Ecole de magie pour jeunes sorciers établie sur l'île mystérieuse d'Eléus-Théria
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment l'école Totem dû fermer ses portes précipitamment...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Frederic Madlington
Admin
avatar

Age : 34

Carnet du sorcier
Humeur actuelle: Charmeuse
Totem: Encore inconnu
Trait particulier visible actuellement: Ne se baigne qu'avec son bermuda à fleurs

MessageSujet: Comment l'école Totem dû fermer ses portes précipitamment...   Ven 29 Jan - 13:35

La fin de la première année de l'école ToTem s'annonçait difficile, mais non dramatique. Il n'y avait que peu d'inscriptions pour la rentrée suivante mais les effectifs de cette première classe s'étaient finalement maintenu. Philéas et Minchin comptaient donc sur Emile, le gardien des clefs de l'école pour recruter d'autres élèves. Bien sûr, les dettes qui s'étaient accumulées depuis le début de l'année n'étaient pas joyeuses non plus mais qu'importait. Philéas était sûr qu'une fois quelques années passées, des inscriptions plus prolifiques viendraient peu à peu combler le trou.

Non, vraiment, les deux directeurs étaient sombres mais pas désespérés. La période étaient dure, voilà tout.

Le seul véritable problème était le manque de professeur de sortilèges, et Philéas se chargeant déjà des cours de potions en plus de la magie primale, il fit appel à une très vieille amie qui, justement, avait cette compétence. L'amie en question, c'était Pénélope de Petisortis.
Elle sortait de l'école de Beauxbâtons avec dans ses bagages le fameux diplôme d'enseignant en sortilèges et enchantements !

Si, sur le moment, Philéas cru à une aubaine, très vite il comprit que sa vieille amie ne serait pas une mince affaire à contenir. Elle assurait parfaitement son rôle de professeur mais passait son temps à le draguer. C'était assez plaisant pour le jeune directeur et flatteur mais très vite il tenta tout de même de contenir les débordements de la jeune femme. Surtout qu'il semblait avoir un certain succès auprès de la gente féminine, principal élément de son équipe pédagogique.

Très vite, donc, cela dérapa. Mancha Balai le surprit dans les bras de Pénélope. Celle ci prit le coup de plein fouet. Biunti, un lutin maléfique habitant l'école cru faire une bonne plaisanterie en prenant justement ses traits et s'en allant séduire Philéas qui ne vit pas la supercherie. Cependant, cette fois, le directeur avait été choqué de voir qu'une telle attitude se répandait semblait il autour de lui.
Voulant rétablir les choses, il convoqua les deux jeunes femmes pour leur expliquer sa façon de voir.

Pénélope ignorait que Philéas avait subit un tel assaut de Biunti/Mancha et bien sur Mancha ne pouvait être au courant. Qu'importe, Pénélope prise d'une jalousie
folle furieuse jeta un sort puissant tout autour d'elle qui balaya , comme fétus de paille les deux autres sorciers et tout le mobilier de la pièce. Tous restèrent quelques secondes collés au mur sous la force de sa colère et ne retombèrent comme de poupées de chiffons qu'une fois qu'elle eut passé et claqué la porte derrière elle.

Le sort avait fait trembler l'école sur ses fondations au sens propre comme au figuré : Chacun dans l'école l'avait entendue : Un bruit sourd, une
vibration tel un petit tremblement de terre. Emile s'était même précipité pour voir d'où venait cette "explosion". Il se retrouva sur le chemin de Pénélope, qui hurlant sa rage, l'envoya valdinguer à plus de dix mètres de là, lui cassant le bras.

Kaïtan Umbra fut le premier sur les lieux découvrant Mancha Balai, sanguinolente, évanouie et le directeur qui n'avait pas meilleure allure. Olga Toderi, la naine qui s'occupait de la cuisine et de l'infirmerie de l'école, fut la seconde à se présenter. Elle appela d'urgence les médicomages de Sainte-Egéria, l'hôpital sorcier d'Angoulême. Les deux blessés y furent transportés dans une ambiance terriblement lourde.

Oui, les fondations de l'école ToTem vacillaient. Philéas était dans le coma. Monsieur Minchin n'avait rien d'un pédagogue. Tout le monde était sous le choc. Les enfants qui pouvaient rentrer chez eux furent renvoyés sans espoir de retour. Dyann Draconyss tenta bien de convaincre Monsieur Minchin et Syfrie Lokya, l'autre professeur encore présent, mais elle ne put rien faire : Trop de dettes, trop de drames... Les familles refusaient de remettre leurs enfants à cet endroit...

Monsieur Minchin avait perdu son poste et alla noyer son amertume à la Scie Rose, un pub ouvert récemment par la très jolie et très accueillante Rose Bierraubeurre... Il y est resté. Emile, lui, est en convalescence chez les siens à qui il a conté son terrible affrontement contre la terrible sorcière, y ajoutant de terribles scènes et jouit d'une nouvelle réputation toute à son honneur...

Mancha, elle, s'est réveillée avec quelques courbatures et deux ou trois points de sutures mais rien de grave. Par contre, Philéas est resté dans le coma. Là, à l'hôpital Sainte-Egéria, son grand-père a rencontré Dyann qui ne baissait toujours pas les bras. Il fallait la comprendre : L'école avait entre autre recueilli deux adolescents qui n'avaient aucun foyer et aucune chance de poursuivre leurs études de sorcellerie nulle part.
Sans compter quelques autres qui, bien qu'ayant une famille, ne poursuivraient rien non plus car ils étaient bien trop mal entourés pour arriver à se retourner.

C'est ainsi que Sigismond Incisius aida Dyann Draconyss à régler l'avenir de ces enfants : Lui, connaissait un homme qui ne s'arrêterait pas à de la paperasserie. Qui saurait fermer les yeux sur l'origine parfois bien hasardeuse de ses étudiants pour leur donner l'espoir d'un avenir. Cet homme était de son
monde. Oh ! On disait bien du mal de lui et le grand-père de Philéas voulait bien croire tout ce qu'on en disait. Mais dans une telle situation, il valait mieux ne pas se montrer trop difficile et puis, bon gré mal gré, son école avait portée de bien grands sorciers qui pouvaient rivaliser largement avec des écoles plus... traditionnelles, alors...

Sigismond écrivit donc au très noble Sir Madlington et lui exposa le cas de ces pauvres enfants. La réponse ne se fit pas attendre et il put annoncer à son tour la nouvelle à Dyann qui organisa le voyage vers l'étrange île d'Eléus-Théria, le coeur plus léger...

Ainsi se retrouvèrent Kaïtan, Stanislas, Hélio, Charlotte et Sihry à attendre un étrange messager qui devait les conduire chacun leur tour vers leur nouvelle école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-eleus-theria.forumactif.org
 
Comment l'école Totem dû fermer ses portes précipitamment...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» Recruter Dorian ET Cole ?
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleus Theria :: A VISITER EN PREMIER LIEU :: Règles du jeu :: Contexte-
Sauter vers: