversation avec Lisa.
Entamé la conversation… disons qu’il était bien curieux de savoir ce qui pouvait être plus important que son ventre lorsqu’il avait faim,

«  Dis-moi Lisa… Tu t’appelles Lisa hein ? Moi c’est Charles, Charles Volepiaire … Dis-moi. »
«  Qu’Est-ce qui est plus important que mon ventre, alors que j’ai une faim de loup ? »

La question était on ne peut plus sincère c’est cela qui était amusant. Pendant ce temps il jeta un œil vers le gros et la brute … Le deuxième tapant le premier de sa main dans la nuque et l’interpelant farouchement. Finalement Charles était, au fond, assez content de cette intervention, ainsi lui aussi pourrait il peut être avoir un bout de chocolat.
Bien sur il était à mille lieu de penser au festin qu’il y avait dans la maison de L’Œuf, si il s’en était seulement douté il aurait pris le chemin, aussi vite (dans la mesure du possible, vu qu’il portait lui-même ses bagages) et avec autant d’empressement qu’Arnold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Murmur
Centaure
avatar

Age : 12

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Fatiguée et en sale état
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Dim 31 Jan - 16:41

Kaïtan avait semblé surpris de voir Lisa apparaître. Pourtant, Stanislas et lui avaient logé ensemble avec Olga, et elle-même avait échangé des lettres avec l'autre Ours. Mais il est vrai qu'aucun des deux garçons n'était très loquace, elle passa donc outre.
Ou plutôt dut passer outre, ses pensées interrompues par les bougonnements animés d'un garçon plus qu'enveloppé. Cet Obélix sur le retour ne paraissait pas avoir plus de jugeotte que son modèle gaulois, et son ton méprisant était faussé par son don pour rendre sa propre personne grotesque. Von Bretzel, tel était son nom ? Lisa l'avait déjà entendu, sans doute de la bouche de son père. Nul doute que ce soit un ponte d'une sorte ou d'une autre. Mais cela ne faisait ni chaud ni froid à l'ancienne préfète. On verrait bien assez tôt ce que chacun valait. Et l'île se trouvait bien loin de la France, hors des eaux territoriales. Glaciale, Lisa s'apprêta à ouvrir la bouche pour corriger l'impolitesse du fameux Bretzel sur pattes.

Mais avant qu'elle n'ait pu répliquer quoi que ce soit, l'affreux bonhomme avait tourné les talons, suivi par Kaïtan. Le discours de ce dernier étonna un peu la fillette. Qu'il aime chercher la bagarre, ce n'était pas une nouvelle. Mais elle ne l'imaginait pas trop en justicier, parlant de gentlemen.
Le dernier garçon, affublé d'une paire de lunettes épaisses, se présenta à cet instant en retour, la prenant à part. Laissant les deux incorrigibles se chamailler, elle reporta son attention sur le garçon à l'étrange babil qui avait accueilli son arrivée au sein du groupe disparate.

« Dis-moi Lisa… Tu t’appelles Lisa hein ? Moi c’est Charles, Charles Volepiaire … Dis-moi. »
« Qu’est-ce qui est plus important que mon ventre, alors que j’ai une faim de loup ? »


Le Ventre. Ce serait certainement ce surnom-là qui s'imprimerait dans la mémoire de Lisa quand elle repenserait à ce personnage. Il avait toutefois des manières convenables, et ne paraissait pas spécialement ironique. En tout cas, sa conversation serait bien plus appréciable que celle de l'un ou l'autre des énergumènes qui les avaient devancés. D'un geste elle invita Charles à marcher dans les pas de Kaïtan et de... qu'importe son prénom, du Bretzel. Le fait qu'il fasse exactement ce que Lisa avait suggéré implicitement l'instant d'avant, tout en rétorquant que lui seul décidait, rendait la situation amusante d'un certain point de vue. Ce fut donc avec un léger sourire que la jeune Corse se tourna vers le binoclard.

"Qu'y a-t-il de plus important que ton ventre lorsque tu meurs de faim, dis-tu ?"

Légère pause pour chercher ses mots.

"Peut-être qu'il est peu probable qu'on nous laisse mourir de faim à notre arrivée. Et qu'il serait étonnant qu'aucun buffet d'accueil ne soit servi. Les besoins primaires doivent être tenus en laisse. Sans quoi je ne vois pas trop en quoi nous différerions des animaux."

Nouvelle pause, reprise de souffle.

"Mais dis-moi, peut-être en sais-tu plus. Cela fait longtemps que tu étudies à Eleus Theria ?"

Lisa avait adopté un pas normal, sans se presser mais sans pour autant se réduire à un pas de sénateur. De temps à autre elle vérifiait que ses valises suivaient bien d'elles-même derrière elle. Elle ne remarqua pas que sa question se calquait sur celle de Charles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold Von Bretzel
Centaure
avatar

Age : 13

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Dim 31 Jan - 23:46

(ça va saigner!!!)

Arnold pensait avoir mouché la pimbêche et la grande brute, lorsque celle-ci le rattrapa et lui colla une claque sur le derrière de la tête, et exigea qu'il présente ses excuses à la nouvelle arrivée.

Arnold, s'arrêta, ses elfes se tournant l'air mauvais vers le vilain garçon qui agressait leur maitre, ses joues toutes rouges de frustration et de colère. Il n'était pas spécialement un bagarreur, préférant éviter les contacts directs, du coup il sortit sa baguette et la pointa, menaçant, vers l'odieux agresseur:

"Ne recommences pas! Je te préviens que ton acte sera dénoncé auprès du directeur! Tu seras enchainé et fouetter pour avoir osé porter la main sur moi!!! "

Il brandit sa baguette sous le nez de Kaïtan, tellement en colère qu'il hésitait presque à lancer un sort à son adversaire.

Se disant, il transpirait à grosses gouttes, le visage de plus en plus rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Lun 1 Fév - 18:12

( hj : oui hi hi hi ça commence fort ! Enchanté, Arnold !)

* Enchaïné ? Fouetté ? Mais chui où ? là ?* se demandait le jeune homme, plus amusé qu'inquiété par ce que lui disait le gros garçon. *Entre l'autre qui fait des formules de politesse à rallonge et lui qui me sort des tortures du moyen-âge ? Ils sont complètement à la masse, les pauvres !* Kaïtan louchait sur la baguette qu'on agitait juste sous son nez. Lui, n'avait absolument pas les réflexes d'un sorcier. Du coup, il n'avait pas songé à attraper la sienne et ne pensait pas à la prendre d'avantage.

Par contre, il avait d'autres réflexes, appris à ses dépens la plupart du temps. Du coup ce qu'il se passa alors, alla très vite. Son pied enfermé dans son gros godillot écrasa les orteils d'Arnold, tandis que, profitant de la surprise de l'attaque, sa main droite arrachait la baguette qui faisait des ronds juste sous ses yeux, et dans le même mouvement, sa main gauche pinçait le nez gras du garçon et le poussait, provoquant une douleur aigue, mais surtout l'obligeait à tenir sa tête renversée en arrière.

Puis d'une voix d'un calme sifflant, Kaïtan dit tranquillement à sa victime :

" - Alors, d'abord, tu vas dire à tes nains de jardin de se tenir tranquilles ! Parce que si je venais à être bousculé, je pourrai bien te casser le nez, ce qui, j'en suis sûr te ferai enfin ressembler à quelque chose, mais pas sûr que t'apprécies !

- Mais en plus, y s'pourrait bien que je fasses de ta baguette quelques cure-dents bien utiles... Y s'trouve que j'ai oublié les miens chez mes pauvres parents ! Vu le coin, pas sûr que tu trouves un baguetier ici pour la remplacer. Et d'ici qu'on t'en envoie une nouvelle, possible que tu sois déjà mort... "


Le coeur de Kaïtan s'était accéléré. L'adrénaline lui donnait le vertige. C'est ce qu'il aimait par dessus tout dans ce genre de rencontre. Il souriait, non pas pour se montrer aimable, mais comme sourirait un serpent. Sa voix s'était faite si calme, si douce... Il savait qu'il faisait peur et sentait la peur dans les yeux de ses victimes. Il adorait ça... Quant à la menace d'Arnold, il avait déjà tant de fois subit de raclée données à la ceinture, qu'il savait bien que c'était la boucle qui faisait le plus mal... Alors le fouet ! Ça le faisait doucement marrer... La seule chose qu'il n'aimait pas, c'était le contact visqueux de la transpiration du garçon alors que ses doigts serraient très fort l'arête de son nez. Sentir l'os en revanche, lui plaisait beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Volepiaire

avatar

Baguette : Bois de chêne et plume d'aiglon
Age : 12
Localisation : Dans les choux.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Angoissé, contrarié & sentiment de culpabilité.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Etonnemment sale et poussiéreux.

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Lun 1 Fév - 19:44

L’autre type n’avait pas tardé à rattraper le gros Von Bretzel. Charles jetait de temps en temps un œil à l’affrontement, guettant la chute malheureuse d’une potentielle tablette de chocolat. La fille lui répondit alors avec un ton de maîtresse d’école qui laissa Charles stoïque, bien que très intéressé par ses paroles. Elle lui expliqua d’une manière méthodique et appliquée que Charles apprécia hochant la tête pour acquiescer face aux propos de la jeune fille. Terminant sa démonstration, elle questionna Charles sur son ancienneté sur Eléus-Théria. Il remonta ses lunettes sur son nez avant de lui répondre, d’une manière implacable, sans complaisance, avec une assurance surprenante au vu du détachement qu’il affichait face à la situation.

Lisa jouait dans la même cours que Charles, cérébrale, pas trop axée sur les sentiments, concentrée sur un raisonnement purement logique, elle n’était pas le genre de personne qui le déstabilisait ou encore qui l’impressionnait. Il se laissait plus facilement troubler par les grandes démonstrations sentimentales.
Comme elle, il prit son temps avant de répondre, comme il l’avait toujours, et certainement comme il ferait toujours, aimant prendre son temps.

« Non, je viens d’arriver. »

Il observa d’un œil incrédule et surtout consterné, le pauvre Von Bretzel se prendre une raclé à laquelle son orgueil aurait du mal à faire face. Puis revint dans sa propre conversation, peu pressé de dire ce qu’il avait à dire, quitte à ne pas le dire du tout,

« J’aurais tout de même trouvé dommage de ne pas demander une tablette de chocolat à ce garçon qui semblait en avoir à ne plus savoir qu’en faire, une bonne tablette de chocolat. Car j’aime le chocolat et savoir tirer partie des choses du monde en toute conscience de l’acte, fait aussi parti de ce qui nous distingue des animaux. Me semble-t-il. Cela dit, l‘idée d‘un bon banquet me réjoui plus encore qu‘une petite plaquette de chocolat, fut elle de qualité.»

Contrairement à Kaïtan qui affichait déjà un sourire sadique à la sensation du fragile os de l’obèse entre ses doigts musclés, Charles n’afficha aucun signe de fierté suite à sa réponse à Lisa.
D’une part parce qu’il ne considérait pas avoir une quelconque raison d’être fier dans une telle situation, pas plus que dans n’importe quelle autre. Et d’autre part, car ses paroles n’étaient pour lui qu’une vérité nue, sans volonté de contradiction.
Pire encore, il avait le sentiment de ne pas avoir réussi à réellement mettre des mots sur sa pensée. Encore jeune, et n’ayant que modérément pratiqué l’art de la discussion (relativement aux autres enfants de son âge il était cependant bien entrainé) il lui manquait des mots, des tournures de phrases ou encore des références solides.
Cela lui laissa finalement un sentiment de frustration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Murmur
Centaure
avatar

Age : 12

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Fatiguée et en sale état
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Mar 2 Fév - 17:36

Ah les garçons ! Toujours à penser qu'un coup de poing pouvait tout résoudre. Surtout Kaïtan. Tandis que l'accrochage tournait carrément à la bagarre, Lisa réprima son envie d'arrêter les deux incorrigibles. Après tout, si ça pouvait leur mettre du plomb dans la cervelle...
Charles quant à lui, surveillait simplement ce qui se passait sans faire le moindre geste pour arrêter l'un ou l'autre des protagonistes. Il finit par répondre à la question de la Corse. Ainsi, il était lui aussi nouvel élève. Alors que leur marche s'était arrêtée, et qu'ils restaient tous deux à une certaine distance des chamailleries, ils continuèrent à deviser, comme si leur monde à eux continuait sur sa lancée en une apparente tranquillité.

Charles fit d'ailleurs une réponse dans la même veine que venait d'ouvrir la fillette. Laquelle fronça imperceptiblement les sourcils. Les mots de son vis-à-vis sonnaient justes, mais pourtant il y avait comme une faille quelque part. Laissant passer quelques secondes, Lisa finit par répondre, arrivant enfin à mettre le doigt sur ce qui dérangeait dans les paroles du garçon.

"Tu n'as pas tout à fait tort. Mais pendant que tu perds ton temps à demander du chocolat, tu retardes le moment où tu pourras te remplir convenablement le ventre. Surtout que se heurter à des murs n'est pas ce qu'il y a de plus intelligent à faire. Il faut savoir laisser passer les combats sans espoir."

Un regard jeté au gros qui était en train de se prendre une râclée.

"Et là je crois que c'est sans espoir."


Dernière édition par Lisa Murmur le Mer 3 Fév - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold Von Bretzel
Centaure
avatar

Age : 13

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Mar 2 Fév - 19:15

(moi de même Kaïtan cheers )

Pendant que Lisa et Charles devisaient de concepts métaphysiobiologiques attenant à la stabilité métamorphique de l'univers, un affrontement beaucoup plus terre à terre se tenait à quelques mètres d'eux.

Arnold était en facheuse posture face à la grande brute qui le tenait en respect par le nez. Faut dire que ça faisait hyper mal et si Arnold ne supportait pas une chose, c'était la douleur. Heureusement pour lui, il n'était pas seul, et son fidèle Krapûl, l'elfe de maison le plus teigneux de l'univers, était programmé pour défendre son maitre, enfin le fils de son maitre, ce qui revenait au même finalement.

Il se jeta donc sur Kaïtan, et lui mordit la main jusqu'au sang.

Arnold profita de la confusion qui s'en suivit pour se défaire de la prise de son adversaire et se rua sur lui, profitant de sa masse pour lui coller un coup de poing sur la figure. Le coup porté ne pouvait pas faire grand mal car porté avec un profond amateurisme, mais Arnold ne mesurait pas sa force et bénéficiait d'une énergie cinétique (et de l'inertie qui en découle) importante du fait de son poids.

Du coup, emporté par son élan, il s'affala sur Kaïtan, l'entrainant dans sa chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Sam 6 Fév - 14:51

Pourtant Kaïtan était sûr de le tenir le gros joufflu. Il en jubilait. Il aimait tellement être le tortionnaire plutôt que la victime. C'était une peu sa revanche sur la vie. Il pensait même avoir pensé à tout : Prévenir le gros que ses larbins ne bougent pas, prévenir pour le nez, pour la baguette... Il était sûr de lui, notre Kaïtan, d'où ce sourire qu'il étalait sur sa face.

Mais à peine avait il eu fini de parler qu'un des elfes lui avait sauté dessus et l'avait mordu jusqu'au sang, dans la partie tendre de la main. Par pur réflexe, ses doigts avaient lâché prise, tandis que lui-même hurlait sous la douleur aigüe qu'il ressentait. Il avait chopé la petite créature et dans une rage toute nouvelle l'avait fait voler violemment à quelques mètres de là pour qu'il s'écrase contre un tronc d'arbre.

Et sans crier gare, le poing d'Arnold avait atterri dans la chair flasque de sa joue cognant ses mâchoires. Le choc n'avait pas été très violent et il tournait à nouveau la tête avec un air très méchant sur les traits vers Arnold quand il se rendit compte qu'un poids non négligeable le faisait tomber à la renverse, ce qui métamorphosa le visage de Kaïtan en une surprise totale. Il tombait et dans sa chute, laissait la baguette d'Arnold rouler plus loin.

Cette fois, la rage de Kaïtan avait teinté son visage de rouge et de ce coté là, il ressemblait beaucoup plus au gros garçon. Ecrasé par le poids, coincé sous le corps de son adversaire, il fulminait. Si Kaïtan était bien le plus fort des deux, Arnold était sans conteste le plus lourd. L'ancien ourson n'avait pas trente six solution : Il lui fallait repousser le gros garçon à la force de ses bras, ce que sa colère soudaine et brutale rendait encore possible.

Il le repoussa dans un cri de souffrance absolue et voyant l'autre rouler sur le coté, il se vengea sournoisement en lui donnant un coup de coude, son amplitude étant trop faible pour utiliser son poing, et essoufflé par son effort titanesque ainsi que par le manque d'air subit par la pression du poids sur sa cage thoracique, il se faufila tout en tentant de se relever plus ou moins pour reprendre le bien volé qui avait roulé jusqu'aux pieds de l'étrange duo de philosophes en herbe qui les accompagnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Volepiaire

avatar

Baguette : Bois de chêne et plume d'aiglon
Age : 12
Localisation : Dans les choux.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Angoissé, contrarié & sentiment de culpabilité.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Etonnemment sale et poussiéreux.

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Dim 7 Fév - 0:41

Charles jetait des coup d’oeils de plus en plus agacés aux deux qui se battaient à côté, voila que le gros se mettait à riposter. Charles était contre toute forme de violence, il aimait la douceur et l’équilibre, il détestait particulièrement la violence lorsqu’elle était moche.
C’était précisément ce qui se passait sous ses yeux qui faisaient des aller-retour de Lisa aux deux autres derrière ses grosses lunettes. Le combat de ces deux types là n’avait aucune élégance, aucune souplesse, juste un défoulement désorganisé. Charles fut pris de l’envie soudaine de stopper ce garçon rouge et dégoulinent de sueur, mais Lisa lui répondait déjà et il fut bien content d’avoir une distraction car il n’avait pas vraiment envie de se mélanger à toute cette sueur.
Il écouta la fille parler derrière ses lunettes presque opaques, ses yeux gris commençaient à partir loin. La conversation ne l’intéressait déjà presque plus. Mais cette fille elle avait du répondant et ça c’était rare. Charles n’avait pas l’habitude de se faire clouer le bec par les gens extérieur à sa famille. D’habitude 1 - il avait raison 2 - la conversation n’avait aucune prise sur lui.

Enfin bref, cette fille avait du répondant mais là il lui sembla que la conversation n’avait plus le moindre intérêt de toute façon. Il s’approcha un peu plus d’elle, un peu inconsciemment, comme pour donner plus de puissance à ses propos.

« Moi, quand je demande du chocolat … »

Il se stoppa, un bruit venait de se faire entendre, c’était le « tout-rouge » qui venait de s’affaler sur l’autre. Charles arqua un sourcil, sceptique, pouvaient ils vraiment tomber aussi bas?

Il souffla puis détourna une fois de plus son intérêt des deux garçons, terminant avec Lisa,

«  … ce n’est pas juste pour me remplir le ventre, c’est pour combler mon appétit avec un aliment que j’apprécie, en attendant effectivement un repas plus consistant. »

Arnold s’était fait éjecté sur le côté suite à un cris de douleur de la part de l’autre. Ca devenait sérieux, Charles n’en avait pas grand-chose à faire, mais la situation commençait à lui taper sur les nerfs.
Pourtant son visage n’indiquait rien, il observa juste un petit objet rouler jusqu’à ses pieds, il s’agissait de la baguette. Il se baissa pour la ramasser, et conclu avec Lisa,

« Oui, le cas me parait aussi désespéré, j’aurais aimé m’en rendre compte plus tôt. »


Ses doigts fins et fragiles se refermèrent sur la baguette et il se releva lestement. Il la tint, verticale entre son pouce et son index, l’observa avec un certain dégout,

« La sueur brille dessus. »

Son regard était totalement blasé, mais au fond, le petit garçon fragile qu’il était sentait déjà son estomac se retourner au contact de ce manche pleins de microbes.

« C’est vraiment dégueulasse. »
«  Comment peut on dégouliner à ce point? »


Il regarda les deux garçons, car autant l’un que l’autre étaient écœurant aux yeux de Charles. La chaleur n’aidant pas,

« Vous deux vous feriez mieux de vous laver plus souvent. »

Puis il lâcha négligemment la baguette sur le sol.
Après tant d’émotions il se trouva un petit rocher sur lequel il posa ses fesses, ne sachant pas exactement où il devait se rendre, et étant plutôt fatigué par le début de cette journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold Von Bretzel
Centaure
avatar

Age : 13

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Sam 13 Fév - 21:07

La lutte était inégale, Arnold n'avait pas assez de souffle, il faisait chaud, il avait chaud, il avait la condition physique... d'un morse en bout de piste, et son adversaire était injustement trop fort pour lui.

Ainsi, lorsque le chevelu arriva à se dégager et se jeta sur la baguette, Arnold mit un peu de temps à réagir Heureusement pour lui, Charles prit la baguette, avant de finalement la rejeter par terre. Cela suffit à Arnold pour charger à nouveau Kaitan.

Malheureusement pour lui, ses excès le rattrapèrent et Arnold perdit connaissance en pleine course, buta contre un caillou, et au lieu d'embarquer sur Kaitan, comme il en avait l'intention, il s'affala dans les bras de ..... Lisa.

La jeune fille se retrouva alors avec le poids mort (enfin, encore en vie mais inanimé) de l'adolescent, dégoulinant de sueur par-dessus sa frêle personne, l'inertie de sa course l'ayant entrainée à terre avec lui.

Nul doute qu'Arnold, s'il avait été conscient, aurait su apprécier la situation.

Nul doute que Lisa ne soit pas du même avis Twisted Evil

La question était maintenant de savoir comment les deux autres allaient pouvoir venir en aide à l'ex flammen et sa compagne malchanceuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Murmur
Centaure
avatar

Age : 12

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Fatiguée et en sale état
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Mer 3 Mar - 0:52

[hrp : pardon pardon pardon pardon pale]

La situation dépassait tout entendement. Kaïtan et le gros Bretzel se battaient comme des chiffonniers, se roulant par terre en tentant de prendre le dessus sur l'autre. Tout ça pour quelques bouts de chocolat, qui à présent nourriraient les oiseaux.

Charles de son côté ne paraissait plus tellement intéressé par la conversation. Sa réponse manquait de piquant et ses propos se faisaient évasifs. Il commença même à s'intéresser à la propreté de la baguette du gros garçon bagarreur, qui avait atterri à ses pieds.
Bien évidemment qu'elle était toute sale ! Mais dans ce cas, quelle idée de la prendre à la main ? Décidément, la petite blondinette comprenait de moins en moins Charles.

Elle allait lui rétorquer qu'il n'était pas obligé d'examiner la baguette sous toutes les coutures si elle lui répugnait, mais le binoclard arrivait à cet instant en fin de son monologue éploré sur l'insalubrité de leurs futurs camarades. Il lâcha alors la baguette du bout des doigts. Lisa suivit des yeux la chute du bout de bois enchanté, avant de relever le regard et...

Ce qu'elle vit, Lisa ne s'en rappellerait sans doute jamais avec certitude. Un gros "truc" fonçait vers elle. Trop vite pour qu'elle puisse faire quoi que ce soit d'autre qu'ouvrir des yeux de merlan frit.
La fillette n'avait jamais été une virtuose de l'équilibre, ni même une fille sportive tout court. Elle n'était pas en porcelaine, mais elle perdit le sens des réalités pendant quelques secondes.

Lorsque Lisa revint à elle, elle sut tout de suite que quelque chose ne tournait pas rond. Et ce n'était pas le ciel bleu qui lui faisait coucou qui en était la cause. Une infime douleur à la tête mais rien d'alarmant, le sable avait amorti la chute. Non, ce qui était bien plus inquiétant apparut lorsque la fillette regarda "ses pieds".
Car ce qu'elle vit - et qui, il fallait bien l'avouer, lui compressait la poitrine - était, ne pouvait être que, le gros Bretzel. Et par-dessus tout, sa tête, aux yeux clos témoignant de son inconscience. Quoique la tête en elle-même, si grasse soit-elle, n'était rien en comparaison de la bouche flasque et tâchée de chocolat fondu qui menaçait de salir Lisa - son cou, sa chemise ? - elle fronça involontairement les sourcils, son visage prenant une expression dégoûtée.

Retrouvant l'usage de ses bras, l'ancienne préfète tenta en vain de faire bouger la masse qui l'oppressait de plus en plus, dans tous les sens du terme. Puis une peur commença à s'insinuer en elle : où était donc passée sa baguette ? Heureusement, elle réussit à mettre la main dessus en aveugle, en tâtonnant. La précieuse baguette avait juste dû lui échapper des mains dans sa chute.
Cela étant, le charme locomoteur avait été brisé en même temps que la concentration de Lisa, et ses valises avaient chu de quelques dizaines de centimètres, se rentrant l'une dans l'autre avant de tomber à plat, ce qui avait sans doute causé un beau vacarme.

Quoi qu'il en fut, l'esprit de la jeune fille était bien loin de ses valises à l'heure actuelle. D'accord, elle avait retrouvé sa baguette. Mais maintenant ?
Elle pouvait enchanter une valise ou tout autre poids mort inanimé pour l'enlever de là. Bien que la douleur rende peut-être la tache plus ardue qu'elle semblait. Non, le soucis c'est qu'elle se faisait écraser par un poids mort animé. Inconscient peut-être, mais vivant, et gluant et...

Lisa secoua la tête pour retrouver ses esprits, emmêlant le sable encore un peu plus dans ses fin cheveux, dont le blond presque blanc n'allait pas en sortir indemne. Mais il fallait qu'elle se sorte de la tête que...

"Aaaahhh ! Mais enlevez-le ! Il est en train de me baver dessus !"

Et de fait, un filet indistinct aux reflets chocolatés dégoulinait abondamment à la jointure entre sa peau et sa chemise. Elle tenta comme une diablesse de repousser l'amas de chair répugnant, dont l'odeur sûre commençait à pénétrer ses narines. En vain, bien loin de parvenir à bouger Arnold, elle parvint à peine à remuer ses jambes, et au prix d'une douleur cuisante dans les cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Jeu 4 Mar - 21:39

Le long de son petit doigt poussiéreux, des gouttes rouges coulaient laissant des sillons sombres sur la peau de Kaïtan jusqu'à l'ongle avant de s'en détacher et tomber sur le sable. Le garçon ne semblait pas y faire attention. Il fixait Charles d'un air mécontent : Quitte à ramasser la baguette, au moins qu'il en fasse quelque chose plutôt que de critiquer !

Le T-Shirt couvert de poussière, collant de transpiration, le grand garçon passa sa main sanglante sous son nez dans un geste de mépris tout en faisant le geste de ramasser la baguette jetée bêtement par Charles quand le bruit d'une course de pachyderme lui fit faire un saut de coté par pur réflexe... Mais quel spectacle navrant ! Arnold venait de trébucher sur Lisa ! Kaïtan partit d'un immense éclat de rire, sans la moindre retenue.

Kaïtan s'approcha toujours en riant du drôle de couple enlacé à terre mais rien ne bougeait. Aussitôt deux pensées lui traversèrent l'esprit : Et si Lisa s'était vraiment fait mal ? Et : Tant que l'autre est dans les vap – oui, amortit par Lisa, il ne pouvait pas s'être fait mal ou au contraire, il subissait une crise cardiaque et dans ce cas, c'était trop tard pour lui... - autant le dévaliser !

D'abord Lisa... Cessant de rire il s'approcha alors que la jeune fille reprenait ses esprits. Mais à peine eut il esquissé un pas qu'un gros boum le fit sursauter : Les deux malles de Lisa venaient de se rencontrer brutalement et à présent, elle étaient échouées sur le sable.

Kaïtan s'agenouilla au dessus de la tête de Lisa : « Ça va ? Lisa ? » demanda t-il d'un ton un peu maladroit comme s'il disait une énormité. Elle secouait la tête et se mit à hurler qu'on lui retire son fardeau. Kaïtan lui sourit et approcha ses doigts de son cou comme il avait vu faire dans les séries à la TV... Il lui sembla sentir quelque chose battre dans le gras d'Arnold. Il était vivant... Tout allait bien.

« Eh ! Toi... Charly, viens m'aider !» lui dit il sans plus aucune animosité. Il se mit alors en position pour pousser le gros morse sur un coté de la jeune fille et attendit que le dénommé Charly vint lui prêter main forte. Le chocolat attendrait un peu : Lisa était une amie d'Hélio ! Et Hélio n'apprécierait pas d'apprendre qu'il avait laissé sa copine dans une situation aussi désagréable. Lisa avait bien de la chance. Le chocolat était quand même très tentant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Volepiaire

avatar

Baguette : Bois de chêne et plume d'aiglon
Age : 12
Localisation : Dans les choux.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Angoissé, contrarié & sentiment de culpabilité.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Etonnemment sale et poussiéreux.

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Dim 7 Mar - 16:56

Charles comme à son habitude, aspirait à peu de choses, sauf à plus de tranquillité, tout était toujours trop bruyant ou trop fatiguant pour le petit garçon. En effet il ne pensait pouvoir faire quoi que se soit de cette baguette et se contenta simplement de la remettre à sa place sans y accorder plus d‘importance, puis parti s’assoir sur un rocher pas trop loin.
Il fut cependant pris d’une sorte de remord. Il ne se souvenait plus à qui appartenait vraiment cette baguette, mais il lui sembla qu’il ne l’avait pas traité d’une manière très soigneuse, et pensa qu‘il n‘aurait pas aimé que l‘on se permette de traiter sa propre baguette de la sorte. Il souffla, les cas de conscience ça l’embêtait, le traitement qu’il avait fait subir à cette baguette était il si irrespectueux ? Devait il allait s’excuser ? Quel doute ! Quelle angoisse ! Quels embêtements ! Comme il se trouvait lasse ici sans sa sœur, sans sa famille.

Il observa l’autre garçon qui ramassait la baguette. Quel type, il était sale, et ça ne semblait même pas le déranger ! De plus Charles pu remarquer que du sang coulait de sa main, et alors il ne s’en rendait même pas compte ?! Le garçon à lunette lui, grimaçait rien qu’a l’idée de se blesser de cette sorte à la main. Même une simple blessure comme celle-ci lui semblait être une souffrance atroce. Il leva les yeux au ciels, en se demandant combien de temps il mettrait pour faire la liste des différences qu’il y avait entre eux. Finalement la question ne se posait pas, sembla-t-il. Car le gros Bretzel tomba sur la pimbêche blonde. Dans une autre situations, avec d’autres personnes, cette scène ne se serait pas passé comme ça.
Mais Lisa se retrouva finalement sous Arnold et l’autre garçon explosa de rire.
Charles se leva doucement et se rapprocha du groupe, étonnement, il trouvait ce rire presque sympathique. Il jeta un bref regard aux valises qui s’écrasaient sur le sol. ET se stoppa en voyant le garçon s’agenouiller au-dessus des deux autres pour évaluer l’ampleurs des dégâts. Visiblement tout allait bein, tant mieux, Charles n’était pas vraiment d’humeur à jouer les ambulanciers.
Cependant, Arnold était toujours inconscient et Charles due se rendre à l’évidence, ça pouvait être dangereux pour lui de rester comme cela sous le soleil.

Le garçon releva ses lunettes sur son nez, signe qu’il s’apprêtait à faire quelque chose. Et en effet l’autre survivant (dont il n’avait toujours pas le nom d’ailleurs) l’appela en renfort. IL l’appela Charly. Le garçon fit de grands yeux effarés. Pas vexé pour autant juste profondément surpris, une telle proximité de la part d’un type dont il ne connaissait même pas le prénom le surprenait au plus haut point. Sans forcément se presser mais avec un réel et peu commun intérêt pour la situation, il vint aider au désencombrement. Sans un mot :il s’accroupi de l’autre côté des corps et agrippa le tee-shirt imbibé de sueur du lourdaud et le tira dans sa direction pour accompagner le geste de l’autre.

Il se demandait pourquoi il venait les aider, quelle chose pouvait le motiver pour mettre ses mains dans ce tas de graisse ? Il vit une tablette de chocolat dépasser de la poche du type qu’il était en train de tirer, et ne chercha pas plus loin. Finalement ils réussirent à le dégager et Charles bascula en arrière, sur les fesses, Arnold allongé sur ses pieds. Il se recula rapidement et une fois suffisamment loin, souffla de soulagement. Quelle épreuve !
Lui-même transpirait abondamment maintenant, la chaleur n’aidant pas et sa tête tournait légèrement, mais il prit le temps de respirer calmement et se sentit vite mieux. Il se frotta les mains, pleines de sable et de sueur, il avait l’air un peu ahuri, il n’en revenait pas de ce qu’il venait de faire pour la cause commune. Une tablette de chocolat tomba entre ses jambes. Il l’attrapa et regarda les deux autres,

« Quelqu’un veut un bout ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Murmur
Centaure
avatar

Age : 12

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Fatiguée et en sale état
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Lun 8 Mar - 23:05

Comme chacun le sait, toute chose a une fin. Sauf les saucisses qui en ont deux. Mais passons...
L'important était là : la fin du calvaire de l'ancienne préfète des Chats était annoncée.

Peu à peu, Lisa reprenait ses esprits. Kaïtan était là. Loin du bagarreur qu'il avait été quelques instants plus tôt, il s'était métamorphosé et proposait spontanément d'aider Lisa, prenant les choses en main.
Voilà qui remettait en question sa personnalité dans la tête de Lisa. Oh bien entendu, il restait le bon à rien qui cherchait des noises pour un rien et qui ne détenait pas plus de jugeotte qu'un troll. Mais sans doute qu'au fond il n'était pas si méchant que ça.

Qu'importait ! Le plus important pour l'heure était qu'il se dépêche d'ôter la masse informe qui pesait sur tout le corps de la fillette, qui commençait à avoir du mal à respirer. Après ce qui sembla à Lisa des heures, aidé par un Charles réticent, l'ancien Ours réussit à faire basculer Bretzel sur le sable.

Lisa prit de grandes goulées d'air, et se remit péniblement assise. Elle sentait des courbatures et autres douleurs un peu partout dans son corps, il semblait que pas un seul centimètre n'ait été épargné. Ses côtes l'élançaient, ses cheveux étaient emmêlés et plein de sable, de la bave chocolatée s'étalait sur son cou et sur son col, et de nombreuses contusions - en bonne partie récoltées en se débattant toute seule - ornaient à présent ses jambes découvertes. Seul son visage avait été "épargné", n'eut été la fine couche de poussière jaunâtre provenant du sable.

Tant bien que mal, la blondinette échevelée, serrant toujours étroitement sa baguette, se mit à genoux puis debout. Le décor tangua un instant, et elle crut rechuter, mais finalement la sensation désagréable passa, ne laissant derrière elle que la somme de toutes ces petites douleurs qui lui donnaient envie de crier sa rage. Un léger filet de sang coulait de son genoux écorché, presque noir.
Finalement, elle se tourna vers les deux garçons. En réalité peu de temps s'était écoulé depuis la fin de l'écrasement, mais la douleur qui exacerbait ses sens faisait s'étirer les secondes, telles ces bulles créées par les cercles et l'eau savonneuse.

"Merci les garçons..." puis répondant à la question de Charles "J'ai eu mon compte de chocolat pour aujourd'hui, ça ira merci."

Tout devenait cotonneux autour de Lisa. Le contrecoup du choc et de sa libération la laissait dans un état de semi-léthargie qui était bien loin de son habituel sens de la répartie.
Avisant ses malles, elle entreprit seule et sans un mot de les remettre droites. Une fois ceci fait, elle se rappela qu'ils étaient sensés se présenter dans leur nouvelle école...

Mais pas question de se présenter comme ça pour son arrivée ! Lisa avait une petite gourde dans une de ses valises. S'en saisissant, elle se lava sommairement les mains, le visage et les jambes. Tant pis pour l'eau qui ruisselait sur ses petites chaussettes ! Puis ce fut le tour de son cou et du col, avant de secouer et mouiller légèrement ses cheveux.

Le résultat n'était pas extraordinaire, mais c'était un peu mieux. Au moins ne paraissait-elle plus sortir d'une mine ou d'une tranchée.
Reportant enfin son attention sur Charles et Kaïtan, ses deux valises prêtes, elle s'exprima un peu plus normalement, sans faire plus aucun cas de ce qui venait de se passer :

"Bien ! Je pense qu'on peut se rendre à l'école à présent ? Nous avons suffisamment tardé. Et pour lui..."

Elle montra Bretzel inanimé du doigt *Mais où est donc passé son elfe teigneux ?*

"... je ne vois pas comment le bouger de là. Nous ferions mieux d'y aller et de demander de l'aide à un adulte."


Aussi droite que lui permettaient ses jambes maltraitées, reflet de sa propre fierté, Lisa enchanta de nouveau ses affaires, et avança en direction de l'étrange bâtiment, la croûte à son genou s'étant remis à saigner sous le mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold Von Bretzel
Centaure
avatar

Age : 13

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Dim 14 Mar - 19:54

Arnold était et restait allongé sur le sol, toujours inconscient.

Le mouvement quelque peu brutal qui avait aidé à libérer Lisa n'avait pas permis de réveiller l'ancien Flammen.

Le plus étonnant, et peut etre le plus inquiétant, était la soudaine absence des elfes de maison, qui avait tous transplané.

La question était de savoir où....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Dim 14 Mar - 21:17

Charly avait découvert le filon... de chocolat et en proposa à Kaïtan. Celui ci lui adressa un sourire gourmand et prit le morceau tendu. En voilà un qui savait se montrer sympathique quand il le voulait.

La fille, elle s'était relevée et trafiquait, il ne savait trop quoi et à présent s'en fichait un peu, du coté de ses malles. Kaïtan dégusta le chocolat comme le trophée d'une épreuve qu'il avait remporté haut la main. Accroupit, le coude sur un genou, il regardait l'énorme garçon un petit sourire aux lèvres.

Bien sûr ses fréquentations d'aujourd'hui n'avaient pas l'air d'être de sa trempe mais... Tant pis. Le gros Arnold Van truc les avait aussi maltraités, il leur faisait un peu confiance. Un peu et pour le reste, il s'en fichait bien... Il commença donc à lui faire les poches.

Sa première exploration fut couronnée de succès et de papiers gras, collants et poisseux : Une bourse ! Et pas élimée du tout la bourse ! Plutôt neuve, même, et taillée dans un cuir doux et souple. Enfournant le chocolat offert par Charles dans sa bouche et remettant les papiers dans la poches d'Arnold, il commença à la palper : Et bien remplie avec ça...

Kaïtan n'était pas stupide : S'il la prenait, l'autre s'en rendrait compte ! Autant donc se servir... Mais laisser l'essentiel : Il l'ouvrit donc et prit dix pièces d'argent. *Boh... C'est pas grand chose...* Il laissa quand même le reste tout en levant un oeil suspicieux vers Charly. "Et tu dis rien... " lui intima t-il dans un murmure, en jetant un regard à Lisa qui se frictionnait les cheveux avec les quelques gouttes d'eau qui lui restait.

Elle n'avait rien vu, visiblement, tant mieux... Il replaça la bourse au même endroit et rangea l'argent avec le sien. Kaïtan n'était pas riche comme ces trois là aux vêtements neufs et classes. Toute sa fortune était contenue quant à lui dans une bourse de vieux tissu élimé et 10 Ma était déjà une fortune pour lui...

Il poursuivit sa fouille méthodiquement, tirant sur un bras d'Arnold pour atteindre une poche sur le coté. Il en tira une nouvelle poignée de papiers dont un resta obstinément collé au dos de son pouce, et une petite bille ronde opaque, comme un gros calot aux reflets iridescents, qui ne ressemblait pas aux billes que lui connaissait. Après s'être débarassé du superflu poisseux, il la leva au soleil et l'examina intrigué... Et puis finalement la tendit à Charly : "T'as vu ? Comment ce gros lourdeau peut avoir un truc aussi joli dans une poche ? Tu sais ce que c'est ?" demanda t-il à son complice de gourmandise.

Lisa venait de se rapprocher d'eux et parlait d'aller à l'école mais Kaïtan était trop intrigué par l'étrange bille pour vraiment écouter. " Ouais, ouais... " répondit il à sa proposition sans y accorder le moindre intérêt. Ce qu'il faisait là était bien plus intéressant ! Et puis sauver Arnold était bien loin de ses préoccupations... Il continua d'ailleurs à faire un nouvel inventaire des poches, fouillant plus loin encore mais cette fois il en sortit les doigts collants, collé à des papiers de bonbons et de chocolats oubliés depuis longtemps : " Ah ! Il est trop deg' ce gros tas !" s'exclama t-il en secouant ses doigts et abandonnant définitivement devant le nombre impressionnant de déchets contenu dans les poches d'Arnold.

Il avait quand même trouvé une autre plaque de chocolat indemne et quelques bonbons au milieu de tous ces déchets qu'il partagea équitablement avec Charly et Lisa, lui tendant deux bonbons à elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Volepiaire

avatar

Baguette : Bois de chêne et plume d'aiglon
Age : 12
Localisation : Dans les choux.

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Angoissé, contrarié & sentiment de culpabilité.
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Etonnemment sale et poussiéreux.

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Lun 15 Mar - 13:25

[La « bille » dans la poche d’Arnold a-t-elle une fonction particulière ? Ou alors peut on s’arranger par mp pour lui en trouver une ? Ou alors rien du tout … ^^ ]

Charles avala délicatement son bout de chocolat. Oui, quoi qu’en dise Lisa, ce bout de chocolat valait tout les banquets d’accueils du monde. Même si il était un peu fondu et un peu dégoutant, même si en temps normal Charles ne l’aurait pas touché. Il avait le mérite d’être là, au bon moment, et avait ce petit goût de victoire, comme si il avait été durement gagné par Charles. Pourtant le garçon n’avait pas eu le sentiment, comme pouvait l’avoir celui qui partageait maintenant son chocolat, d’avoir « affronté » Arnold, ni même d’avoir combattu pour gagner sa friandise. Non c’était simplement la somme des efforts qu’il avait fait pour en arriver là qui rendait ce chocolat si bon.
Lisa, la fille, était maintenant occupé à se remettre en ordre, Charles aimait bien l’application qu’avait certaines filles pour s’occuper de leurs affaires. Il l’observa un instant, pendant que l’autre garçon commençait à fouiller les poches, de Bibendum junior. Charly ne mis pas longtemps à reporter son attention sur lui. Il était lui aussi très curieux de savoir ce que pouvait bien contenir les poches d’un type de son genre. Certainement tout un tas d’autres sucreries dégoutantes que Charles se ferait pourtant un plaisir de manger, mais aussi … De l’argent.

Charles resta impassible lorsque l’autre sorti la bourse et commença à se servir dedans. Il fronça les sourcils lorsqu’il lui ordonna presque de ne rien dire. Mais non, Charles toujours assis à côté n’avait pas grandes notions de morale en ce qui concernait l’argent, ce qu‘il pouvait advenir de ces pièces ne le préoccupait pas plus que ça, d‘ailleurs il ne voyait pas en quoi c‘était son problème. Par contre il pu noter la finesse du travail pour la bourse, elle était sale et mal entretenue pour un objet de cet ouvrage, elle devait être solide et terriblement pratique. Elle avait bénéficié d’un travail très fin, que l’on devinait malgré les tâches de sucre et de chocolat réparties sur certaines surfaces de la bourse.
La vision des choses selon Charles semblait être basée sur une échelle de valeur bien différente du commun des mortel, et à la vue cet objet magnifique si mal soigné, il classa Arnold dans le camps des crados rustres et mal polis qu‘il ne fallait surtout pas approcher, une bonne fois pour toute. Il hésita à chiper la bourse. Mais il trouvait cela peut pratique et discret de devoir vider toutes les pièces dans les poches, et puis elle était un peu trop sale.

Ils poursuivirent donc leur fouilles, l’œil de Charles aux aguets, et les mains du deuxième garçon qui faisaient le sale boulot. Lorsqu’il sorti d’abord ses mains avec un papier collé dessus, le petit binoclard ne pu s’empêcher d’avoir un air de dégout. Mais il oublia bien vite tout le reste lorsqu’il découvrit la petite bille, pareille à l’iris pure d’un œil, le garçon était totalement fasciné.
La bourse à côté s’était rien, un bel ouvrage, mais rien de plus que de l’artisanat. Devant lui c’était maintenant une véritable orbe aux milles reflets, de l’art. Charles tendit la main délicatement et plaça la petite bille au milieu de sa douce paume,

« Ce que c’est … Un trésor. »

On sentait que Charles disait la vérité, dans ses yeux brillait un profond émerveillement, comme le regard avide d’un enfant qui se tient debout pour la première fois, et voit le monde d’un angle neuf. Il sorti doucement un petit mouchoir dans un tissu très fin et doux, et releva la tête vers le garçon en lui murmurant, comme un écho à ce que l’autre lui avait dit plutôt,

« Motus, bien sur … On trouvera ce que c‘est plus tard. »

Il le posa au fond de son mouchoir et l’essuya doucement , il le rangea précipitamment dans sa poche lorsque Lisa posa son regard sur eux. Mais malgré ses gestes vifs son visage resta calme et serein, il ne pouvait promettre que Lisa ne l’avait pas vu avant, mais son geste ne le trahirait pas tout de suite, au pire elle serait intriguée. Quoi qu’il en soit, il avait l’intuition qu’elle ne le vendrait pas.

Il ne releva pas vraiment non plus ses paroles, troublé par leur découverte, et suivit plutôt la suite des fouilles. Ce qu’il pouvait arriver à Arnold il s’en fichait, la seule chose qu’il avait envie de faire à la limite, c’était de lui balancer un saut d’eau dessus, lorsqu’il le voyait allongé sous un soleil de plomb de cette manière.
On trouva un peu plus de chocolat et des bonbons, les enfants se les partagèrent, et alors que Charles avalait un carré de chocolat, il pensa tout de même,

« On devrait le déplacer à l’ombre. Et puis ranger tout ce bordel, il faisait référence au papiers éparses. Les elfes ont du aller chercher de l’aide. On aura pas l’air malins si on le laisse comme ça. »

Il enfourna le reste des friandises dans sa poche et plia les papiers dégueulasses qui avaient été sortis, puis les rangea précautionneusement dans les poches. Puis il attrapa le Bretzel par les manches, pour éviter d’être en contact avec la sueur de ses mains et tenta de le trainer dans un coin d’ombre pas trop loin. Attendant que les deux autres viennent l’aider ne serait-ce que pour lui mettre la tête au frais.

Charles espérait qu’Arnold n’avait pas sentit ou eu simplement conscience de tout ce qu’il se passait autour de lui. Quoi qu’il en soit: « Arnold avait déliré à cause du soleil. »
Bizarrement, l’esprit logique de Charles qui ne lui servait habituellement pas beaucoup dans la vie de tout les jours, savait parfois se montrer très présent dans des situations où on en avait bien besoins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Murmur
Centaure
avatar

Age : 12

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Fatiguée et en sale état
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement:

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Lun 22 Mar - 23:21

Alors qu'elle amorçait le mouvement pour partir, Lisa fut retenue un instant par Kaïtan, qui lui tendit deux bonbons. Ils provenaient sans doute des poches du gros Bretzel, et ne tentaient pas du tout Lisa, mais la fillette n'était plus d'humeur à entamer une discussion pour savoir si oui ou non elle devait accepter le "cadeau" de son camarade.

Elle céda donc, déballa précautionneusement le bonbon, et le mit dans sa bouche, gardant le second à la main. Le goût du sang s'estompa sur le palais de la blondinette, remplacé par une suave saveur sucrée. Le papier du bonbon quant à lui fila droit dans une poche de valise. Pas question de le laisser traîner par terre.

Lisa n'avait absolument pas remarqué le petit manège autour de la trouvaille des deux garçons, tout occupée qu'elle avait été à remettre un semblant d'ordre dans ses affaires. Elle laissa diligemment Charles s'occuper de ramasser le "bordel" qu'il venait de mettre lui-même, aidé par Kaïtan. Pas question qu'elle s'occupe de raccomoder les accrocs que ces deux-là avaient provoqués. Elle en avait déjà suffisamment subi les frais.

Et vu son état, elle laissa le soin au "sexe fort" de traîner la masse vaguement humaine à l'ombre. La fillette avait déjà mal de partout, et rien que l'effort pour marcher allait lui coûter. Alors pas question de jouer les Rambo par-dessus le marché.

Attendant que les autres daignent enfin la rejoindre, elle attendait à l'ombre, ses valises à portée, ses doigts martelant la cadence sur l'une des poignées métalliques, signe supplémentaire de son impatience.
D'ailleurs une remarque cinglante, d'où perçait un ton exaspéré, ne tarda pas à franchir ses lèvres.

"Bon, c'est bientôt fini ? On va finir par être en retard si ça continue."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïtan Umbra
Sylphe
avatar

Baguette : Bois de charme et poils de Cerbère - 30 cm.
Age : 14

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: mouais...
Totem: Pilipili, raton laveur
Trait particulier visible actuellement: est couvert de poussière et de sueur

MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   Ven 26 Mar - 16:31

(hj : C'est pas une « allitération » ? Que tu nous as fait là, Lisa ? Avec ton « Saveur suave sucrée »... Genre je suçote et ça s'entend... Très sympa !)

Kaïtan suivit la bille des yeux : Elle était entre ses doigts, puis elle fut prise délicatement par Charles qui la fit rouler doucement dans la paume de sa main.... Il semblait à l'ourson que les reflets de l'objet emprisonnaient son regard jusqu'à ce que le jeune garçon à lunette en face de lui ne l'enferme dans un mouchoir et tel un prestidigitateur ne la fasse disparaître !

Seulement à ce moment là, l'Ourson fixa de nouveau Charles qui lui enjoignait le silence à son tour. Il eut un petit sourire en retour. C'était de bonne guerre : Chacun son butin ! Lui, l'argent, Charly la bille. Ce partage créait même une sorte de pacte entre les deux garçons. Kaïtan ne parlerait pas bien sûr ! Un coup d'oeil à Lisa qui suçotait son bonbon pour constater qu'elle n'avait rien remarqué. Parfait !

Le petit blond effaçait à présent leurs traces. Bien que Kaïtan ait déjà rangé une bonne partie des papiers, il lui prêta main forte. En un clin d'oeil, le sol fut de nouveau propre de toute pollution ! Il en profita même pour remettre la baguette d'Arnold dans la poche la moins accessible avec une grimace moqueuse : Qu'il la sorte maintenant sa baguette ! Déjà, faudra qu'il la trouve au milieu de ses papiers gras !

Et puis, Charly envisagea de mettre le gros au frais ! Kaïtan le regarda tirer sur les manches sans grand résultat et eut un petit sourire moqueur : « Laisse faire les muscles ! Les vrais ! » le chambra t-il en prenant sa place. Là, il étira ses bras, fit craquer les os de sa nuque et s'installa de manière à avoir une bonne prise des poignets gras d'Arnold. Il s'arcbouta et avec un effort visible tira le morse trempé de sueur sur quelques centimètres.

Lisa alors s'exprima. Elle avait retrouvé toute sa hargne, celle là. Kaïtan lui jeta un regard exaspéré et lui répliqua en rouspétant et en laissant retomber les bras énormes du garçon :  "Bin t'as qu'à le faire ! Si t'es si forte ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[15 heure] - Arrivée de Kaïtan, Charles, Arnold et Lisa.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aéroport Charles de Gaulle - Arrivée d'une nouvelle rose
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: Zone Côtière :: Votre arrivée sur l'île :: Dragoport-
Sauter vers: